Sur les vaccins et l’homéopathie, Yannick Jadot sème plus d’ivraie que de bon grain

Bonjour

France Inter a (parfois) des auditeurs formidables. Ainsi, ce matin : « Guy, du côté de Toulouse », vieux militant écolo qui cette fois n’a pas voté EELV à cause des « engagements maladif »s « anti-vaccins » et « pro-homéopathie-Boiron » de Michèle Rivasi, bras droit de Yannick Jadot (et numéro 2 de sa liste). Pour Guy c’était  « devenu impossible ».

Et l’invité de France Inter Yannick Jadot, 51 ans, fonça comme un jeune taureau piqué au vif. Il a, sans nuance aucune, précisé la ligne de son parti. Au risque d’être accusé d’approximations, de contradictions, voire de mensonges. Au risque d’être catalogué (comme, depuis peu, Laurent Wauquiez) de cette nouvelle plaie : l’« insincérité ». Quelques heures plus tard Le Monde et ses « Décodeurs » corrigeaient le tir et les mots du nouveau poids lourd médiatique du paysage politique français. Extraits :

1. Michèle Rivasi a bel et bien fait circuler de fausses informations

Yannick Jadot : « Sur les vaccins, la ligne du mouvement EELV comme celle de Michèle Rivasi est très claire : nous sommes pour la vaccination. Nous défendons la vaccination comme une responsabilité individuelle et aussi comme une responsabilité collective. Il n’y a pas simplement un choix individuel, par exemple on le voit en ce moment sur la rougeole : le fait de choisir pour soi engage l’ensemble de la société. Donc nous sommes pro vaccins. »

Selon lui, il est en revanche indispensable de faire la transparence sur « le poids des lobbys pharmaceutiques dans la décision publique. (…) C’est notre seul combat ».

Le Monde : « L’écologiste Michèle Rivasi est eurodéputée depuis 2009 et a été réélue. Sa présence en deuxième place sur la liste conduite par Yannick Jadot pour la campagne de 2019 a néanmoins suscité des critiques contre le parti, notamment à cause de ses prises de position sur la vaccination. Elle y a répondu dans un communiqué publié le 12 mars, intitulé « oui aux vaccins, non aux lobbys ».

« En cela, sa position pourrait coller à la ligne « pro vaccins » prônée par Yannick Jadot sur France Inter. Le problème, c’est qu’il ne s’agit pas du seul impair de Michèle Rivasi sur cette question. Elle a en effet diffusé, dans des entretiens à la presse et sur son blog, un certain nombre de contre-vérités sur la vaccination, bien loin du discours du chef de file de son mouvement. Elle a par exemple : contesté la vaccination des enfants contre l’hépatite B sous le prétexte qu’il s’agirait d’une maladie exclusivement « sexuellement transmissible » (ce qui n’est pas le cas) ; dénoncé la présence de « nanoparticules métalliques dans des vaccins courants », une conclusion réfutée par l’Agence européenne des médicaments ; affirmé que « si une femme allaite son enfant, elle lui transmet les anticorps » contre la rougeole, ce qui rendrait la vaccination contre cette pathologie inutile (une affirmation réfutée par les spécialistes) ; dénoncé la présence d’aluminium dans les adjuvants de nombreux vaccins, occultant que les études menées sur le sujet n’ont pas établi un lien entre ce composé et  des troubles sur la santé. »

Pour résumer Michèle Rivasi, bras droit de Yannick Jadot,  a bel et bien contribué à faire circuler des informations erronées émanant d’opposants à la vaccination et à semer le doute à tort au sein de la population – « ce qui peut légitimement être reproché à une personnalité politique de premier plan » observe Le Monde.

2. L’homéopathie, son efficacité et ses lobbies

Yannick Jadot : « Il y a aujourd’hui des millions de Français qui utilisent l’homéopathie. C’est un coût extrêmement faible, ça participe de soigner et je crois qu’on ne peut pas simplement analyser l’impact d’un médicament au regard de sa composition, c’est le résultat qui compte…. –Donc rembourser un placebo, s’il fonctionne, c’est bien  ? –L’enjeu, c’est de soigner. S’il est prouvé que l’homéopathie participe de soigner des personnes qui s’y retrouvent,  franchement, au regard du coût de l’homéopathie, c’est pas un sujet. »

Certes le coût des spécialités homéopathiques prescrites par des médecins est marginal : environ 0,3 % des remboursements de médicaments, en 2016  – soit environ 55 millions d’euros sur 18 milliards d’euros de prise en charge. Reste L’argumentaire de Yannick Jadot sur le fond du sujet est en revanche nettement plus surprenant : seul le « résultat » compterait. Un remboursement des médicaemnts associé à une obligation de résultats ? Rembourser dès lors que cela « participe de soigner » ? Oublier la somme des travaux qui concluent, au mieux à une efficacité équivaelnte à celle de l’effet placebo ?  

