31 mai 2019 : Agnès Buzyn saura-t-elle avant 2022 que la cigarette électronique existe ?

Bonjour

Nous sommes le 31 mai 2019 et, pour les médias, c’est la « Journée mondiale sans tabac organisée par l’OMS ». Objectif : lutter coûte que coûte contre le tabagisme ; user, quoi qu’il en coûte du formidable levier qu’est le concept appliqué de la « Réduction des Risques ». Or enferrée dans son déni obscurantiste et sa bureaucratie onusienne l’OMS s’obstine à ne pas reconnaître que le vapotage est, à ce titre, un puissant outil de lutte contre le tabagisme. L’éléphantesque OMS n’est pas la seule à ne rien saisir de la Révolution des Volutes, à confondre fumée et vapeur d’eau, à ne voir d’issue que dans le sevrage absolu et définitif.

En France le pouvoir exécutif est, depuis dix ans déjà, prisonnier des mêmes rêts idéologiques. Après un maigre espoir signé du Directeur Général de Santé Publique France voici qu’Agnès Buzyn referme le couvercle. Interrogée le 29 mai, avec la plus grande déférence, par le député macroniste (Aisne) Marc Delatte quant aux suites de la politique gouvernementale de lutte contre le tabac, la ministre précise les raisons (selon elle) de la baisse officiellement annoncée du nombre des fumeurs ces deux dernières années (vidéo de l’Assemblée nationale) :

« C’est le fruit d’une politique volontariste qui a commencé par le paquet neutre, l’augmentation du prix du tabac, l’augmentation du nombre de lieux « sans tabac » et le remboursement des substituts nicotiniques. Malheureusement, vous avez raison, il nous reste encore beaucoup à faire. »

Le ban est fermé. Au même instant ou presque, sur CNews, Philippe Coy, le patron des buralistes français :

« La baisse des volumes tabac dans notre réseau est due aussi à un transfert d’une partie de nos clients vers le vapotage, on le voit bien dans notre activité quotidienne. Désormais, le réseau des buralistes est impliqué dans la vente des produits du vapotage à nos clients fumeurs qui veulent sortir du tabac traditionnel. »

Nous sommes le 31 mai. Le 14 octobre prochain, à Paris – l’association SOVAPE et ses partenaires organiseront le 3e Sommet de la vape. Ils souhaitent « faire évoluer les regards sur le vapotage : décideurs, médias, acteurs de santé » et lancent un « appel au don ». On se souvient de la présence novatrice, à cette manifestation, de l’ancien Directeur Général de la Santé (Benoît Vallet). Les organisateurs ont-ils, cette fois, songé à inviter la ministre des Solidarités et de la Santé ?

A demain

@jynau

Une réflexion sur “31 mai 2019 : Agnès Buzyn saura-t-elle avant 2022 que la cigarette électronique existe ?

  1. Mme la ministre de la santé et des solidarités a bien été invitée au 3e Sommet de la Vape par l’organisation. En attente d’une réponse.

Répondre à Sébastien BÉZIAU - Vice président SOVAPE Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s