Louis Fajfrowski, rugbyman, 21 ans, est mort à Aurillac après un choc lors d’un match amical

Bonjour

La violence destructrice est-elle consubstantielle au jeu de rugby d’aujourd’hui ?

Le jeune trois-quarts centre d’Aurillac (Pro D2) Louis Fajfrowski, 21 ans, est décédé vendredi soir 10 août à l’issue d’un match amical.

« Ça devait être un match amical de début de saison sans histoire, rapporte L’Equipe.  Au stade Jean-Alric, Aurillac, pensionnaire de Pro D 2, affrontait Rodez, formation de Fédérale 1. Le club cantalien, qui avait battu Bordeaux-Bègles la veille en amical (22-20), alignait une équipe mixte composée de joueurs professionnels et d’Espoirs. Parmi eux figurait Louis Fajfrowski, vingt et un ans, titulaire au centre de l’attaque. Formé à Montpellier, le jeune joueur avait rejoint Aurillac en 2015, un an avant de faire ses débuts en équipe première, en septembre 2016. Malgré son jeune âge, le centre ou ailier comptait déjà une vingtaine de feuilles de match avec le Stade Aurillacois en Pro D 2 et avait signé un premier contrat professionnel le liant au club rouge et bleu jusqu’en 2021. »

Selon un journaliste du quotidien régional La Montagne  (Nourredine Regaieg -avec M. K.) Louis Fajfrowski a été victime en seconde période d’un gros choc, sans perte de connaissance, ayant néanmoins entraîné sa sortie du terrain. C’est ensuite, dans les vestiaires, que le joueur aurait été victime de plusieurs malaises. Selon le quotidien régional, il aurait recouvré ses esprits par deux fois, mais un nouveau malaise lui aurait été fatal malgré l’intervention des secours.

Sans doute est-il trop tôt pour établir un lien entre le choc survenu sur le terrain et la mort du joueur. Une autopsie devrait être rapidement pratiquée qui pourrait, ou non, établir une corrélation. L’Equipe observe toutefois que  ce drame « intervient dans un contexte de prise de conscience de la dangerosité du rugby face, notamment, à la multiplication des commotions cérébrales ces dernières saisons ».

Et le quotidien sportif de rappeler qu’en janvier, le jeune ailier de Clermont Samuel Ezeala avait été victime d’un K.-O. spectaculaire lors d’un match contre le Racing – K.-O. « qui avait relancé le débat ». En mai, un joueur amateur de dix-sept ans de Billom (Puy-de-Dôme) était mort la nuit suivant un match au cours duquel il avait été victime d’un plaquage l’ayant obligé à quitter le terrain.

Pour l’heure l’annonce de cette mort a « secoué le monde de rugby ». Bernard Laporte,  président de la FFR, s’est dit « effondré » sur Twitter tandis que les hommages des clubs, de la LNR et de Provale (syndicat des joueurs) se multipliaient. L’Equipe présente, sur son site,  ses condoléances à  la famille de Louis Fajfrowski, à ses proches et à son club.

Epouvantable augure

Et demain ? Il y a un an  on pouvait lire, sur Slate.fr, une mise en garde explicite :  « Il faut changer les règles du rugby pour protéger les joueurs » (Grégor Brandy). Nous revenions pour notre part sur le sujet en avril dernier :  « Commotions cérébrales: l’ovalie jusqu’à la folie » (Slate.fr 21 avril 2018).  Aujourd’hui c’est la bible francophone de ce jeu qui sonne le tocsin sans l’Ovalie : « Cote d’alerte : le rugby n’a jamais cumulé autant de graves blessures. Joueurs et médecins tirent la sonnette d’alarme » (Midi olympique, Week-end, 3-5 août 2018).

Et Midi Olympique de donner longuement la parole au Pr Jean Chazal ,  neurochirurgien et doyen honoraire de la faculté de médecine de Clermont-Ferrand. Cet « ancien référent » de la Ligue nationale en matière de commotions, s’était alarmé face à ces drames. Lanceur d’alerte atypique, il redoutait depuis des mois dans les médias la mort d’un joueur sur le terrain, une liberté de ton guère du goût des instances du rugby français qui lui avaient fait savoir qu’il avait, sur ce sujet, tout intérêt à se taire.

Et L’Equipe de conclure : « L’épouvantable augure résonne forcément différemment après le décès de Louis Fajfrowski ». On attend, passé le temps des condoléances, la réponse de Bernard Laporte et de ces instances.

A demain

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s