Détergent : quand « J’aime le lait d’ici », économique, écologique et citoyen, est contaminé

Bonjour

Il est des alertes sanitaires qui lèvent des voiles sur les coulisses de l’agroalimentaire et de la grande distribution. Des alertes sanitaires aux accents surréalistes. Ainsi, en cette veille de Noël 2018, ces quelques lignes de l’Agence France Presse : un lot de briques de lait de la marque « J’aime le lait d’ici » a fait l’objet d’une mesure de rappel et de retrait des rayons.

Un lot de briques de lait, de la marque « J’aime le lait d’ici », contenant des résidus de produits de nettoyage a fait l’objet d’une mesure de rappel et de retrait, a annoncé dimanche 23 décembre la coopérative de lait française Sodiaal . Sodiaal est la 16e plus grande entreprise de ce secteur au niveau mondial  et la 3e française, derrière Danone et Lactalis. Ses principales marques sont : Yoplait (à 49 %), Candia et Entremont. La société a réalisé 5,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014.

« Le lot contaminé porte le numéro 18312, une date de péremption du 8 mars 2019, un horaire de production entre 8 h 40 et 11 h 54, ainsi que l’agrément sanitaire FR 44-025-001. Ni la zone géographique, ni la composition des détergents responsables de la contamination, ne sont précisées dans la fiche d’information que s’est procurée l’AFP. »

Lait de couleur brune

C’est la société CSA, qui commercialise « J’aime le lait d’ici » pour Orlait qui  a procédé à ce « retrait/rappel » après avoir reçu « une réclamation pour du lait de couleur brune » a précisé Sodiaal qui détient encore les marques Entremont, Le Rustique, Cœur de Lion, RichesMonts ou Régilait.

« Cet incident est lié à une erreur humaine » et « s’est produit sur une très courte durée, environ deux minutes dans la ligne de production », a expliqué la première coopérative de lait française qui dit n’avoir reçu « aucun signalement de consommateurs malades », contrairement à des allégations en ce sens qui circulent sur Facebook. « Une analyse » a toutefois été lancée à la suite de ce problème qui concerne des « réseaux de distributeurs spécialisés dans la restauration et quelques magasins Systèmes U ».

Sodiaal, chiffre d’affaires de 5,1 milliards d’euros, a collecté 4,7 milliards de litres de lait auprès de 20 000 producteurs l’an dernier. Le groupe emploie plus de 9 000 salariés. Il est présent dans les produits laitiers frais mais aussi les laits en poudre dont les laits infantiles. Et déjà l’ombre (pour ne pas parler de scandale) des laits infantiles contaminés du fragile géant Lactalis.

A demain

@jynau

 

Une réflexion sur “Détergent : quand « J’aime le lait d’ici », économique, écologique et citoyen, est contaminé

  1. 10 morts avec du fromage au lait cru en. 2017 . Rien dans la presse. C était des petites entreprises rien à voir avec Lactalis la méchante entreprise capitaliste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s