«Bébés GM » : feu vert au transhumanisme des Académies de médecine et des sciences

Bonjour

Mandé depuis Paris, un texte paraphé des secrétaires perpétuels de l’Académie nationale de Médecine et de l’Académie des Sciences. C’est un message à faire trembler : il  laisse entendre que, tout étant parfaitement soupesé, une heureuse fin individuelle pourrait justifier les invraisemblables conséquences collectives des moyens. Voici ce texte :

« Ayant pris connaissance de l’annonce faite par le Dr Hé Jiangkui de la naissance de  deux enfants après modification du gène CCR5 à l’état embryonnaire, l’Académie Nationale de Médecine et l’Académie des Sciences condamnent l’initiative de ce scientifique qui ne protège pas d’une éventuelle infection par le VIH et qui suscite de nombreuses questions scientifiques, médicales et éthiques non résolues à ce jour.

 « De nouveaux outils moléculaires ouvrent des espoirs pour prévenir ou traiter des pathologies. Leur utilisation chez l’être humain ne doit être envisagée qu’avec la plus grande prudence. La modification du génome d’embryons humains suscite des interrogations majeures dans la mesure où elle sera transmise à la descendance et aux générations suivantes. Elle ne saurait être mise en œuvre quand le but recherché peut être atteint par d’autres moyens comme c’est le cas pour la prévention d’une infection par le VIH.

 « Dans l’état actuel des connaissances, les conditions ne sont pas réunies pour ouvrir la voie à la naissance d’enfants dont le génome a été modifié à l’état embryonnaire. Si cette démarche était entreprise dans l’avenir ce ne devrait l’être qu’après approbation du projet par les instances académiques et éthiques concernées et  un débat public approfondi. (…) »

Reprenons :

I Une modification génétique induite, irréversible et transmissible aux générations humains suivantes, « ne saurait être mise en œuvre quand le but recherché peut être atteint par d’autres moyens ». En clair : cette modification pourrait être effectuée dans les cas, innombrables, où le but ne saurait être autrement atteint.

II Dans l’état actuel des connaissances « les conditions ne sont pas réunies pour ouvrir la voie à la naissance d’enfants dont le génome a été modifié à l’état embryonnaire ». En clair : le jour où ces conditions seront réunies la voie sera ouverte.

Et puis encore,  des trop riches berges parisiennes de la Seine : « L’Académie Nationale de Médecine et l’Académie des Sciences tiennent néanmoins à réaffirmer l’importance pour l’être humain des recherches responsables faisant appel aux technologies modifiant l’ADN, y compris quand elles sont menées chez l’embryon – et leur apportent leur soutien. »

Recherches «responsables» ?

A demain

@jynau

 

3 réflexions sur “«Bébés GM » : feu vert au transhumanisme des Académies de médecine et des sciences

  1. Ce qui permet de bien réaliser ce qu’est cette société savante qui a des avis sur tout et que des lobbies et groupes de crétins citent à tout va comme parole divine de la vérité scientifique immuable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s