Quel sera le prix du jour de migraine mensuelle évité grâce à Aimovig® 70 mg auto-injecté ?

Bonjour

On attend, déjà, la campagne de publicité qui suivra : à Londres l’Agence européenne du médicament (EMA) vient de donner son feu vert à l’érénumab (Aimovig®). C’est le premier (et pour l’heure le seul) médicament d’une toute nouvelle classe de médicaments qui cible spécifiquement le calcitonine gene related peptide (CGRP). L’affaire est résumée, depuis Bâle, dans un communiqué du laboratoire Novartis.

Autre nouveauté : ce traitement préventif est auto-administré toutes les quatre semaines grâce au stylo injecteur SureClick® toutes les 4 semaines. La décision de l’EMA s’applique aux vingt-huit pays européens membres de l’Union Européenne plus l’Islande, la Norvège et le Liechtenstein. Aimovig® avait déjà été approuvé aux USA, en Suisse et en Australie.

Le site Medscape France (Stéphanie Lavaud) rappelle qu’en juin dernier le Comité des médicaments à usage humain de l’EMA avait donné un avis favorable à la mise sur le marché de l’Aimovig®. Comme la FDA, 15 jours auparavant. L’EMA a retenu les résultats de deux études pivots. L’une a porté sur 667 personnes souffrant de migraine chronique et l’autre sur 995 victimes de migraine épisodique.

Opinion des migraineux

« Après 3 mois de traitement, les patients souffrant de migraines chroniques ont bénéficié d’une réduction de 2,5 jours de migraine par mois en moyenne par rapport au placebo, résume le site. Ceux avec une migraine épisodique ont, quant à eux, connu une réduction de 1,3 à 1,8 jours de migraine, en fonction de la dose prise. L’effet indésirable le plus fréquent a été une réaction au site d’injection, la constipation, des spasmes musculaires et un prurit. »

On pourrait penser qu’une réduction de un à deux jours de crise est une bien maigre avancée. Les migraineux auront sans soute une opinion inverse. En pratique Aimovig® 70 mg ne sera indiqué que pour les personnes souffrant au minimum quatre jours de migraine tous les mois. Elles pourront s’injecter elles-mêmes cet anticorps monoclonal après avoir été formées au geste. Dans un premier temps toutefois la prescription de l’anticorps devrait être réservée aux médecins expérimentés dans le traitement de la migraine.

Aimovig® est le premier « anti-CGRP » commercialisé. D’autres sont actuellement en développement, dirigés contre le ligand (éptinézumab, frémanézumab, galcanézumab). C’est à l’évidence, au vu de la prévalence des migraines handicapantes, un nouveau marché hautement prometteur. Un marché qui sera modulé par les prix à venir, le respect des indications et les données d’efficacité à long terme. Sans oublier l’impact des publicités.

A demain

5 réflexions sur “Quel sera le prix du jour de migraine mensuelle évité grâce à Aimovig® 70 mg auto-injecté ?

  1. Bonjour.
    « On pourrait penser qu’une réduction de un à deux jours de crise est une bien maigre avancée. Les migraineux auront sans soute une opinion inverse. »
    Je plussois en tant que migraineux!
    Une migraine, c’est 7h HS, à être confus et angoissé, à avoir une douleur à la tête à coté de laquelle une colique néphrétique ce sont des vacances, puis à vomir mes tripes pendant des heures. Suivi de 24h-48h minimum de récupération, à se traîner comme pendant une énorme grippe, affaiblit au point que comprendre une phrase me demande un effort. Et j’ai la chance que mes migraines soient rares…
    Bref, si ce truc est vraiment efficace, je vais y être aussi accro qu’un drogué au crack…

  2. CA VAUT LE COUP D’ALLER VOIR CES ÉTUDES MAIS….

    Les médicaments en …ab ont en général des effets secondaires sérieux (rares mais graves).

    Parler des seuls bénéfices d’un traitement c’est ignorer un aspect très important.

    Comparer le produit à un placebo au lieu d’un « comparateur » décent, est-ce honnête ? Est-ce raisonnable ?
    Un comparateur raisonnable serait un des traitements de fond de la migraine.
    Mais peut-être les patients en avaient il un dans l’essai.

    On avait deja triché sur les coûteux triptans en améliorant leur « performance statistique » par la comparaison au placebo au lieu d’un autre traitement éprouvé (démontré ) de la crise migraineuse coûtant 3 sous. Ca ne choquait pas grand monde. Donc je suis méfiant.

    Attendre aussi l’avis de Prescrire….;

  3. Je suis une très grande migraineuse ( parfois 2 crises par semaine ) jusque la je me » soignais » avec des tryptans ,mais pas toujours efficaces . Je me demande si avec ce nouveau remède ce serai plus efficace ,a voir les effets secondaires. Étant donne que dans mon cas , il y a beaucoup de médicaments que je ne supporte pas . A voir quand il y aura de nouvelles indications .

  4. Bonjour,

    Les anticorps monoclonaux anti-CGRP, érénumab en tête, coûteront environ 6000 euros par an et par patient… et c’est traitement au long cours. Sur les 8 à 10 millions de migraineux en France, on peut estimer qu’environ un million d’entre eux seront éligibles à recevoir ce traitement, soit un coût de 6 milliards d’euros par an. Actuellement le coût de la migraine en France est estimé à 3 milliards d’euros par an; donc, même si on arrivait à supprimer les trois milliards grâce à ce traitement, le surcoût serait de trois milliards ! Comme l’efficacité de l’érénumab est loin d’être totale, le surcoût sera de 4 à 5 milliards d’euros par an pour la pour la France.
    Je ne pense pas qu’il soit opportun d’envisager un tel surcoût alors que le budget de la santé cherche à faire des économies sur tous les fronts.
    Il faudrait qu’avant que ce médicament obtienne une AMM en France on exige une nouvelle étude le comparant ce que je préconise et qui a l’avantage de ne rien coûter et de ne présenter aucun risque d’effet indésirable. Au Royaume Uni, l’Aimovig n’a pas reçu l’approbation pour une mise sur le marché en raison d’un mauvais rapport coût-efficacité.
    Pour en savoir plus:
    – Thèse de doctorat en médecine de Guillaume TRONCHE: « Evaluation de l’efficacité d’une technique d’hyperventilation contrôlée dans le traitement de la migraine de l’adulte ».
    – Bye Bye Migraine, dont je suis l’auteur, aux éditions Persée.

    Enfin, plusieurs voix s’élèvent de part le monde pour avertir sur de potentiels effets indésirables:
    – Majoration du risque d’infarctus du myocarde chez la femme. (présence de plus de CGRP au niveau myocardique chez les femmes)
    – Majoration du risque de pré-éclampsie et d’éclampsie (Chute du taux de CGRP lors de la pré-éclampsie et éclampsie).

    Docteur Jean-Pierre CHAUDOT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s