« Par ailleurs, la position de l’écologiste sur la question de l’homéopathie peut surprendre, tant elle entre en contradiction avec la ligne générale qu’il édictait quelques instants plus tôt, affirmant vouloir ‘’sortir les lobbys pharmaceutiques de la décision publique’’ » observe fort justement Le Monde.  Dans le cas de l’homéopathie, les Laboratoires Boiron sont, précisément un modèle-type de lobby pharmaceutique – défendant farouchement leurs intérêts  en remuant ciel et terre à la perspective d’un déremboursement.

« L’avis définitif de la Haute Autorité de Santé (HAS) sur la question, qui devrait orienter le choix de la ministre de la santé, Agnès Buzyn, est attendu pour juin » conclut Le Monde. Ce n’est pas tout à fait exact : Agnès Buzyn a publiquement expliqué qu’elle suivrait l’avis de la HAS – laissant étrangement en cela son pouvoir politique de décision (et celui du gouvernement) entre les mains de cette institution qu’elle présida. On conclura en rappelant que Mme Buzyn tenait peu ou prou, il y a un an, les mêmes propos que Yannick Jadot aujourd’hui.

C’était le 12 avril 2018. Invitée de la matinale sur RMC-BFM TV, Agnès Buzyn annonçait alors que les spécialités homéopathiques continueraient à être remboursées par l’Assurance-maladie, même si c’est «probablement un effet placebo». «Les Français y sont attachés. Si cela peut éviter le recours à des médicaments toxiques, je pense nous y gagnons collectivement. Voilà, ça ne fait pas de mal !».

C’est dire si l’on attend, avec un vif intérêt, la suite.

A demain

@jynau

 

12 réflexions sur “Sur les vaccins et l’homéopathie, Yannick Jadot sème plus d’ivraie que de bon grain

  1. ☺️ Bonjour,

    « L’intérêt politique, Pour lui, comme pour tous, est un mot sans réplique », Delavigne, Popularité, III, 1.

    … Mmh , 👁 sans répliques …

    < (… ) la restriction ou la diversité de soin ? Dérembourser, réduire le remboursement ou rester à 30% ? Prendre le risque de favoriser l’automédication sans contrôle médical, les accidents plus ou moins mortel qui en découlent et l’échappement des thérapeutiques dans des girons mal formés ?
    C’est un choix politique.
    Merci d’avance pour votre engagement.

    Source:
    https://safe-med.fr/2019/06/03/courrier-dune-jeune-generaliste-au-senateur-de-quimper-michel-canevet/

    Cette lettre, ✍️ a été écrite par le Dr Anne A., 2ème au DIU de Brest Reims Lyon de juin dernier …

    Mais en regardant bien, 👀 l’on en trouverait certainement bien d’autres , n’est-ce pas ?

    Avec respectueuses salutations

  2. La même lettre dit encore:

    < (…) Pour conclure, actuellement, je ne peux parler que de ce que je connais car je m’y suis formée. Je connais les limites de mes thérapeutiques complémentaires, je ne soigne pas un cancer uniquement avec des granules ou des plantes. Mais je place ces thérapeutiques là où elles agissent, en accompagnement.
    A l’heure où le peuple défie de plus en plus les politiques, que doit-on faire ? Choisir la restriction ou la diversité de soin ?

    Une formation solide, permet une prescription ajustée.
    Il y aurait bien des choses à dire , sur ce qu’est une prescription pertinente.
    Sur les subtilités réactionnelles suivant la prise d’un remède HOMŒPATHIQUE … sur le riche domaine expérimental des proovings et autres pathogénésies … des ajustements en hauteurs de dilutions … etc … etc .
    Mais …
    Mais comme le dit si bien, la docteure med hom, les échanges professionnels, confraternels , peuvent assez rapidement renvoyer à des réactions qui sont loin d’être tendres …

    Les médecins homéopathes ne demandent certes pas l’affection , mais dûment formés, par des diplômes validés sur le plan européen, est-il vraiment judicieux de les bannir au vu des enjeux inouïs de nos sociétés modernisées ?

    Pour rappels: https://normalisation.afnor.org/actualites/homeopathie-qualification-commune-services-harmonises/

    01 Mar 2017 Homéopathie : une qualification commune et des services harmonisés:
    (…) Un programme d’enseignement commun

    En l’occurrence, la norme européenne EN 16872 permet aux professionnels en activité et aux futurs praticiens de disposer de pratiques et de méthodologies communes, des codes déontologiques ou encore d’identifier les capacités et compétences pré-requises.

    A l’heure actuelle, les médecins européens peuvent suivre deux types de formation pour acquérir une qualification en homéopathie. L’une pluraliste axée sur les grands problèmes généraux du patient, l’autre « uniciste » permettant de progresser dans l’individualisation du traitement du patient. Ce sont deux aspects pédagogiques différents et complémentaires.

    « L’objectif de la norme européenne est, in fine, de garantir des services homéopathiques de haute qualité en Europe », conclut Catherine Protic, cheffe de projet AFNOR Normalisation et secrétaire de la commission AFNOR « Prestations de services en santé – Médecins homéopathes ».

    Avec respectueuses salutations.

