Perfuser les buralistes et lutter contre le tabagisme : l’écartèlement du pouvoir exécutif

Bonjour

Une chose et son contraire. Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé est officiellement en charge de lutter contre le tabagisme. Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics est en charge de faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’Etat  et – en l’occurrence – de protéger la profession en charge de vendre du tabac cancérigène taxé à 80%. Ségur contre Bercy. Devinez qui peut l’emporter ?

Lutter contre le tabagisme ? Faute d’avoir le courage de s’appuyer sur le puissant phénomène de la cigarette électronique (et sur une véritable politique de réduction des risques) le gouvernement réduit son action à un train de hausses successives pour tenter d’ atteindre, d’ici novembre 2020, un prix de 10 euros le paquet de vingt cigarettes. Or ce sont les industriels du tabac qui fixent les prix de vente, l’État ne pouvant « qu’inciter » à des augmentations en faisant varier les taxes.

Pour autant, postulant que les ventes tabagiques iront en déclinant Gérald Darmanin annonçait, en février dernier avoir signé un nouveau « protocole d’accord sur la transformation du réseau des buralistes pour la période 2018-2021 ».

« L’accord s’inscrit dans le cadre de la politique de santé publique voulue par le Gouvernement, se traduisant par une augmentation des prix du tabac qui portera progressivement le prix du paquet de cigarettes à 10 euros. L’objectif prioritaire de ce nouveau protocole est d’accompagner les buralistes dans la transformation profonde de leur métier, passant du modèle de débitant de tabac à celui de nouveau commerçant de proximité. Il prévoit à ce titre la création d’un fonds temporaire de transformation des buralistes destiné à permettre la mutation de la profession vers une moindre dépendance à l’activité de vente de tabac. »

 « Ce protocole a également pour objet d’apporter un soutien à ceux dont l’activité économique serait significativement pénalisée par l’augmentation des prix du tabac et les accompagner en renforçant les aides existantes, notamment à travers une remise transitoire pour les buralistes dont les livraisons de tabac auraient connu une baisse significative. »

Gérald Darmanin : « Je suis heureux de signer aujourd’hui ce protocole venant concrétiser l’engagement que j’ai pris le 20 octobre dernier lors du Congrès des buralistes. Ces mesures créent toutes les conditions pour que l’Etat accompagne la profession de buraliste dans sa démarche active de transformation, tout en soutenant ceux qui en ont le plus besoin. Le Gouvernement demeure déterminé à lutter avec fermeté contre la fraude et le trafic de tabac de contrebande qui est l’ennemi de la santé des Français et des buralistes, seul réseau légal de distribution du tabac en France.»

Les nouveaux commerçants (de proximité)

C’est dans ce cadre que s’inscrit la mesure qui vient d’être détaillée sur le site des buralistes français : la rémunération des buralistes sur la vente du tabac va augmenter de 0,10 point, ce mardi 1er janvier. La rémunération nette sur la vente de cette substance addictive et hautement pathogène passe donc à 7,80 %. « Rappelons que la remise avait augmenté de 0,60 point en 2017, précise le site des buralistes. Elle a progressé de 0,20 point, il y a un an. Elle augmentera, à nouveau, de 0,10 point au 1er janvier 2020 et au 1er janvier 2021 : de sorte à ce que la rémunération nette sur le tabac soit de 8 % en 2021. »

 Ce n’est pas tout. Le protocole d’accord sur la transformation des buralistes dispose aussi d’une remise transitoire trimestrielle. Pour tout buraliste connaissant une chute, en valeur, de plus de 15 % de ses livraisons tabac sur un trimestre (par rapport au même trimestre de l’année précédente), versement d’une rémunération supplémentaire de 0,8 % (en plus de la rémunération ordinaire).

C’est ainsi que le gouvernement accompagne la transformation des vendeurs de tabac vers le métier de « commerçants de proximité ». Sans pouvoir offrir ma moindre garantie quant à la réussite de son plan anti-tabagique.

A demain

@jynau

 

 

6 réflexions sur “Perfuser les buralistes et lutter contre le tabagisme : l’écartèlement du pouvoir exécutif

  1. « taxé à 80% » non, c’est 400% allant vers 500% assurant au buraliste entre 1x et 2x le prix réel du paquet comme marge. Associés à une protection de ce commerce par interdiction de publicité pour tout concurrent moins ou pas nocif.

  2. Modèle anglais :

    – suppression du monopole, remplacé par une licence ouverte à tout type de commerces
    – suppression des enseignes
    – suppression des rayons, remplacés par des placards fermés
    – repression massive sur la vente aux mineurs (actuellement en France, une moyenne de 1 contrôle par siècle)

    Et on en reparle…

    • Sauf que la visibilité des produits n’a jamais créé de tabagisme, comme le paquet neutre n’a pas diminué la consommation (ni ici, ni là-bas, aucune inflexion de la baisse). Et comme on est au 21e siècle la généralisation de la vente par distributeurs (qui sont parfaitement aptes à contrôler l’identité) en lieu et place de commerçants (et remboursement des buralistes pour la valeur de leur enseigne sur la même base que les licenciés, 1 mois de remise par années d’ancienneté).

      • Si tout va bien ainsi. Ne changeons rien. L’argent public pour continuer à subventionner la vente de tabac c’est éthique.

      • Au contraire, cela changerait tout, plus de vente aux mineurs, plus de lobbying (les distributeurs automatiques le font rarement), et l’opportunité de proposer des alternatives sur les distributeurs.

Répondre à FalkenVape Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s