L’exploitation politique de la baisse des quantités de cigarettes livrées aux buralistes

Bonjour

Comme un gentil parfum de « village Potemkine » – construction factice dans laquelle l’imminent « Mois sans tabac » aurait remplacé la visite de l’impératrice Catherine II dans la Crimée de 1787.  Avec, en lieu et place du ministre russe Grigori Potemkine, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA). Extraits du dernier message de cette mission qui ne parvient toujours pas à ficeler le Plan qui justifie et conditionne son existence :

« Au cours du 3ème trimestre 2018, à nombre de jours de livraison constants et par rapport au 3ème trimestre 2017, les quantités de cigarettes livrées aux buralistes sont marquées par un net recul (à l’instar des deux précédents) : – 10 % pour les cigarettes et – 8 % pour le tabac à rouler. Cette diminution des ventes dans le réseau buraliste français s’explique toujours par la hausse de prix intervenue le 1er mars 2018. 

« À l’inverse, suivant là encore la tendance du début d’année, les ventes de traitements pour l’arrêt du tabac progressent de presque 25 % à jours constants, toujours portées par le marché des timbres transdermiques et du Champix® (respectivement + 73 % et + 52 %). Cette évolution résulte très probablement du meilleur remboursement des prescriptions de substituts nicotiniques (forfait de 150 euros par an et passage progressif en 2018 au remboursement à 65 % par la Sécurité sociale). Concernant le forfait, près de 125 000 personnes en ont bénéficié au 2ème trimestre 2018, soit moitié plus qu’à la même période en 2017. Enfin, les appels gérés par les tabacologues de Tabac info service ont augmenté de 17 %.

« En cumul sur les neuf premiers mois de l’année et à jours constants par rapport à la même période en 2017, les ventes de cigarettes et de tabac à rouler ont baissé dans les mêmes proportions (- 10 %) alors que les traitements pour l’arrêt sont en hausse de 22 %. Par ailleurs, les appels à la ligne téléphonique Tabac info service ont augmenté, autant en premier niveau (information : + 7 %) qu’en deuxième niveau (tabacologues : + 11 %). »

Maquillage de la vérité

A la veille de la Révolution française, accompagnant l’impératrice russe, on trouvait le prince Charles-Joseph de Ligne. Ce dernier, dans sa correspondance avec la marquise de Coigny, rapporta ce qu’il en était, en Crimée, du maquillage de la vérité. Aujourd’hui Patrick Favrel, spécialiste référent réputé dans le champ de la « réduction des risques» :

« Le ‘’Mois Sans Tabac’’ est parfaitement marketé et orchestré par le ‘’Tableau de bord Tabac’’ de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). Les clés du succès sont dues exclusivement à la Politique du Ministère : Augmentation des prix & Remboursements des substituts nicotiniques, associés aux bons & loyaux services de Tabac Info Service.

« Au plan institutionnel il est hors de question d’accepter de quelque façon que ce soit la contribution de la vape à la diminution du tabagisme. C’est une ligne de conduite qui est alignée sur la position qu’avait eu Marisol Touraine de 2012 à 2017. La lutte contre le tabagisme et ses succès ne concernent que le Ministère & ses services : Santé Publique France, Tabac Info Service.

« La vape, quand elle parvient à s’exprimer et à revendiquer sa contribution ne sera jamais qu’un épiphénomène. Et si l’on en voulait encore une preuve, il suffit de se reporter à la subvention magnanime accordée aux associations Aiduce & Sovape. On est ici dans une posture parfaitement macronienne. Une conduite psychorigide qui masque une méconnaissance du sujet.

« Hors du corps médical & pharmaceutique en France, point de salut & le lobby de Big Pharma est omniprésent. Si l’on devait être plus trivial ou mercantile, mieux vaut 150 € remboursés pour les substituts nicotiniques que 150€ dépensés par un fumeur en e-liquide et vaporisateur. Pour l’institution toute comparaison avec le Stoptober britannique est à écarter. Circulez, il n’y a rien à voir, rien à apprendre de cette pragmatique expérience. Quel sera le journaliste & le média qui interpellera Agnès Buzyn sur le sujet ? ».

Voilà qui est fait.

A demain

@jynau

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s