    • Peu importe la « normalisation », l’AFNOR et autres fadaises. L’enjeu est la scientificité de l’homeopathie, et, bien plus que le non-remboursement (qui m’indiffère un peu), l’interdiction de l’enseignement de l’homeopathie à l’universite (ou l’intransigeance est requise).

      Vous avez des données probantes à l’appui de la pratique de l’homeopathie dans certaines pathologies ou conditions médicales? Si vous en avez pas, je ne vois pas comment votre position de normalisation du charlatanisme par l’AFNOR serait défendable.

      (Je sens venir l’effet placebo ou le traitement de l’hypocondrie. J’espère qu’on touchera des sujets plus sérieux…)

      Au sujet de Jadot, sa position sur les vaccins est défendable. Celle sur l’homeopathie nettement moins. Mais la culpabilité par association que pratiquent Le Monde et consorts m’indispose fortement. Si on vote EELV, faut bien s’attendre à être d’accord sur certains sujets et pas d’accord sur pas mal d’autres. C’est pas comme si ce constat était nouveau…

      • < L’enjeu est la scientificité de l’homeopathie, et, bien plus que le non-remboursement (qui m’indiffère un peu), l’interdiction de l’enseignement de l’homeopathie à l’universite (ou l’intransigeance est requise).

        … Mmh … d’intransigeance, ‘ l’intransigendre ‘ d’une ‘incroyable rationn alité’ ???
        [https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/intransigeance/43971]

        Un où , qui ne souffre aucune accommodation …
        Ou encore dogmatique, à plus ??? C’est ça ?

        … Bon, pour les questions de ‘scientificités’, … un peu d’écoute , … et sans doutes pourr(i) ons nous alors converser :

      • Bonjour F 68.10,

        Sans doutes , trouverez vous ici: https://www.hri-research.org/de/informationsquellen/wichtiges-forschungsmaterial/

        Des réponses à vos interrogations .

        [The HRI London 2019 programme will be sure to capture the ‘cutting edge’ theme of the conference, with key topics including clinical research, fundamental research, qualitative research
, lab-based studies and veterinary research.] est accessible par l’onglet NEWS. Il y a très facilement moyen, de se procurer le programme [https://www.hrilondon2019.org/wp-content/uploads/2019/05/HRILondon2019_Conference_Programme.pdf] _ qui répondra au moins en partie, au commentaire en ci plus bas _, et qui sait, les ‘drop boxes’ … en insistant quelques peu.

      • Je suis desole. J’ai besoin d’un vrai papier. Si je le choisis moi meme, on pourrait m’accuser de faire du cherry picking.

        Un programme de conference ne fait pas l’affaire.

        Je connais plein plein plein de papiers plus ou moins douteux, sur des sujets tellement absurdes, avec des methodologies hallucinantes et a l’ethique baffouee.

        J’ai du mal a croire que vous ne pouvez pas trouver au moins un papier, meme avec les criteres de selection les plus laches possibles.

  3. 1-
    Comment , sérieusement, justifier certains vaccins ?
    Je suis un croyant mais je m’interroge (je me répondrais plus tard).
    Pour la diphtérie j’ai du mal à comprendre, mais j’essaie encore.
    Si seulement les universitaires avaient été mandatés par le gouvernement pour faire un argumentaire scientifique réel…
    Rien , que dalle. Des injonctions et des affirmations qui ne rassurent pas.
    Que pense le Dr Nau du vaccin contre la diphtérie ?

    2-
    Jadot sur l’homéopathie : très décevant et embrouillé.
    Hypergol et sa source en DIU de je ne sais quoi, l’habit ne faisant pas le moineau de tout chemin (anyway, je lance un anglicisme) , sur l’homéopathie :
    « Mais je place ces thérapeutiques là où elles agissent, en accompagnement.
    A l’heure où le peuple défie de plus en plus les politiques, que doit-on faire ? Choisir la restriction ou la diversité de soin ? »
    « Là où elles agissent ».
    Faut bien comprendre que le « elles agissent » est une pétition de principe sans plus. Acte de foi. L’expérience est trompeuse disait le médecin de Kos. On l’a tous vu.
    Le peuple doit il décider de ce qui agit ? Décider d’un fait ou non fait ?

  4. Il me semble qu’il n’y a pas nécessairement de contradiction entre la volonté de « sortir les lobbies pharmaceutiques de la décision publique » et la volonté de défendre l’homéopathie. D’une part, jusqu’à plus ample informé, Jadot n’a pas bénéficié des largesses de boiron; et d’autre part, avec ce type de raisonnement, toute personne qui souhaite faire reculer le poids des lobbies dans la décision publique n’a plus la possibilité de défendre aucune thèse, dès lors qu’elle est défendue par un lobby? Cet argument me paraît fallacieux…

  5. Juin 2019 :

    Des hommes, des femmes, patients, éleveurs, agriculteurs, scientifiques, médecins et vétérinaires se lèvent pour dire leur attachement à une médecine efficace, en connexion étroite avec la nature, écologique avant l’heure, accessible à tous, dans un esprit d’ouverture et de dialogue nécessaires aux terribles défis annoncés par l’Organisation Mondiale de la santé.

Répondre à Hypergol Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s