Raison garder : Agnès Buzyn ne déremboursera pas l’homéopathie pendant la canicule

Bonjour

Quand en finir avec le dérogatoire ? Plus tard ! Jeudi 27 juin, à la fraîche, Agnès Buzyn a annoncé sur France 2 qu’elle attendrait plusieurs jours avant de rendre un avis définitif sur le déremboursement de l’homéopathie. « L’urgence est de gérer la canicule », a-t-elle déclaré. Mais il semble bien que touts, dès maintenant, est écrit. On sait, grâce à l’impertinent Libération que la Commission de la transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) a jugé que l’homéopathie ne doit plus être remboursée par la Sécurité sociale – au motif (nous simplifions) son efficacité n’est pas scientifiquement prouvée. La HAS pour l’heure ne confirme ni n’infirme. Rendez-vous demain 28 juin, au petit matin, à la Maison de la Chimie (sic), mais les jeux semblent désormais faits.

La fuite de Libé (confirmée confidentiellement au ministère)a, une nouvelle fois, suscité l’ire des Laboratoires Boiron qui viennent de se manifester en ces termes :

« C’est à nouveau par une fuite dans la presse que la teneur de l’avis de la HAS, concernant le maintien du remboursement des médicaments homéopathiques, a été portée à la connaissance du public, avant même qu’il ne soit communiqué aux Laboratoires BOIRON. A l’heure où nous envoyons ce communiqué, nous n’avons toujours pas eu communication de cet avis. C’est pourquoi une suspension du cours de Bourse a été demandée ce jour à l’AMF. Il s’agit là d’une nouvelle violation des règles de cette procédure d’évaluation qui nuit gravement à l’entreprise, à ses salariés et à ses actionnaires. Ensemble, mobilisons-nous pour le maintien du remboursement de l’homéopathie sur MonHomeoMonChoix.fr »

La pétition de Boiron revendique pour l’heure plus de 1,1 million de signatures. Et les homéopathes appellent à des manifestations à Paris, sur l’esplanade des Invalides (re-sic), et à Lyon, place de la Comédie (re-re-sic), vendredi 28 juin à 10 h 30, en marge de la révélation de l’avis de la HAS. En cas de déremboursement, le puissant groupe lyonnais annonce une baisse de 50 % des ventes sur ses produits remboursables la première année, puis de nouveau de 50 % la deuxième. Les firmes assurent que cela menacerait 1 000 emplois chez Boiron en France (sur près de 2 500) et 300 chez Weleda et Lehning.

Il faut donc, désormais, attendre le début de la fin de la canicule pour savoir si, finalement, Agnès Buzyn aura ou non été désavouée par Bercy, par Matignon ou par l’Elysée.

A demain @jynau

4 réflexions sur “Raison garder : Agnès Buzyn ne déremboursera pas l’homéopathie pendant la canicule

  1. Bonjour, à ceux qui suivent.

    Hypergol déclare n’avoir aucuns conflits d’intérêts.

    Le film de William SUERINCK, met en perspectives, l’action curative de quelques trois peu de granules bien choisis. Ne loupez pas, le cas de la brebis, et celui du cheval bien abîmé, ‘Luna’.
    En ces temps climatiques incertains, quelles auraient été les autres alternatives ? La canicule d’actualités, n’est sans doute qu’un des tout premiers à venants de nos douloureuses modernités.
    L’homéopathie, sans prétendre à vouloir sauver le Monde, ou répondre à des exigences hors champs de compétences méthodologiques clairement identifiés, … se frotte aux défis immenses qui se présentent, dans dans les aspects de santés publiques chronicisées, en mesure efficace non nocive aux milieux & environnements.
    À l’heur, des grands comptes publics, des déficits conjoints, l’Homéopathie ne donne que ce qu’elle a: des moyens utiles pour participer d’un esprit intégratif et scientifique, oui, n’en déplaise aux plus vigoureux détracteurs !

    Avec salutations respectueuses.

  2. 28.06.2019: Les conclusions des ‘travaux’ de la HAS, sont consultables ici: https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2977317/fr/medicaments-homeopathiques-une-efficacite-insuffisante-pour-etre-proposes-au-remboursement .

    Les praticiens, experts, et avisés, des plus aguérris, … observeront, avec la distanciation scientifique nécessaire, les points suivants:

    { < Une efficacité insuffisamment démontrée pour justifier d’un remboursement :

    La commission de la transparence a identifié des données scientifiques pour 24 affections et symptômes traités avec des médicaments homéopathiques tels que troubles de l’anxiété, verrues plantaires, soins de support en oncologie, infections respiratoires aigües chez l’enfant, etc.
    Pour l’ensemble de ces affections et symptômes, la commission de la transparence a considéré que ces médicaments n’ont pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d’un remboursement. Plusieurs raisons motivent cette conclusion :

    ☎ absence de preuve de l’efficacité (données cliniques ne permettant pas de conclure à une efficacité suffisante ou absence de données disponibles),
    ☎ pas de nécessité de recourir systématiquement à des médicaments (classiques ou homéopathiques) pour traiter des pathologies sans gravité ou qui guérissent spontanément,
    ☎ absence d’étude robuste permettant d’évaluer l’impact des médicaments homéopathiques sur la qualité de vie des patients,
    ☎ absence d’impact attribuable aux médicaments homéopathiques sur la consommation d’autres médicaments, la diminution du mésusage, le nombre d’hospitalisations, les retards à la prise en charge ou sur l’organisation des soins. }

    Et en guises conclusives, … pour tous ceux qui connaissent la profondeur de la médecine homoeopathique: 'Eppur, Si Muove !' … en nos meilleurs des plus (largement plus) … de 24 ©( ¡!!) raisons ®.

    Respectueusement vôtre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s