Premier mort de la rougeole en France en 2019. Une situation « inacceptable » (Agnès Buzyn)

 

Bonjour

Donnée par Santé Publique France l’information commence à être reprise en boucle par les médias « d’information continue » : on a recensé le premier mort dû à une infection par le virus de la rougeole depuis le début de l’année. Une encéphalite.

« Depuis le 1er janvier 2019, 350 cas de rougeole ont été déclarés (vs 966 cas sur la même période en 2018), dont 100 (29%) hospitalisés (5 en réanimation), 27 (8%) compliqués de pneumopathies, 1 décès (encéphalite).

– 90% des cas sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés.

– 51 départements ont déclaré au moins 1 cas au cours de la période.

– Tout cas de rougeole, dès le stade de la suspicion, doit être signalé sans délai à l’ARS concernée »

Depuis le début de l’année 2019, la rougeole, maladie très contagieuse qui peut causer des complications graves voire fatales (encéphalite, pneumonie, perte de vision), a touché 350 personnes, soit nettement moins que sur la même période en 2018 (966), selon le point hebdomadaire publié mercredi. 

« Afin de protéger l’anonymat de la patiente décédée, aucune information ne pourra être communiquée sur les lieux et date de décès », a précisé un porte-parole de Santé publique France. On en sait pas, notamment, si cette personne était vaccinée. Ce qui est regrettable au vu des polémique que cette vaccination continue d’alimenter.

Vaccination généralisée obligatoire

Pour Agnès Buzyn la situation française est « inacceptable ». « 90 % des cas sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés », précise Santé publique France. La région Auvergne-Rhône-Alpes est la plus touchée, avec notamment un foyer de 53 cas (36 suspects et 17 confirmés) dans la station de ski de Val Thorens (en majorité des travailleurs saisonniers) et 5 cas dans les vallées voisines (Savoie).

Fin février une famille française infectée a été placé en quarantaine au Costa Rica, un pays qui avait enregistré son dernier cas autochtone en 2006 et poursuit une campagne gratuite de vaccination. Selon le ministère de la santé costaricain, l’enfant français n’était pas vacciné. Cette famille venait de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, précise Santé publique France.

Sur l’ensemble de l’année 2018, trois personnes sont mortes de la rougeole sur 2 800 cas enregistrés. L’OMS et l’Unicef ont récemment alerté face à la recrudescence de cette maladie virale dans le monde. Selon l’Unicef, dix pays, dont le Brésil, l’Ukraine et la France, sont responsables de trois quarts environ de l’augmentation totale des cas en 2018.

En France, le vaccin a été récemment rendu obligatoire pour les enfants nés après le 1er janvier 2018. Auparavant, il faisait partie des vaccins recommandés. Et, d’ores et déjà une question, médicale et politique, émerge dans le champ médiatique : celle d’une immunisation généralisée obligatoire pour l’ensemble de ceux qui n’ont jamais été vaccinés.

A demain

@jynau

6 réflexions sur “Premier mort de la rougeole en France en 2019. Une situation « inacceptable » (Agnès Buzyn)

  1. Oui, un mort c’est un mort de trop.

    Nombre de morts de suicide environ 10 000 par an
    Nombre de morts de traitements médicaux inappropriés, à la louche 60 000 par ans. (1)
    Nombre de morts d’accidents du travail : à la louche 1200.(2)

    Mais ce mort de la rougeole est inacceptable. C’est juste se foutre de la gueule du monde. Combien de mort subit du nourrisson dues aux vaccins sur les 400 morts par ans ?

    (1) https://www.ufml-syndicat.org/60000-morts-an-a-cause-erreurs-medicales/
    (2) https://www.bastamag.net/En-France-le-travail-tue-2000-personnes-chaque-annee

  2. Petite incise : « « Afin de protéger l’anonymat de la patiente décédée, aucune information ne pourra être communiquée sur les lieux et date de décès », a précisé un porte-parole de Santé publique France. On en sait pas, notamment, si cette personne était vaccinée.  »

    Cela veut dire qu’elle était vaccinée, sinon cela ferait l’objet d’une campagne d’affichage 4×3 qu’une personne non vaccinée est morte de la rougeole.

    On savait, dès le début de la frénésie vaccinale, que cela allait reporter la maladie dans les populations plus âgées avec des conséquences graves. ceux qui travaillent un peu leur sujet savent que la circulation chez les enfants servait un rappel chez les adultes et que la vaccination allait faire disparaitre ce mécanisme et qu’au bout de 15-20-25 ans plus personne ne serait immunisés. Mais le bénéfice de big pharma était plus important que la santé publique.

    Des nouvelles de pandermix ? le labo indemnise les victimes ou il continue avec un autre vaccin mal testé ?

  3. Bon puisque le premier commentaire à disparu, re belotte :

    Oui un mort c’est toujours un mort de trop, mais 10 000 suicides par an, 60 000 morts de traitements médicaux inadéquats, 1200 morts d’accidents du travail. Dans l’indifférence générale. Politique et médicale.

    Cela relativise un peu non ?

  4. « Combien de mort subite du nourrisson dues aux vaccins sur les 400 morts par an ? »
    Bonjour, avez vous des informations sur ce sujet ?

    • Et bien j’avais lu, il y a pas mal de temps un article qui expliquait que la fréquence de décès était double sur les 15 jours suivants une vaccination que sur le mois suivant les 15 jours. Et que statistiquement c’était impossible. Mais je n’ai pas plus d’info que cela.

      Je sais, pour avoir lu, que Montagnier qui travaille sur la mémoire de l’eau menace de dévoiler des infos sur le sujet… afin qu’on le laisse tranquille. (et ca marche plutôt bien) tout le monde était à bras raccourci dessus en le traitant de vieux déjanté qu’il fallait condamner et puis pouff tranquille depuis. Cela semble une bonne arme.

      Je sais que l’étude qui été faite (celle que j’ai lue) sur la mort subit du nourrisson étudie TOUT (même le numéro appelé, même sde savoir si c’est la maman ou le papa qui a fait la sinistre découverte – trucs achemant important hein ?) SAUF le sujet des vaccins. Il était tellement simple d’évacuer d’un seul coup le vaccin comme cause probable au cours de cette étude, mais NON ceux qui l’ont fait on probablement décidé que c’était pas une bonne idée.

      Il reste 400 morts par an (à la louche), peut être moins maintenant, personne ne sait pourquoi et personne ne cherche. C’est comme à l’époque le couchage sur le ventre qui a tué 1000 bébés de plus par an pendant 15 ans. tout le monde s’en fout. ,15 000 bébés morts de mauvaises consignes médicales et on vient s’offusquer d’UN mort d’une complication de la rougeole.

      Pour le secret médical on ne dit rien. Pas moyen de savoir si elle était vaccinée, pas moyen de savoir si elle a été prise en charge comme il faut par le corps médical, pas moyen de savoir si elle avait des co-morbidités. Juste une bonne petite propagande de peur. combien de méningites foudroyantes ont consultée plusieurs fois avant qu’elle foudroie et renvoyées avec du doliprane ?

      Cela doit marcher probablement pour la masse, mais pour moi et d’autres cela déconsidère le monde médical qui est sorti du champs de la science pour celle du guérisseur tribal qui annone des incantations qu’il faut croire par une sorte de foi.

  5. J’avais oublié : 566 morts de SDF dans l’indifférence générale. Mais ça c’est acceptable. je n’ai plus de mots. Le journalisme sélectif.

Répondre à herve_02 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s