IVG : l’Ordre national des médecins a parfaitement entendu ceux qui voulaient se faire entendre

Bonjour

Ce sont des noms à retenir, ceux du Drs Jean Marty, Élisabeth Paganelli, secrétaire générale, et Bertrand de Rochambeau, président du Syndicat national des gynécologues et obstétriciens de France (Syngof). Ils devront bientôt s’expliquer, rendre des comptes devant l’institution ordinale.

En mars dernier des responsables de ce syndicat  annoncaient, dans une « newletter », qu’ils étaient prêts à « donner l’ordre » à leurs adhérents « d’arrêter la pratique de l’IVG » si Agnès Buzyn persistait dans son refus de les recevoir.

Une obscure affaire d’assurance concernant quelques praticiens. Une sortie invraisemblable, suivie de condamnations multiples. Une sortie qui avait  fort heureusement suscité une condamnation sans appel du Conseil national de l’Ordre des médecins :

 « Le Conseil national de l’Ordre des médecins condamne fermement, au nom de la déontologie, l’expression d’une telle menace mettant en cause les droits des femmes et portant atteinte à l’indépendance des professionnels, qu’aucun conflit avec les autorités ne saurait justifier (…)  Menaçant de priver des femmes de l’accès à l’IVG, une telle attitude serait en contravention claire avec les obligations déontologiques. Cela serait un acte inexplicable et injustifiable, aux conséquences potentiellement dramatiques. »

Quelques jours plus tard  des militant.e.s féministes envahissaient le siège du Conseil national de l’Ordre des médecins. Parfois porteurs de blouses blanches tachées de sang, brandissant des pancartes quelques dizaines ils interpellaient les représentants ordinaux pour réclamer des sanctions contre le Syndicat national des gynécologues et obstétriciesn de France (Syngof). Le Dr Walter Vorhauer, secrétaire général du Conseil national avait alors « vivement critiqué le Syngof et a même accepté de brandir une pancarte réclamant la radiation de  l’ancien président Jean Marty » (France Info) . « Ce communiqué est strictement scandaleux mais des sanctions ne se prennent pas comme ça, avait-il expliqué. Nous déclencherons des procédures par le biais de plaintes déposées. »

Une profession déconsidérée

5 avril 2019. C’est fait. Sur Twitter que le Conseil national de l’Ordre des médecins a annoncé sa décision de « saisir la juridiction ordinale contre trois responsables du Syngof ».

Ordre des Médecins @ordre_medecins Réuni en Session, le CNOM a décidé de saisir la juridiction ordinale contre 3 responsables du #Syngof pour avoir annoncé, dans une newsletter du Syndicat, qu’il pourrait ordonner à ses adhérents de cesser la pratique d’#IVG. Le Conseil national de l’Ordre estime que le droit à l’#IVG est un acquis majeur des femmes, et qu’il ne saurait être mis en balance comme moyen de faire aboutir une revendication syndicale. #Syngof

Les Drs Jean Marty, Élisabeth Paganelli et Bertrand de Rochambeau  seront poursuivis devant les chambres disciplinaires régionales dont ils dépendent, pour « déconsidération de la profession ».

« Nous devons faire scandale et être prêt à arrêter la pratique des IVG pour nous faire entendre », avait écrit le Dr Jean Marty, ancien président du Syngof. Scandale il a a eu. Et ces médecins ont été entendus.

A demain

@jynau

Une réflexion sur “IVG : l’Ordre national des médecins a parfaitement entendu ceux qui voulaient se faire entendre

  1. Que l’on envisage de pénaliser les patientes en arrêtant de pratiquer des IVG n’est pas acceptable. Cela étant, une chose est de menacer, une autre est de passer à l’acte. Quelque soit la pression exercée, elle ne devrait pas avoir d’effet sur la position de l’Ordre qui ne devrait condamner que sur des faits.
    Ce qui ne l’empêchait pas dans cette histoire, de condamner vivement l’idée et de préciser à titre dissuasif , qu’en cas de passage à l’acte il se saisirait.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s