Scandale du valsartan : voici venu le temps des tickets de rationnement de médicaments

Bonjour

Officiellement il est convenu de parler de « contexte de tensions d’approvisionnement des médicaments à base de valsartan ». En clair nous entrons officiellement aujourd’hui dans les conséquences prévisibles d’une affaire planétaite dont les coulisses restent à éclairer : le « scandale du valsartan ». Plusieurs millions de personnes sont, en France, potentiellement concernées 1.
« Des tensions d’approvisionnement sont attendues sur les médicaments à base de valsartan en raison du rappel mondial de certains médicaments à base de valsartan concernés par un défaut de qualité » explique-t-on aujourd’hui aux prescripteurs et aux malades concernés. L’ANSM, en lien avec les organisations professionnelles, l’Ordre national des médecins et l’Ordre national des pharmaciens, a donc adressé des recommandations aux professionnels de santé afin de réserver les stocks de valsartan disponibles pour certains patients.

Et l’ANSM « d’informer en conséquence les patients de possibles changements dans la prise en charge de leur maladie » :

« Dans ce contexte de tensions d’approvisionnement en médicaments à base de valsartan, l’ANSM demande aux médecins de ne plus initier de traitement par valsartan. En cas de renouvellement, les médecins doivent réserver les médicaments à base de valsartan à certains patients (insuffisance cardiaque non contrôlée par un autre sartan, post-infarctus du myocarde, hypertension artérielle équilibrée grâce à une polythérapie comportant du valsartan).

« Pour les autres patients, les médecins doivent envisager un autre traitement équivalent au regard des recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) et de la Société française d’hypertension artérielle (SFHTA). En cas d’indisponibilité de médicaments à base de valsartan, le pharmacien prendra contact avec le médecin qui décidera de la conduite à tenir et du changement de traitement. »

L’heure semble proche des tickets de rationnement de médicaments :

« A partir du mois de septembre, certaines pharmacies ne seront peut-être plus en mesure de vous délivrer votre médicament à base de valsartan. Pour autant, il existe de nombreuses alternatives efficaces au valsartan. Ces alternatives sont disponibles dans les pharmacies et l’ANSM s’assure que les laboratoires commercialisant ces médicaments assurent un approvisionnement suffisant pour couvrir les besoins des patients français.

« Si vous souhaitez changer de traitement, adressez-vous à votre médecin. Le « questions/réponses » mis à votre disposition sur le site Internet de l’ANSM a été mis à jour. Un numéro vert 0.800.97.14.03 est ouvert pour répondre à vos questions ou à celles de votre entourage. Ce numéro est accessible gratuitement du lundi au vendredi de 9h à 19h. »

Rien n’est prévu le week-end.

A demain

1 « Comment un médicament contaminé par une substance cancérogène a-t-il pu arriver sur le marché européen ? » Slate.fr  10 août 2018

 

 

Une réflexion sur “Scandale du valsartan : voici venu le temps des tickets de rationnement de médicaments

  1. Coïncidence ? L’ensemble des laboratoires impactés sont des génériqueurs… et on veut nous imposer l’utilisation de médicaments pour lesquels les coûts de fabrication sont tirés vers le bas, en même temps que leur qualité, et qu’on nous annonce équivalents à leur princeps ! Là où la politique de réduction des coûts pour la Sécu se joint à la politique des marges accrues pour les fabricants… pour un impact péjoratif sur la santé des citoyens…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s