Cigarette électronique contre le tabagisme : l’acharnement, finalement payant, des militants

Bonjour

Prendre de la distance pour mieux observer l’ évolution du paysage addictif et politique. En dépit d’un déni acharné de l’exécutif et des grands manitous du sanitaire qui lui obéissent la Révolution des Volutes® ne s’essouffle pas. Elle prend de nouvelles formes. Et comment, cinq ans plus tard, face à l’immobilisme des puissants, ne pas saluer l’acharnement et l’énergie insoumise de ces militants de la réduction des risques ? Un acharnement finalement payant comme en témoignent plusieurs informations données à la veille de l’opération #MoisSansTabac.

C’est ainsi que la Fédération interprofessionnelle de la vape (Fivape). Elle se félicite, dans un communiqué,  d’être officiellement partenaire de l’opération portée par la très officielle « Santé Publique France ». À cette occasion, 2 500 affiches officielles – personnalisées aux couleurs de la Fivape et de ses partenaires – seront imprimées et envoyées à toutes les boutiques spécialisées de produits du vapotage.

Motivation et énergie

Una action révolutionnaire menée aux côtés de l’Association indépendante des utilisateurs de cigarette électronique (Aiduce), qui interviendra dans les fan zones, de #Sovape (qui interviendra sur le web via Vape Info Service) et de La Vape du Coeur. Le mouvement associatif de la vape indépendante démontre ainsi plus que jamais qu’il est là, qu’il faut compter avec lui et qu’il est bel et bien « un partenaire responsable dans la lutte anti-tabac ». La Fivape :

« La motivation et l’énergie des boutiques au cours de ce MoisSansTabac sont essentielles pour ancrer ce travail de partenariat établi avec Santé Publique France, le développer et prouver que les acteurs indépendants de la Vape sont de vrais partenaires au service de la santé publique et des politiques de réduction des risques.

« Le MoisSansTabac donne l’opportunité aux professionnels de la distribution de montrer leur efficacité pour sortir les Français du tabac et de témoigner de leur implication, de leur professionnalisme et de leur engagement. »

A cette occasion, 2500 affiches officielles MoisSansTabac personnalisées aux couleurs de la Fivape et de ses partenaires seront imprimées et envoyées à toutes les boutiques de France spécialisées dans la vente de produits du vapotage.

Tout n’était pas, loin s’en faut gagné d’avance. Ainsi, pour l’édition 2018 du MoisSansTabac, « il avait été décidé » de ne pas reconduire tous les groupes Facebook créés en 2017. Les associations Aiduce et Sovaep sont parvenues à se faire entendre et ont fait valoir auprès de Santé Publique France l’intérêt de « l’auto-support » pour le vapotage.

« Cet accompagnement des néo-vapoteurs par des pairs capables de prodiguer conseils pratiques, motivation et bienveillance pour un bon démarrage et pérenniser le sevrage a pu améliorer les chances de réussite des fumeurs qui choisissent le vapotage afin de tenter d’arrêter de fumer. Sovape a produit un rapport sur l’expérience menée en 2017, avec des résultats très encourageants, 38% des participants du groupe Les Vapoteurs #MoisSansTabac 2017 étaient toujours non-fumeurs à cinq mois. »

Humour et diplomatie

C’est ainsi que, depuis Versailles, Santé Publique France a finalement accepté de soutenir les deux associations et  d’aider la démarche d’auto-support. Ce financement permettra le défraiement des bénévoles et la création d’un programme court de formation destiné à renforcer les connaissances des aidants. Construit avec Jacques Le Houezec, tabacologue et scientifique spécialiste de la nicotine, il comportera un volet théorique sur le sevrage tabagique avec un bon usage de la nicotine, et un volet pratique pour une bonne prise en charge des fumeurs, pratique et motivationnel.

Tout n’est pas gagné : la « communication officielle » du MoisSansTabac n’inclura pas cette action et les associations n’auront pas plus les moyens de la faire connaitre. Pourquoi ? On ne le sait pas. « Informer les fumeurs intéressés par cette option de soutien aurait pourtant été pertinent, alors que le vapotage est l’outil d’aide le plus populaire en France selon les analyses de Santé Publique France publiées en mai, observent les révolutionnaires. Un tiers des participants au MoisSansTabac l’utilisent dans leur démarche. »

Diplomates, Aiduces et Sovape  « tiennent à remercier » Santé Publique France et l’équipe du MoisSansTabac de reconnaitre l’auto-support avec le vapotage dans la lutte contre le tabagisme. Elles ajoutent, non sans humour : « C’est une étape importante en attendant un recours plus partagé au vapotage, comme le font les Anglais dans le cadre du STOPTOBER, modèle du Mois Sans Tabac, avec des campagnes de publicité grand public, par spot TV, affichage et soutien personnalisé dans les Stop Smoking Services qui recommandent, entre autres, aux fumeurs, de passer au vapotage et avec un accompagnement qui améliore la réussite (63% – Communiqué de presse Public Health England du 20 septembre 2018). »

Prendre de la distance pour mieux observer l’ évolution du paysage addictif et politique ? C’est aussi faire part de l’annonce du  Syndicat Interprofessionnel des Indépendants de la Vape :  la création de la première Certification Interprofessionnelle des Métiers de la Vape (la CIMVAPE). Elle vise à faire reconnaître officiellement les compétences des dirigeants et salariés des boutiques indépendantes de vape. Il s’agit là d’une étape majeure pour la reconnaissance de ces métiers et des compétences qui leur sont associées. La reconnaissance, en même temps, d’une révolution en marche.

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s