Wanted généraliste ; 8000 euros brut ; semaines de 35 heures ; Marolles-les-Braults (Sarthe)

Bonjour

Du bel argent sonnant, du bel argent municipal irriguant les sables du désert médical. Le sujet prend de nouvelles dimensions dans les territoires. Symptôme signifiant : Marolles-les-Braults – une histoire rapportée par  Le Parisien. Une affaire déjà traitée par Le Quotidien du Médecin (Loan Tranthimy). Un cas sur lequel bien des cerveaux ministériels parisiens affûtés devraient, en urgence, se pencher.

Marolles-les-Braults ? Marolles-les-Braults (Sarthe). A un jet de diesel de Rouperroux-le-Coquet (27,34 habitants par km²). A mi-chemin des cités d’Alençon et du Mans

« Le climat de Marolles-Les-Braults est un climat océanique dégradé. On dénombre en moyenne 53 jours par an avec du gel. La durée totale moyenne d’insolation est de 1 824 heures par an. La durée totale d’insolation atteint en moyenne 248 heures en juillet contre seulement 57 heures en décembre. Comme le reste de la France proche de la façade atlantique c’est en hiver que les précipitations sont les plus abondantes. »

Environ deux mille habitants. Plaine calcaire parcourue par de petites rivières. Lieux-dits : Auberthe, la Basse-Judée, la Blancherie, la Fouasterie, la Guittonnerié, la Mare, le Buisson, le Noyer, les Fossés-Robert, le Val, Saint-Symphorien, Villenette, Moulin du pont d’Effes (orig. d’Effres), la Grande Rage, le Parc Brulé, la Veidière, le Parc-Bouvet, la Houlebannerie,

Le taureau et ses cornes

« Au cœur de la Sarthe Marolles-les-Braults met le paquet pour trouver deux médecins généralistes. Elle propose d’embaucher deux praticiens avec un salaire mensuel entre 7 000 euros et 8 000 brut par mois, pour une durée de travail hebdomadaire de 35 heures, rapporte Le Quotidien du Médecin. Pour Jean-Michel Lefèbvre, maire (DVD) de la commune, cette solution est devenue une ‘’nécessité’’. Sur les trois médecins généralistes qui exercent actuellement dans la ville, deux vont partir travailler ailleurs en tant que médecins coordinateurs en EHPAD. Dans six mois, la commune se retrouvera ‘’bloquée’’ avec un seul médecin, âgé de 63 ans, pour assurer la prise en charge des patients du bassin qui compte environ 5 000 habitants. » L’édile :

« Il nous paraît difficile de trouver un médecin libéral. Pour attirer les candidats, la mairie va créer un centre de santé et proposer un salaire attractif à deux médecins. 7 000 euros, c’est le salaire d’un cadre supérieur dans le privé. Je ne vois pas pour quelles raisons les personnes qui ont fait plus de dix ans d’études ne puissent pas avoir de tel salaire ».

Certes 1. Mais comment Marolles-les-Braults pourra-t-elle faire face à une telle dépense ? Le maire a calculé. . Chaque médecin, du fait même de son activité au sein du centre, devrait générer les ressources suffisantes – « 14 000 euros par mois à raison de quatre consultations par heure, soit 100 euros de l’heure et 3 500 euros par semaine ». « Si on paie le médecin entre 7 000 euros et 8 000 euros, il restera très peu à la charge de la commune, à condition bien entendu que les médecins jouent le jeu des quatre consultations par heure ».

Une telle initiative se nomme, entre Sarthe et Orne,  « prendre le taureau par les cornes ».  « On préfère avoir moins de jardiniers pour pouvoir embaucher des médecins » confie-t-il encore le maire. Où l’on voit, derrière les massifs, pointer la logique des nouveaux déserts.

A demain

@jynau

1 La Caisse autonome de retraite des médecins de France précise qu’en 2016 un généraliste libéral, travaillant « plus de 50 heures par semaine », gagnait « en moyenne » 6 351 euros mensuels » en 2016. On ne connaît pas, pour la même année, les gains d’un « cadre supérieur dans le privé ».

4 réflexions sur “Wanted généraliste ; 8000 euros brut ; semaines de 35 heures ; Marolles-les-Braults (Sarthe)

    • L’auteur écrit « cadres supérieurs » Mais ce n’est pas le sujet, la bonne base de comparaison est celle d’un cadre expatrié, qui correspond mieux au contexte. Le salaire est tout simplement proportionnel à la difficulté à recruter le bon candidat. Des cadres, il y en a partout, alors que les médecins sont rares et donc chers.

      • Certes.
        Et pourtant:

        Tout ce qui est rare est cher,
        Un médecin bon marché est rare,
        Donc un médecin bon marché est cher.

        Ou:
        Le ridicule ne tue pas,
        Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort,
        Donc le ridicule nous rend plus fort

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s