Canicule et vertébrés : vous y aviez peut-être songé, notre ministre de l’Agriculture l’a fait

Bonjour

L’actualité, entre crustacés et vertébrés. Où l’on prend la mesure de la plasticité de l’exécutif en réaction aux variations annoncées de température. Voici ce que nous n’avions jamais lu durant l’été 2003 : un arrêté publié ce 23 juillet au Journal officiel et qui ordonne de suspendre les transports routiers d’animaux vivants en période de canicule – du moins « aux heures les plus chaudes de la journée ». Et mieux encore, en urgence, le décret n° 2019-754 du 22 juillet 2019 relatif à l’entrée en vigueur immédiate de cet arrêté. Publics concernés : détenteurs, donneurs d’ordre et transporteurs d’animaux vertébrés terrestres vivants. 

« Dans les départements français placés en vigilance orange ou en vigilance rouge par Météo-France en raison d’un risque de canicule, les transports routiers d’animaux vertébrés terrestres vivants réalisés entièrement sur le territoire national (lieux de départ et de destination finale situés en France), dans le cadre d’une activité économique, sont interdits de 13 heures à 18 heures. L’organisation d’un transport donné devra être basée sur la dernière carte météo publiée la veille. »

Bien évidemment, cette suspension ne s’applique pas aux véhicules équipés de dispositifs de régulation de température (climatisation, etc) ainsi qu’aux transports de trois animaux ou moins. Des dérogations sont également prévues en cas de transport rendu nécessaire pour des raisons vétérinaires ou de protection animale.

 Pour les transports de longue durée, de plus de huit heures, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, rappelle que « seuls les transports garantissant des conditions de températures inférieures à 30°C sont autorisés ». Et que les ontrôles du respect de ces dispositions sont renforcés.

 On peut le dire autrement et plus généralement : « tout détenteur d’animal domestique, d’élevage ou de compagnie, doit maintenir ses animaux dans des conditions climatiques supportables, et répondant aux besoins de son espèce ». Il est notamment rappelé aux particuliers « de veiller à préserver leurs animaux de la chaleur et ne pas les laisser dans les véhicules en pleine canicule ».

Et tout non-respect de ces dispositions, souligne le ministre, expose les propriétaires d’animaux (particuliers ou professionnels), à des sanctions pénales.

A demain @jynau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s