Gilets Jaunes ou pas, au 1er janvier 2019, le prix du tabac n’augmentera pratiquement pas

Bonjour

Le 20 décembre dernier le Journal Officiel publiait un arrêté ayant beaucoup à voir avec la santé publique car co-signé par la ministre des Solidarités et de la Santé (par délégation, par le directeur général de la santé, J. Salomon) : « Arrêté du 14 décembre 2018 portant homologation des prix de vente au détail des tabacs manufacturés en France, à l’exclusion des départements d’outre-mer ».

Parmi les mouvements significatifs sur le segment des cigarettes le site des buraliste retient :

Chez Philip Morris France :  + 20 centimes sur les Marlboro ; + 10 centimes pour les Philip Morris, Chesterfield et L&M

Chez Seita : + 10 centimes sur les Gauloises brunes ; + 20 centimes sur Gitanes

Chez Japan Tobacco France: pas de changements

Chez BAT : + 10 centimes sur certaines références Winfield.

L’oubli tragique de la cigarette électronique

Et ce site, avec l’AFP, de résumer que l’heure est à la stabilité pour la plupart des références, à quelques légères hausses marginales près.

« Parmi ces rares relèvements de prix, le paquet de 20 Marlboro Red (groupe Philip Morris), qui coûte 8 euros depuis le 1er mars contre 7,30 euros auparavantpasse à 8,20 euros. En revanche le prix du paquet de Gauloises blondes reste à 8 euros, tout comme celui des Lucky Strike Bleu Classic, inchangé à 7,70 euros, ou encore celui des Camel (sans filtre) stable à 7,90 euros. Enfin, les Winfield rouge de 20 unités se maintiennent également à 7,90 euros, tout comme les Winfield bleu. »

 Il s’agit ici de la septième révision des prix du tabac depuis l’arrivée du gouvernement Macron en mai 2017, après quatre années de stabilité. Lutter contre le tabagisme, première cause évitable de morts prématurées (80 000 chaque année) ?  Faute d’avoir le courage de s’appuyer sur le puissant phénomène de la cigarette électronique (et sur une véritable politique de réduction des risques) le gouvernement réduit son action à un train de hausses successives pour tenter d’ atteindre, d’ici novembre 2020, un prix de 10 euros le paquet de vingt cigarettes.

Mais faudrait-il rappeler qu’en France (pourquoi ?) ce sont les industriels du tabac qui fixent les prix de vente, l’État ne pouvant « qu’inciter » à des augmentations en faisant varier les taxes – qui représentent déjà plus de 80 % du prix ? Où l’on voit qu’en matière de dépendance et de rapport à l’Etat, le tabac n’est guère loin de l’essence.

A demain

@jynau

 

 

2 réflexions sur “Gilets Jaunes ou pas, au 1er janvier 2019, le prix du tabac n’augmentera pratiquement pas

  1. Désinformation !! le tabac augmentera sans doute pas assez en janvier mais augmentera de 0.50cts en Mars ….. Donc cet article est inutile et orienté

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s