Déremboursement des produits homéopathiques : Agnès Buzyn prisonnière de sa politique

Bonjour

Du secret de Polichinelle on est passé à l’information officielle, celle de la Haute Autorité de Santé : « Médicaments homéopathiques : une efficacité insuffisante pour être proposés au remboursement » :

« A la demande du ministère des Solidarités et de la Santé, la Haute Autorité de Santé a évalué le bien-fondé du maintien au remboursement des médicaments homéopathiques. Au terme de la première évaluation scientifique française de ces médicaments, la commission de la transparence rend un avis défavorable à leur prise en charge par l’assurance maladie. »

La réplique lobbyiste n’a pas tardé.Celledu collectif MonHoméoMonChoix qui réclame « un moratoire pour engager une évaluation adaptée de l’homéopathie et préserver l’ensemble d’une filière d’excellence ».

« Les membres du collectif MonHoméoMonChoix contestent l’avis de la HAS recommandant de ne plus rembourser les médicaments homéopathiques. Compte tenu du manque d’expérience de la HAS pour évaluer cette thérapeutique, du manque d’experts en homéopathie au sein de la commission, de la non prise en compte des spécificités des médicaments homéopathiques, et compte tenu des irrégularités qui ont entachées cette procédure, les membres du collectif appellent solennellement le gouvernement à ne pas tenir compte de cet avis et demandent un moratoire afin de : mettre en œuvre une évaluation, à partir des données du système national de santé, qui tienne compte de la spécificité de l’homéopathie à travers un partenariat public-privé ; lancer un débat parlementaire et un débat public permettant de tenir compte de l’avis des Français.

Histoire de la médecine

Pour ce collectif « aujourd’hui, c’est la voix de plus de 1.100.000 Français ayant signé sa pétition qui se fait entendre pour le maintien du remboursement des médicaments homéopathiques. Au-delà de la question du pouvoir d’achat, c’est leur liberté de recourir à une thérapeutique efficace, sûre et économique que les patients veulent faire respecter. Par ailleurs, l’homéopathie est une filière d’excellence française reconnue, performante et créatrice d’emplois. Largement implantée dans nos territoires elle innerve toutes les régions françaises en s’appuyant sur une multitude de sous-traitants. »

« La thérapeutique homéopathique fait partie de l’histoire de la médecine, ses vertus bénéfiques sont reconnues par 72% des Français, ajoutent les lobbyistes. Il est impératif de la laisser dans les mains des professionnels de santé pour qu’elle garde sa place dans l’offre de soins française, en complémentarité avec les médicaments conventionnels. »

Il faut aussi compter avec Les Généralistes (CSMF) qui déplorent que le comité d’experts de la HAS ne se soit basé que « sous l’angle des critères d’evidence based medecine » et qui regrettent que « la démarche de la HAS n’ait pas pris en compte l’ensemble de la démarche du médecin homéopathe ». Ils rappellent que l’homéopathie ne se substitue pas aux autres thérapeutiques mais qu’elle en est complémentaire. Aujourd’hui 34 % des médecins généralistes en prescrivent quotidiennement. Les enquêtes d’opinion montrent que les Français y sont très majoritairement attachés.

Les médecins homéopathes « appellent donc la ministre de la Santé et le Premier ministre à prendre en compte l’ensemble de ces éléments avant de prendre une décision qui pourrait avoir des conséquences importantes sur la santé des Français. »

Où l’on comprend qu’après ses multiples atermoiements de l’an dernier 1 suivi de son engagement à « suivre l’avis de la HAS » Agnès Buzyn est aujourd’hui prise au piède de sa politique. Le destin ne l’homéopathie française n’est plus entre ses mains mais dans celles des locataires de Bercy, de Matignon et du Palais de l’Elysée.

