Alerte dans les boulangeries de Paris : il y a trop de morphine dans les pains au pavot

Bonjour

C’est le célèbre  Centre Antipoison et de Toxicovigilance de Paris (hôpital Fernand Widal) qui a lancé l’alerte : les experts en empoisonnements venaient de découvrir dans des urines qui leur avaient été adressées des taux anormalement élevés de deux alcaloïdes : la morphine et la codéine.

Rien d’exceptionnel pour ces experts, si ce n’est qu’après enquête il fut établi que toutes les personnes concernées avaient « consommé au préalable des pains aux graines de pavot ». Mensonge de toxicomanes ? Nullement. « Les graines de pavot présentes sur les produits consommés ont été analysées et présentaient ‘’effectivement’’ des teneurs ‘’particulièrement élevées’’ en alcaloïdes » nous expliquent aujourd’hui Bercy et la Santé.

Comment une telle contamination a-t-elle été possible ? « Des investigations sont actuellement en cours pour identifier l’origine de cette contamination et déterminer si des produits actuellement commercialisés sont concernés, précisent les autorités. »

Somnolence, confusion, fatigue, rougeur du visage, démangeaisons …

Dans ces conditions et dans l’attente des résultats des investigations en cours, « il est vivement recommandé d’éviter la consommation de produits de boulangerie contenant des quantités significatives de graines de pavot ». C’est tout particulièrement vrai « avant d’exercer une activité nécessitant une attention particulière (la conduite d’un véicule par exemple)». Ou encore pour les populations les plus à risque (femmes enceintes ou allaitantes, enfants, personnes ayant un risque de rétention urinaire et personnes à risque respiratoire).

Que faut-il encore savoir quand on n’est pas un spécialiste de la codéine et de la morphine ? Que l’exposition à de « telles teneurs en alcaloïdes » est susceptible de conduire « rapidement et pendant plusieurs heures » à des symptômes inquiétants : somnolence, confusion, fatigue, rougeur du visage, démangeaisons, bouche sèche, nausées, vomissements, constipation, rétention d’urine.

Aussi les personnes qui viennent de consommer ces produits et qui présentent les symptômes précités sont invitées à contacter un Centre Antipoison en mentionnant cette consommation (coordonnées des Centres Antipoison et de toxicovigilance : http://www.centres-antipoison.net/). Et que faire en l’absence de symptômes dans les heures qui suivent la consommation de pains au graines de pavot ? Rien : il est inutile de s’inquiéter et de consulter un médecin.

A demain

@jynau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s