Dons de sang et homosexualité masculine: le gouvernement réduira-t-il la durée d’abstinence ?

Bonjour

La France gronde, les gilets sont jaunes et le pétrolifère amer. Pour autant il est des raisons de ne pas totalement désespérer. Exemple très contemporain en trois actes, sur la toile de fond des très vieilles affaires françaises dites du « sang contaminé ».

I C’était il y a trois ans. On annonçait qu’à compter du 1er juin 2016 les homosexuels pourraient, en France, donner leur  sang. A condition d’assurer  lors de l’entretien préalable au don de ne pas avoir eu de relations sexuelles (même protégées) depuis douze mois. C’est là une décision élaborée non sans difficulté après un travail original  (et sans précédent) qui a réuni les autorités sanitaires et les nombreuses associations de donneurs, de patients et de personnes homosexuelles ; un travail sanitaire et diplomatique sans précédent mené  sous l’autorité du Pr Benoît Vallet, alors Directeur Général de la Santé.

Un arrêté du 5 avril 2016 de la ministre des Affaires sociales et de la Santé fixa ensuite  les critères de sélection des donneurs de sang. Il prévoyait une liste de contre-indications 1 au don de sang en raison des risques pour le donneur ou pour le receveur. Il abrogeait  des dispositions antérieures qui prévoyaient « une contre-indication permanente pour tout homme ayant eu des rapports sexuels avec un homme » et y substituait, pour un don de sang total, une contre-indication de 12 mois après le dernier rapport sexuel.

II Ces « douze mois d’abstinence » firent polémique. Fallait-il les abroger?  En aucune façon trancha le Conseil d’Etat il y a un an, rappelant  que « les autorités sanitaires doivent privilégier les mesures les mieux à même de protéger la sécurité des receveurs lorsque les données scientifiques et épidémiologiques disponibles ne permettent pas d’écarter l’existence d’un risque ». Il faisait ainsi valoir :

« Selon les travaux de l’Institut de veille sanitaire, la prévalence de porteurs du VIH est environ 70 fois supérieure chez les hommes ayant eu des relations sexuelles avec des hommes. (…) La proportion de personnes nouvellement contaminées au cours de l’année 2012 était 115 fois supérieure chez ces hommes que dans la population hétérosexuelle. »

En imposant cette « abstinence d’un an » comme condition au don du sang par les homosexuels, le ministère de la Santé « s’est fondé non sur l’orientation sexuelle mais sur le comportement sexuel et n’a pas adopté une mesure discriminatoire illégale », jugeait le Conseil d’Etat. On pourra voir là un argumentaire directement issu de la rhétorique des collèges jésuites.

III 14 novembre 2018. Santé publique France publie aujourd’hui les premiers résultats de l’enquête dite « Complidon », menée en collaboration avec l’Établissement français du sang (EFS) et le Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA). Elle porte sur le respect des critères de sélection au don de sang par les donneurs. Près de 110 000 donneurs ont été interrogés. Et cette surveillance épidémiologique révèle que l’ouverture du don de sang en juillet 2016 aux hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) n’augmente pas le risque de transmission du VIH par transfusion – risque qui reste extrêmement faible en France : estimé, sur la période 2015-2017, à un don VIH positif non détecté sur 5,2 millions de dons.

« Pour évaluer le respect et la compréhension des critères de sélection des donneurs, Santé publique France a réalisé l’enquête Complidon, à laquelle près de 110 000 donneurs de sang ont répondu. Les résultats indiquent que les contre-indications actuelles au don de sang ne sont pas toujours strictement respectées. Ainsi, parmi les hommes, 0,73% ont déclaré avoir eu des rapports sexuels entre hommes au cours des 12 derniers mois, sans l’avoir indiqué avant le don. »

« Parmi les hommes, seuls 0,56 % ont déclaré lors de l’enquête avoir eu des rapports sexuels avec des hommes aux cours des 4 mois précédant leur don. De plus, parmi les hommes ayant eu des rapports sexuels entre hommes au cours des 12 derniers mois, un sur deux (46 %) a déclaré qu’il l’aurait signalé lors de l’entretien pré-don si la durée d’ajournement avait été plus courte. »

« Bien que déclaratifs, ces chiffres indiquent que le respect du critère de sélection concernant les HSH pourrait augmenter avec une période d’ajournement plus courte, fait valoir Santé publique France. À la suite de données similaires, en novembre 2017, le Royaume‑Uni a autorisé les HSH à donner leur sang, à condition qu’ils n’aient pas eu de rapports sexuels entre hommes dans les 3 mois précédant le don. »

Et maintenant ? Ces données chiffrées permettent d’apporter des éléments aux pouvoirs publics, « en vue de considérer une éventuelle ouverture plus large du don de sang aux HSH en France ». L’ensemble de ces résultats a été présenté au comité de suivi de l’arrêté fixant les critères de sélection des donneurs de sang qui réunit, sous l’égide de la DGS, les associations de patients, de donneurs et de défense des droits et les agences sanitaires.

On attend

A demain

@jynau

1 Tout savoir sur les contre-indications au don de sang

Une réflexion sur “Dons de sang et homosexualité masculine: le gouvernement réduira-t-il la durée d’abstinence ?

  1. A reblogué ceci sur Pour le moment, on ne sait pas. Mais cela devrait venir. Ou pas…et a ajouté:
    Après le récent rejet par l’Assemblée Nationale de l’amendement, porté par la commission des affaires sociales, visant à ouvrir le don de sang aux homosexuels de même sexe masculin aux même conditions qu’à l’ensemble de la population il est a espérer que nos responsables politiques prendront connaissance de l’enquête publiée par Santé Publique France…

    […
    cette surveillance épidémiologique révèle que l’ouverture du don de sang en juillet 2016 aux hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) n’augmente pas le risque de transmission du VIH par transfusion
    …]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s