Le baclofène est officiellement autorisé dans la maladie alcoolique. Demander Baclocur®

Bonjour

Beaucoup y verront l’aboutissement d’une longue guerre contre une administration médicamenteuse murée dans son invraisemblable déni. Les autres demanderont encore à voir de quoi il retourne face à cette hydre qu’est la maladie alcoolique.  Reste que c’est bien un événement. Dix ans après le message du Dr Olivier Ameisen, et après mille et une contorsions pincées, l’Agence du médicament (ANSM) a annoncé, mardi 23 octobre, avoir donné une autorisation de mise sur le marché (AMM) au baclofène pour le traitement de l’alcoolisme.

Tout ou presque est expliqué dans un bref communiqué : « L’ANSM octroie une autorisation de mise sur le marché pour une utilisation du baclofène dans l’alcoolo-dépendance ». Cette AMM a été « octroyée » au laboratoire Ethypharm, spécialisé dans la lutte médicamenteuse contre les addictions.

En pratique il s’agira du Baclocur® (10 mg, 20 mg et 40 mg) indiqué dans l’alcoolo-dépendance – à condition de respecter diverses recommandations et interdictions.

  • le Baclocur® est indiqué « dans la réduction de la consommation d’alcool, en complément d’un suivi psychosocial, après échec des autres traitements, chez l’adulte » ;
  • il pourra être prescrit par tous les médecins ;
  • prévoir une augmentation progressive des doses pour arriver une posologie optimale adaptée à chaque patient, correspondant à la dose la plus faible, pour une bonne réponse thérapeutique et une tolérance acceptable
  • posologie maximale : 80 mg/jour (ce qui ne manquera pas d’être dénoncé et qui risque fort de ne pas être respecté.

« Un suivi renforcé de la spécialité Baclocur® est prévu dès sa commercialisation. Sur la base de cette surveillance et de l’évolution des données scientifiques disponibles, l’ANSM pourra être amenée à réviser les conditions d’utilisation du baclofène dans cette indication » souligne le Dr Dominique Martin, directeur général de l’ANSM. « Ce n’est pas un blanc-seing, dit-il. Ce médicament n’est pas anodin et doit être manié avec beaucoup de précautions. Si le bénéfice n’est pas celui qu’on attendait et s’il apparaît qu’il faut remettre l’AMM en cause, nous pourrions le faire à n’importe quel moment. »

On a connu, dans le passé, des mises sur le marché plus enthousiastes.

A demain

@jynau

 1 Le baclofène est un médicament prescrit depuis les années 1970 comme relaxant musculaire, mais dont l’usage a peu à peu été détourné vers le traitement de l’alcoolisme. Depuis 2014, il était autorisé pour cet usage grâce à une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) qui sera remplacée par l’AMM dès lors qu’un accord sur les prix sera obtenu entre Ethypharm et le gouvernement.

Tous les textes de ce blog sur le baclofène sont disponibles à cette adresse : « Journalisme et santé publique – baclofène »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s