A la recherche de Bach, Bernard Devauchelle, Philippe Lançon, Puccini et Marcel Proust

Bonjour

Longtemps Philippe Lançon, né en 1963, fut  journaliste. Il l’est encore, mais plus seulement.  Bernard Devauchelle n’est plus seulement le chef du service de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie du CHU d’Amiens. Il restera dans l’histoire de sa discipline comme celui qui fut à la tête de l’équipe qui a tenté et réussi la première « greffe partielle » d’un visage (celui d’ Isabelle Dinoire). La chirurgie et le journalisme, parfois, se croisent et c’est heureux.

Auteur du remarquable et remarqué « Le Lambeau » Philippe Lançon tient depuis toujours une chronique dans Charlie Hebdo. Celle datée du 14 novembre 2018 entre en écho de nombre de celles qu’il a consacrées aux conséquences, dans sa chair, de l’attentat dont il fut l’une des victimes, il y aura bientôt quatre ans. Il fut, longtemps, hospitalisé à La Pitié-Salpêtrière. Il y était à nouveau il y a quelques jours – dans la célèbre Chapelle Saint-Louis. Pour une table ronde à laquelle participait aussi les Prs Bernard Devauchelle, Chloé Bertolus et Patrick Goudot. Une table ronde consacrée à la chirurgie maxillo-faciale et associée à une formidable exposition consacrée à la « re-figuration »- voir ici – jusqu’au 14 décembre.

Jean-Sébastien Bach

« Avec son écharpe blanche, son élégante silhouette fine et son admirable élocution Bernard Devauchelle est lui-même un dandy proustien, écrit le journaliste-écrivain. Il n’opère jamais sans musique et, pour certains gestes toujours avec la même, par exemple du Puccini. ‘’ Il y a un passage, me disait-il, qui correspond exactement au geste que je dois faire. »

Suivent des lignes proustiennes consacrée à sa « re-figuration » et aux vertiges que lui imposent les retrouvailles avec les personnages de son roman. « Le temps chirurgical perdu et retrouvé ». Tandis que l’organiste jouait L’Art de la fuguedans cette Chapelle voulue par Louis XIV et construite par l’architecte des Invalides. Bien avant que Freud ne hante les lieux et que Proust n’entame sa quête.

Aujourd’hui, après une longue période d’abandon, la Chapelle Saint-Louis a retrouvé une activité cultuelle tout en abritant désormais de nombreuses manifestations artistiques notamment des expositions et des concerts.

A demain

@jynau

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s