Mort annoncée des hôpitaux dits de  proximité : quand Agnès Buzyn dit-elle la vérité ?

Bonjour

Quelques lignes et le ballon se dégonfle.  La réforme du système de santé ? Le prochain des « grands chantiers » d’un exécutif qui se prépare à la rentrée ? Le gouvernement, ne prévoit « aucune fermeture d’un hôpital de proximité »a assuré, souriante, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn – mardi 21 août sur Franceinfo.

« Les hôpitaux de proximité vont rester, les Français en ont besoin, ils ont besoin d’une offre de services au plus près de chez eux, il n’y aura pas de fermeture d’hôpital ». Et Agnès Buzyn d’aller loin, bien plus loin.  Jusque dans la Grèce antique. Il a selon elle  « un mythe autour des fermetures des services d’urgences » : « Il y a parfois des services d’urgences qui ferment, mais il faut savoir que globalement nous avons 78 services d’urgences qui ont ouvert en plus ces dernières années. »

« Il peut y avoir des zones rurales où effectivement il n’y a plus d’activité, et très peu de services, pas besoin d’un service d’urgences [sic] , mais il y a plein de services d’urgences qui ouvrent dans des zones qui sont mieux peuplées [re-sic]», a-t-elle poursuivi.

Tout cela est bel et beau. On rappellera toutefois, avec la mémoire du Monde,  qu’en mars dernier Agnès Buzyn avait déclaré qu’il était « possible qu’un certain nombre de services de proximité ne soient pas maintenus ».

Interrogée sur RTL à propos du « mythe » évoqué par la ministre de la santé, la présidente de la Coordination nationale infirmière, Nathalie Depoire, a réagi : elle déplore  le « décalage » avec « ce qu’il se passe réellement dans certains établissements aujourd’hui », et alerte sur le besoin rapide de « moyens humains et matériels ». Mme Depoire mesure-t-elle bien ce qu’est le concept de mythe quand il est manié par une ministre de la République ?

Myhe ou pas l’échéance est là : sans cesse retardée la réforme salvatrice du système de santé français sera annoncée par le chef des Armées le 15 septembre 2018. Nous en étions là en achevent ce texte. Et puis non : précision de dernière minute : le cabinet de la ministre Agnès Buzyn vient de faire savoir à l’AFP que « la date de mi-septembre n’est pas certaine ». Aucune importance, les ides de Mars et les mythes sont là, qui colmatent les failles du politique. Jusqu’au dégonflement du ballon.

A demain

 

Une réflexion sur “Mort annoncée des hôpitaux dits de  proximité : quand Agnès Buzyn dit-elle la vérité ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s