Vaccin contre la rougeole : et soudain l’on vit Donald Trump contraint à manger son chapeau

Bonjour

Tout peut arriver en cas d’épidémie. Face à la résurgence de la rougeole sur le sol des Etats-Unis le président Donald Trump a dû mettre de l’eau dans son breuvage régressif antivaccinal. Où l’on voit le président américain déclarer, vendredi 26 avril dans les jardins de la Maison Blanche : « Il faut qu’ils se fassent vacciner, c’est très important ».

Depuis le 1er janvier, les Etats-Unis ont officiellement recensé 695 cas de rougeole – et l’on découvre à cette occasion la vulnérabilité de certaines fractions de la population – des fractions au sein desquelles de nombreux parents se refusent à faire vacciner leurs enfants profitant de dispositions législatives ou réglementaires autorisant des exemptions pour motifs religieux, personnels ou « philosophiques ».

L’urgence sanitaire a ainsi été déclarée par les autorités locales dans plusieurs villes. A New York, le maire a rendu la vaccination obligatoire dans les quartiers devenus des foyers de l’épidémie. Par précaution, deux universités de Los Angeles, en Californie, ont décrété la mise en quarantaine de centaines d’étudiants : tous ceux qui s’étaient retrouvés dans les mêmes lieux que deux camarades infectés, et qui n’avaient pas de preuve de vaccination.

Il faut ici rappeler que Donald Trump avait, dans un passé récent, régalé fait les ligues et militants antivaccins, comme le rappelle fort opportunément Le Monde. Il reprenait alors des théories émettant des doutes sur la sûreté de ces médicaments suggérant que certains pouvaient induire des troubles autistiques.

« Un jeune enfant en bonne santé va chez le médecin, reçoit une injection massive de plusieurs vaccins, ne se sent pas bien et change – AUTISME. Beaucoup de cas de ce genre ! », tweetait-il par exemple en mars 2014« Stop aux injections massives. Les petits enfants ne sont pas des chevaux – un vaccin à la fois, au fil du temps »écrivait-il en septembre de cette même année« Je ne suis pas contre la vaccination pour vos enfants, je suis contre les injections de vaccins en une dose massive. Répartissez-les sur une longue période et l’autisme sera réduit »insistait-il à l’époque.

Lors d’un débat télévisé organisé dans le cadre des primaires républicaines en 2015, le candidat Trump avait annoncé vouloir modifier le plan de vaccination des enfants. « L’autisme est devenu une épidémie », déclarait-il encore. Avant son élection, en 2016, Donald Trump avait aussi rencontré « quatre éminents militants antivaccins lors d’une collecte de fonds en Floride », rappelle The Independent. Parmi eux le tristement célèbre Andrew Wakefield, médecin britannique aujourd’hui radié mais toujours actif sur le front antivaccinal.

Resre, pour ce qui est de la rougeole et de son éradication planétaire via la vaccination, de nouvelles questions dérangeantes aujourd’hui encore trop ignorées : celles que posent, depuis Marseille, le Pr Didier Raoult et le Dr Emilie Javelle et que l’on peut entendre exposées ici : « Aujourd’hui la rougeole ». Des questions dérangeantes qui, maintenant que ce vaccin est devenu obligatoire en France, mériteraient d’être ouvertement discutées par les autorités sanitaires nationales.

A demain

@jynau

5 réflexions sur “Vaccin contre la rougeole : et soudain l’on vit Donald Trump contraint à manger son chapeau

  1. Mercis pour cette publication et le lien à la vidéo [https://youtu.be/ZPE-117rdd0].
    Il ne faudrait pas en manquer les mots de fin, et les trop pertinentes conclusions , tant pour la rougeole que nombre , nombres, nombres … d’autres sujets très actuels : > 13mn 10. ! … fort malheureusement.
    Mmh … Voui … < Des questions dérangeantes qui, maintenant que ce vaccin est devenu obligatoire en France, mériteraient d’être ouvertement discutées par les autorités sanitaires nationales. Maintenant ¡! … Voui …
    Bons Courages !

    Respectueuses salutations .

  2. Et si la stratégie de vaccination contre la rougeole était pas la bonne.

    Parce que honnêtement, écouter un mec qui a fait médecine (donc au moins 10 ans d’études) et qui enfile des perles sans avancer un seul argument scientifique ça fait un peu tâche. en 10 ans ils ont pas appris un truc qui peut nous convaincre à part vous aller mourir ou vous êtes dangereux pour les autres ?

    Mais la médecine c’est un peu ça maintenant… du blabla de café du commerce, des trucs qui montre que les zotres y sont pas gentils et trop maichants ?

    Rougeole : il faut changer de stratégie !
    http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2019/04/17/37267804.html

    • « Mais la médecine c’est un peu ça maintenant… du blabla de café du commerce, des trucs qui montre que les zotres y sont pas gentils et trop maichants ? »

      Oui. C’est exactement ça. Je suis fils de médecin. Je l’ai observé de bien trop près. C’est affligeant.

  3. « vulnérabilité de certaines fractions de la population »
    C’est là-dessus qu’on aimerait plus d’information:
    -vulnérabilité: dans quelle proportion? avec quelle intensité?
    -certains fractions de la population: lesquelles? quelles caractéristiques?
    N’y aurait-il pas là des variables dont il faudrait estimer l’importance?

Répondre à QN Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s