Virus du Nil occidental : les dons de sang interdits après un séjour dans le sud de la France

Bonjour

C’est, étrangement, une information divulguée par Le Parisien (Laurence Voyer) : « Le don du sang restreint à cause du virus du Nil qui sévit dans le sud de la France ».

« En trente ans, cela ne lui était jamais arrivé. Le 19 octobre, Annie n’a pas pu donner son sang comme elle le fait très régulièrement au centre Crozatier, dans le XIIe arrondissement de Paris. Explication : il y a trois semaines, elle a passé un week-end… à La Ciotat (Bouches-du-Rhône) (…) L’explication ? Depuis la mi-octobre, une mesure de prévention a été prise par les autorités sanitaires.

« Toutes les personnes ayant séjourné au moins une nuit dans les Alpes-Maritimes, le Var, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et les Pyrénées-Orientales, mais aussi Monaco, ne peuvent pas faire de don pendant 28 jours , a précisé au Parisien l’Etablissement français du sang (EFS). Il s’agit d’une mesure de précaution pour éviter de contaminer des receveurs avec le virus du West Nile. »

Identifié pour la première fois en Ouganda il y a huit décennies le West Nile virus ou virus du Nil occidental est transmis les moustiques Culex . Présent dans différentes régions du monde il circule actuellement dans le sud de la France. Selon Santé publique France « vingt cas ont été détectés en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, essentiellement dans les Alpes-Maritimes, entre Nice et Le Cannet. » Contaminée, une personne a été victime de la maladie neurologique (encéphalite) qui peut être associée à cette infection qui peut être mortelle mais qui, le plus souvent, reste asymptomatique ou presque.

La nouvelle mesure d’éviction des donneurs est-elle de nature à menacer l’approvisionnement et les stocks de sang ? C’est peu vraisemblable. Les collectes continuent presque normalement dans les départements touchés. « Des tests sont réalisés systématiquement pour les personnes qui résident dans les départements concernés », explique l’EFS. Pourquoi alors ne pas le faire dans toute la France, ce qui simplifierait le problème ? « Ce n’est pas encore possible pour le reste du pays. Toutefois, avec la multiplication du nombre de cas, on y réfléchit pour l’année prochaine », ajoute l’Etablissement.  Pour l’heure, dans l’attente du froid anti-moustiques, cette restriction est en place jusqu’à la fin du mois de novembre.

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s