Crise d’ hémorroïdes et usage du Daflon® : quand Prescrire dégonfle une publicité flon-flon

Bonjour

A l’image de feu Hara-Kiri du Pr Choron, le mensuel Prescrire se fait un devoir de décrypter les publicités. Dans la livraison d’avril on découvrira celle concernant les hémorroïdes et la spécialité Daflon®. On connaît les premières, et point n’est besoin de présenter le second commercialisé depuis près d’un demi-siècle – Daflon®  qui dispose d’un site dédié « où tout commence par des oranges » et finit par « une légéreté dont vos jambes rêvaient ».

Daflon® des laboratoires Servier. Non remboursé, prix libre en pharmacie. Un extrait de sa publicité :

« Daflon® 5oo mg est un médicament indiqué en cas dejambes lourdes ou douloureuses

Daflon® 500 mg est un médicament disponible en France depuis 30 ans pour traiter les jambes lourdes. Daflon® 500 mg est un médicament indiqué dans le traitement des symptômes liés à la mauvaise circulation veineuse, également appelée insuffisance veineuse. Ces symptômes regroupent les jambes lourdes, douloureuses et les impatiences. Pour en savoir plus sur l’insuffisance veineuse et recevoir des conseils, consultez notre page sur les jambes lourdes et sur l’insuffisance veineuse. »

Prescrire s’intéresse à une autre incitation publicitaire, celle de Daflon® concernant la « crise hémorroïdaire ».

« Ils sont 3 millions à souhaiter en parler …  dit la publicité. 1000 mg contre la crise hémorroïdaire. Traitement des signes fonctionnels lis à la crise hémorroïdaire. En complément des mesures hygéno-diététiques »

Et le mensuel-indépendant-de-l’industrie-pharmaceutique de répliquer :

« Parler des crises hémorroïdaires, pour faire le meilleur choix avec les patients ? Oui, bien sûr. Parler de Daflon® ? Non pas la peine. » Dans le traitement des crises hémorroïdaires, les veinotoniques tels que les flavonoïdes (dans Daflon® ou autre) n’ont pas d’efficacité démontrée au-delà d’un effet placebo. Mais ils exposent, entre autres, à des diarrhées chroniques et à des réactions d’hypersensibilité. Il y a mieux pour les patients – Hémorroïdes -Premiers choix Prescrire et Daflon® 1000 mg n° 413 p. 185 dans l’Application Prescrire.»

Sans doute est-ce moins violent que du temps d’Hara-Kiri. Mais rien n’interdit de fermer les yeux et de voyager. Qu’aurait imaginé, sur Daflon® et Servier, le Pr Choron (1929-2005) alias Georges Bernier ?

A demain

@jynau

Une réflexion sur “Crise d’ hémorroïdes et usage du Daflon® : quand Prescrire dégonfle une publicité flon-flon

  1. Mais qu’est-ce que vous racontez ?
    Ce n’est pas l’homéopathie qui jouerait sur l’effet placebo ?
    Le très sérieux laboratoire Servier ne raconterait pas des bobards quand même !!!
    Les Académies ne le permettraient pas.

    Voilà encore des patients qui ont perdu une chance…. Et plus que perdu une chance, ils ont subi des effets indésirables et ce sans aucun bénéfice thérapeutique conjoint.
    On n’ose y croire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s