A demain @jynau

1 Le 12 avril 2018, invitée de la matinale sur RMC-BFM TV, Agnès Buzyn annonçait que les spécialités homéopathiques continueront à être remboursées par l’Assurance-maladie, même si c’est «probablement un effet placebo». «Les Français y sont attachés. Si cela peut éviter le recours à des médicaments toxiques, je pense nous y gagnons collectivement. Voilà, ça ne fait pas de mal!», osait alors la ministre. Voir « La guerre de l’homéopathie touche peut-être bientôt à sa fin » Slate.fr 4 avril 2019

5 réflexions sur “Déremboursement des produits homéopathiques : Agnès Buzyn prisonnière de sa politique

  1. similitude, dilution, dynamisation…ça c’est de l’excellence !

    entre #MonHoméoMaPub, le chantage à l’emploi et à la bourse, les « conséquences importantes sur la santé des Français » s’agissant d’un placebo, j’ai du mal a y voir autre chose qu’une histoire d’argent.

  2. < (… ) L’exclusion a priori et sans réelle justification d’études existantes, publiées dans des revues à comité de lecture et observant des effets, même faibles, permet de conclure à l’absence d’effet… On retient les études négatives, mais pas les positives, en les écartant ou en les critiquant. Il y a là une logique spécieuse. Une logique similaire à celle que j’ai pu rencontrer à plusieurs reprises par le passé, … …

    Un passé qui fini par se représenter 'récurrem ment '… ¡!

    Voir l’aricle complet : L’offensive contre l’homéopathie veut éradiquer une pensée médicale alternative : https://reporterre.net/L-offensive-contre-l-homeopathie-veut-eradiquer-une-pensee-medicale-alternative
    Durée de lecture : 9 minutes 28 juin 2019 / Michèle RIVASI.

    Il n’y a pas un seul mot à changer, tout est dit.

    • Et tout en fin d’article, ne loupez surtout pas, les [ – ], tels ce dernier:

      [12] Sinha MN, Siddiqui VA, Singh V, Dixit R, Dewan D, Mishra A. Randomized controlled pilot study to compare homeopathy and conventional therapy in acute otitis media. Homeopathy, 2012 ;101:5–12.

      … et puis, de la ligne de lire aussi, du dessous … qui en reviendrait assez à des mammites que l’on a déjà rencontrées sur des fils de ce blog, rappelez vous :

      < Mais pourquoi veulent-ils interdire l’homéopathie puisque ça marche ?
      — Combien te coûte une mammite en général ?
      — Entre la perte de lait, la piqûre, les seringues, y’en a bien pour… Nom de dieu !…Tu veux dire que c’est ça… tes granules, c’est quelques euros, et en plus, pas de délai d’attente ! » (…)

  3. Les conclusions des ‘travaux’ de la HAS, sont consultables ici: https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2977317/fr/medicaments-homeopathiques-une-efficacite-insuffisante-pour-etre-proposes-au-remboursement .
    Les praticiens aguérris, observeront avec la distanciation scientifique nécessaire, les points suivants:

    < Une efficacité insuffisamment démontrée pour justifier d’un remboursement :

    La commission de la transparence a identifié des données scientifiques pour 24 affections et symptômes traités avec des médicaments homéopathiques tels que troubles de l’anxiété, verrues plantaires, soins de support en oncologie, infections respiratoires aigües chez l’enfant, etc.
    Pour l’ensemble de ces affections et symptômes, la commission de la transparence a considéré que ces médicaments n’ont pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d’un remboursement. Plusieurs raisons motivent cette conclusion :

    ☎ absence de preuve de l’efficacité (données cliniques ne permettant pas de conclure à une efficacité suffisante ou absence de données disponibles),
    ☎ pas de nécessité de recourir systématiquement à des médicaments (classiques ou homéopathiques) pour traiter des pathologies sans gravité ou qui guérissent spontanément,
    ☎ absence d’étude robuste permettant d’évaluer l’impact des médicaments homéopathiques sur la qualité de vie des patients,
    ☎ absence d’impact attribuable aux médicaments homéopathiques sur la consommation d’autres médicaments, la diminution du mésusage, le nombre d’hospitalisations, les retards à la prise en charge ou sur l’organisation des soins.

    ¡!! … 24 et tant & plus ® …

    Nota: on ne désolera pas du < Toujours proposer une prise en charge adaptée aux besoins des patients (!!!)… pour les praticiens & usagers divers, à présents que certains exultent, de pareilles conclusions conclusives, l'on prévoit quoi, en bonne guises de trophées ou de prix d'honneurs professionnels , pour les usagers patients, ou experts en ces matières ??? Des pendaisons haut et court, ou court tout cours ???

    Respectueuses salutations.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s