« Fête du cannabis thérapeutique » : y en aura-il une avant la fin du quinquennat Macron ?

Bonjour

Il est des dépêches qui nous aident à élargir notre horizon, sortir d’un espace médiatique circonscrit à Notre-Dame-de-Paris, aux Gilets Jaunes et aux atermoiements horlogers d’un président de la République. Ainsi ces quelques lignes glanées sur le fil de l’AFP et mandées depuis le royaume de Thaïlande.

Précisons que nous sommes aujourd’hui le 20 avril – soit le 420, 4:20 ou 4/20 (four-twenty), expression référence de la consommation de cannabis et, par extension, une manière de s’identifier à la contre-culture entourant le cannabis. Le 4/20 désigne aussi le moment de la journée où il est 16:20 (4:20 pm), moment propice, dit-on, pour fumer un joint.

Par extension le 4/20 est aussi l’appellation des divers rassemblements spontanés qui ont lieu en plusieurs endroits dans le monde, à 16:20 le 20 avril (à 4 h 20 le 20 du 4e mois) – regroupements où les participants militent pour la remise en cause de la législation sur le cannabis, et pour promouvoir la recherche et le développement le concernant. Et aujourd’hui, nous dit l’AFP, le 20 avril a une saveur spéciale en Thaïlande.

« Certaines scènes ont lieu alors qu’elles étaient inimaginables il y a encore quelques mois dans ce royaume très conservateur. Un festival dévolu à la marijuana se tient par exemple jusqu’à dimanche dans la province rurale du Buriram, à quelques centaines de kilomètres au nord-est de Bangkok. Plusieurs milliers de Thaïlandais assistent à cette première Fête du cannabis organisée dans le royaume après la légalisation de la marijuana à usage médical. Parmi eux, des jeunes, des malades, des scientifiques, mais aussi des moines et des hommes politiques.

« De nombreux drapeaux multicolores, tipis blancs et chapiteaux ont été dressés pour l’occasion. Des stands proposent des feuilles à rouler ou des pipes alors que résonnent des chansons du pape du reggae, Bob Marley. D’autres exposent du matériel de serre et des éclairages nécessaires à la culture, tandis que plusieurs conférenciers devisent sur les différentes variétés de cannabis ou le contrôle de sa qualité. »

En France, des responsables politiques tétanisés

Précisons encore qu’en décembre dernier la Thaïlande est devenue le premier pays d’Asie du Sud-Est à légaliser la culture du cannabis à usage médical –  marché dominé jusqu’ici par le Canada, l’Australie, Israël et plusieurs Etats des Etats-Unis. « La vente de la marijuana sous forme d’herbe ou d’huile pourrait engendrer des bénéfices de quelque 2,7 milliards d’euros par an, selon des estimations fournies en décembre à l’AFP par Prapat Panyachartrak, président du Conseil national des fermiers. La légalisation à usage médical devrait aussi permettre aux paysans de se diversifier dans un pays où l’agriculture est focalisée sur le riz et les hévéas pour produire du caoutchouc. »

« Cette potentielle manne financière a permis à un petit parti politique de prendre son envol lors des élections législatives de mars, les premières depuis le coup d’Etat de 2014 qui a porté au pouvoir une junte militaire. Le Bhumjaithai (« fierté thaïe ») a fait campagne pour la légalisation du cannabis mais aussi pour permettre à chaque ménage de cultiver quelques plants chez eux.

« Un pari gagnant puisqu’il est devenu à l’issue du scrutin une force politique non négligeable. Il se retrouve en position d’arbitre, courtisé par les deux principales factions (pro-junte et pro-démocratie) pour espérer remporter une majorité à la Chambre des représentants. Les résultats officiels seront connus d’ici le 9 mai.

En France rien de nouveau sous le soleil thérapeutique si l’on excepte la volonté de la pauvre Creuse de développer cette activité – et les propos d’Edouard Philippe sur le sujet. Les experts ont amplement travaillé le sujet mais le pouvoir politique exécutif est encore et toujours tétanisé – insensible aux demandes des prescripteurs et des malades concernés.

Pour sa part  Thaïlande reste stricte vis-à-vis les personnes arrêtées en possession de marijuana « sans y être autorisées » : cinq ans de prison pour toute personne interpellée avec moins de 10 kg, et jusqu’à quinze ans de prison au-delà de 10 kg. En France ce sera une « amende forfaitaire délictuelle » de 200 euros. Et toujours aucune perspective pour un usage à des fins thérapeutiques. Jusqu’à quand ?

A demain

@jynau

 

3 réflexions sur “« Fête du cannabis thérapeutique » : y en aura-il une avant la fin du quinquennat Macron ?

  1. Fin juin début juillet le comité d’experts proposera à l’ANSM un projet d’expérimentation d’usage du cannabis à visée thérapeutique. Alors nous entrerons dans un temps plus politique d’arbitrage entre les ministères concernés (santé, intérieur, agriculture…), 1er ministre voire au dessus. Soyons confiants.

    • Merci
      Mais l’expérience montre que la vigilance affûtée vaut mieux qu’une confiance aveuglée.
      Observons donc l’évolution du match et le résultat après « arbitrage » (le recours à la vidéo citoyenne est-il programmé?)

  2. Ne boudons pas le http://www.420Festival.fr organisé par NORLM France & @paris420Festival.fr au Seven Spirits
    2 tables rondes ce jour :
    • Quel bilan après 50 années de prohibition ?
    • Quel projet de régulation pour demain ?
    Et dimanche :
    • Femmes, prohibition et régulation : une égalité des genres déjà acquise ?
    • L’usage médical du cannabis
    Cannabis Thérapeutique : La France a les capacités de mettre en oeuvre des filières intelligentes.
    Profitons de ce formidable observatoire international de la légalisation & régulation du cannabis dans le monde pour construire notre propre modèle et ne pas recommencer les mêmes erreurs que celles de certains pays. Plus facile car restreint au cannabis thérapeutique.
    Au 4.20 Festival on pouvait rencontrer des patients, usagers, aux pathologies diverses, adeptes & défenseurs d’une auto-production, filière inséparable d’une indépendance face au CannaBusiness qui n’en doutons pas voudra s’imposer sur le Marché.
    Les expériences & savoirs-faire se partageaient bon train…

Répondre à Authier Nicolas Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s