Grande fatigue des médecins français : la série Hippocrate n’est plus très loin de la réalité

Bonjour

Ceux qui ont goûté la plus que prenante série Hippocrate ne seront guère surpris. On les trouve dans « Burnout in French physicians: A systematic review and meta-analysis » (Journal of Affective Disorders, Volume 246, 1 March 2019, Pages 132-147). Une publication reprise par Le Quotidien du Médecin (Sophie Martos).

Hippocrate (8 x 52 minutes, deuxième saison en cours de réalisation) est une forte création romanesque. C’est aussi, c’est surtout, une loupe grossissante hospitalière forgée par Thomas Lilti. La publication est quant à elle signée par une équipe médicale de l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) met en lumière la fréquence des situations d’épuisement professionnel (burn out) du corps hospitalier – et tout particulièrement des médecins urgentistes ainsi que des jeunes médecins – internes, chefs de clinique et assistants. Un syndrome étudié dans  dans ses trois dimensions (épuisement émotionnel, déshumanisation et faible accomplissement personnel) en synthétisant les données et analyses existantes.

« Les résultats sont accablants : 49 % des praticiens éprouvent l’un des trois symptômes caractéristiques du burn-outn résume Le Quotidien. Toutes les spécialités ne sont pas logées à la même enseigne. Cet épuisement professionnel est plus marqué chez les urgentistes (57 %) et les jeunes médecins (52 %) devant les généralistes (48 %) et les anesthésistes-réanimateurs (44 %).

« Les jeunes médecins sont moins aguerris, ils ont moins d’expérience, ils sont donc plus stressés, explique au « Quotidien » le Dr Guillaume Fond, psychiatre à l’AP-HM et co-auteur. On leur demande beaucoup pour les gardes par exemple. Ils doivent aussi s’occuper de patients « difficiles » au sens relationnel comme les SDF ou les patients psychiatriques, et ils ne peuvent pas refuser. Selon l’étude, 5 % du panel présentent un burn-out ‘’sévère’’ combinant un fort épuisement émotionnel, une dépersonnalisation élevée et une perte d’accomplissement personnel. Ce chiffre grimpe à 12 % chez les urgentistes. »

Chloé, plus qu’épuisée, va-t-elle s’en sortir ?

« A priori, ils cumulent plusieurs facteurs de risques. Ils sont confrontés à toute la population et à la détresse sociale, les motifs de recours ne sont parfois pas de l’urgence, ce qui joue sur le sentiment d’utilité. Ils sont aussi confrontés à l’agressivité des patients, au manque de reconnaissance et à des conditions de travail moins bonnes » liées au manque d’effectifs et à la démographie, explique le Dr Fond.

Pus généralement  21 % des praticiens éprouvent un épuisement émotionnel (forte fatigue et diminution des ressources émotionnelles) avec de notables écarts entre spécialités. 24 % des généralistes sont touchés et 13 % des anesthésistes. Les résultats sont encore plus édifiants sur la « dépersonnalisation » (attitudes négatives et cyniques) qui concerne 43 % des urgentistes et 34 % des jeunes médecins. Les auteurs veulent aujourd’hui s’intéresser à d’autres spécialités – notamment la psychiatrie « qui partage des facteurs de risques communs avec les urgentistes ».

« Certains médecins continuent de sous-estimer le risque d’épuisement professionnel auprès de leurs patients et de leurs confrères. Ils en rigolent ! Cette méta-analyse permettra de les sensibiliser » espèrent les auteurs. De ce point de vue Hippocrate , au-delà du romanesque, joue un rôle non négligeable.

C’est dire si l’on attend la deuxième saison. Chloé (Louise Bourgoin) plus qu’épuisée va-t-elle s’en sortir ? Arben (Karim Leklou) va-t-il abandonner ? La Pr Wagner (Anne Consigny) va-telle enfin sourire ? Et où trouver le blog du Jean-Pierre Bayle, le ressuscité Jackie Berroyer ?

A demain

@jynau

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s