Rebondissement : pourquoi Vincent Lambert est-il toujours hospitalisé au CHU de Reims ?

Bonjour

Qui sont-ils ? L’AFP ne nous le dit pas qui vient, pourtant, de révéler le contenu de leur expertise concernant Vincent Lambert. Commis par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne, ces trois experts étaient chargés de se prononcer sur l’état de ce malade âgé de 42 ans et hospitalité depuis dix ans. La dernière expertise officielle datait de 2014 et la question principale demeure la même : le déclenchement d’une procédure d’arrêt des soins (d’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation) de ce patient – procédure autorisée par la justice, souhaitée par le CHU mais à laquelle les parents s’opposent.

Pour l’heure, rapporte l’AFP, les experts confirment que l’«état végétatif chronique irréversible» de Vincent Lambert ne lui laisse plus « d’accès possible à la conscience ». Leur rapport est daté du 18 novembre. Ils étaient chargés de se prononcer sur l’état du patient mais aussi de son éventuelle évolution.  « Vincent Lambert est dans un état d’incapacité fonctionnelle psychomotrice totale en 2018 comparable cliniquement à celui enregistré en 2014 », écrivent-ils –  ajoutant que « des éléments minimes d’aggravation ont été enregistrés ».

Le malade a été examiné à deux reprises, à seize heures d’intervalle, le 7 septembre au soir et lendemain matin – et ce en présence des médecins-conseils des différentes parties familiales opposées sur ce dossier. Cette expertise avait été demandée par les parents et une partie de sa fratrie, qui considèrent que l’état de Vincent est certes grave mais nullement irréversible. Or, souligne l’AFP, les experts estiment que sa « situation d’impotence fonctionnelle totale du fait des lésions encéphaliques irréversibles » lui interdit « toute qualité de vie » et ne rend « plus d’accès possible à la conscience ».  relèvent toutefois les experts.

Nuances de taille

Ces experts observent aussi que « la limitation extrême ou totale de ses capacités d’accès à la conscience, de communication, de motricité, d’expression de sa personnalité, l’altération irréversible de son image lui portent atteinte à un point qui n’est pas acceptable par lui-même et par son épouse et tutrice [Rachel Lambert] ».

Pour autant ces mêmes experts apportent des nuances de taille. Ils estiment notamment  que la prise en charge du patient à travers ses « besoins fondamentaux primaires » ne relève pas de « l’acharnement thérapeutique » ou d’une « obstination déraisonnable ». Or c’est là un élément fondamental qui s’oppose à la volonté de celles et ceux qui réclament la mise en œuvre d’un « arrêt des soins » auquel le Conseil d’Etat avait donné son feu vert.

Comment, dès lors, sortir de cet imbroglio médical, juridique et éthique ? Les experts donnent une solution. Ils estiment que l’état de Vincent Lambert « n’appelle aucune mesure d’urgence » – avant d’ajouter qu’« il existe en France des structures pouvant l’accueillir jusqu’à sa disparition si le maintien au CHU de Reims s’avérait impossible pour des raisons autres que relevant de la simple technique médicale ».

« Nous rejoignons l’avis des experts quant à la nécessité de transférer enfin Vincent dans un établissement spécialisé » pour qu’il ait « accès aux meilleurs soins », a aussitôt déclaré à l’AFP MJean Paillot, l’un des avocats des parents du patient en livrant sa propre analyse du rapport. Or cette requête a déjà été rejetée par la justice sans que jamais cette dernière ne soit précisément expliquée sur ce point. Pourquoi ?

A demain

@jynau

 

 

Une réflexion sur “Rebondissement : pourquoi Vincent Lambert est-il toujours hospitalisé au CHU de Reims ?

  1. Il y a comme à chaque fois une affreux silence sur une question qui devrait tarauder quiconque se soucie un peu de ces malades.

    Souffre-t-il/elle ?

    De douleur « physique  » j’entends.

    Or ces malades peuvent souffrir puisqu’il est recommandé d’évaluer et traiter la douleur:

    https://www.cairn.info/revue-recherche-en-soins-infirmiers-2013-1-page-46.htm
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30098791

    Comment ne pas comprendre que l’on puisse trouver inhumain ce que l’on inflige à ces corps ?

    Le rapport parle – t- il de la douleur de ce patient précis ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s