Tabagisme : autosatisfecit gouvernemental historique. Motus sur la cigarette électronique

Bonjour

25 mars 2019. Annonce matinale fracassante des services du Premier ministre : on recense, en France 1,6 million de fumeurs en moins. Un chiffre pour mettre en appétit avant, dans l’après-midi, un « Comité interministériel pour la Santé » au cours duquel « seront présentés les résultats marquants obtenus suite aux décisions prises il y a un an par le Gouvernement ».

Ainsi donc 600 000 « fumeurs quotidiens » auraient « arrêté le tabac lors du premier semestre 2018 ». Ils s’ajouteraient à la baisse d’un million officiellement enregistrés en 2017  et qui, déjà, avait été auto-qualifiée d’ « historique » par le gouvernement d’Edouard Philippe. La méthodologie pour parvenir à ce chiffre était alors plus que fragile. Pour l’heure elle est tout simplement inconnue.

Livrer un chiffre brut, en somme, en espérant qu’il sera accepté comme tel 1. Ce qui permet au pouvoir exécutif d’attribuer les chiffres massifs qu’il avance aux différentes mesures qu’il a prises : augmentation du prix de tabac, début de remboursement des substituts nicotiniques par l’Assurance-maladie, opération « Mois sans tabac » en novembre.

Dans l’attente d’en savoir réellement plus, force est d’observer que rien n’est dit par l’exécutif sur les consommations issues de la contrebande de cigarettes. Et rien, non plus, sur le rôle joué par ces phénomènes majeurs que sont  l’émergence de la cigarette électronique, la Révolution des volutes et le rôle des addictologues dans la diffusion en pratique du concept de réduction des risques.

A demain

@jynau

1 Pour l’heure, diffusée en boucle et sans aucune source, la communication officielle se résume à ceci : «  1,6 MILLION DE FUMEURS QUOTIDIENS EN MOINS EN 2 ANS Les chiffres sur la prévalence de la consommation de tabac confirment l’efficacité conjointe des différentes mesures prises par les pouvoirs publics pour lutter contre le tabac : augmentation du prix du paquet pour le porter à 10 euros d’ici 2020, remboursement des substituts nicotiniques par l’Assurance maladie sans plafond et avec bénéfice du tiers-payant, amplification de l’opération Moi(s) sans tabac, 100 millions d’euros dédiés à la lutte contre le tabac grâce au Fonds tabac. » 

2 réflexions sur “Tabagisme : autosatisfecit gouvernemental historique. Motus sur la cigarette électronique

  1. Lamentable…. bien sûr que le paquet neutre et l’augmentation du prix du tabac a fait chuter le nombre de fumeurs… ils prennent vraiment les vapoteurs pour des idiots…, et aux travers de leur déni, ils nous font passer pour des menteurs….

Répondre à Michaut François-Marie (Exmed) Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s