Greta Thunberg ou la grande peur d’Asperger, par Laurent Alexandre et Pascal Bruckner

Bonjour

Ainsi donc, prises dans les phares médiatiques Greta Thunberg, 16 ans. Phares médiatiques planétaires et lunettes politiques françaises. Et polémique à tout-va puisque l’adolescente entrera dans quelques heures au sein de notre Assemblée nationale. par les 162 députés membres du collectif « transpartisan » pour le climat « Accélérons ».

Une adolescente descendue de Suède, parée de toutes les vertus et de tous les péchés, entre icône et sorcière. Une Jeanne d’Arc pour temps de grands effondrements.

C’est là un phénomène peu banal dont l’une des caractéristiques principale est de montrer le syndrome d’Asperger mis en scène et monter sur les estrades. De ce point de vue il nous faudra désormais compter avec ces invraisemblables lignes glanées dans le flots des tweets et signées @dr_l_alexandre :

« Je ne suis pas jaloux de @GretaThunberg. J’aimerais pas (sic) avoir des TOC graves, une dépression infantile, un mutisme sélectif, un Asperger avec monoideation et des troubles alimentaires graves me conduisant à être minuscule! Je respecte l’enfant malade mais regrette sa manipulation »

Une fraction de la Toile s’indigna. Réponse du Dr Laurent Alexandre :

« Je rappelle que ce sont les parents de @GretaThunberg qui ont révélé son dossier psychiatrique (pas moi). Et je pense que cela devrait être un délit de révéler le dossier médical de son enfant mineur ! Je trouve cela dégueulasse ! Signalez les parents de @GretaThunberg ».

Et dans le flot des indignations hurlées sur la Toile, ce rappel d’un papier de Slate.fr signé de Claude Askolovitch et publié en avril dernier : « Mais pourquoi Pascal Bruckner déteste-t-il Greta Thunberg ? ». L’auteur y disséquait un papier du Figaro : « Greta Thunberg ou la dangereuse propagande de l’infantilisme climatique » – papier dans lequel le philosophe, romancier et essayiste français, 70 ans, cite Platon et « la très jeune Suédoise Greta Thunberg ». Extraits :

«  L’égérie de la contestation, la très jeune Suédoise Greta Thunberg, est loin de lever l’ambiguïté. Outre qu’elle affiche son Asperger comme un titre de noblesse, son visage terriblement angoissant semble dire: si vous ne le faites pas pour la planète, faites-le au moins pour moi. Apprendre par la presse qu’elle a cessé il y a quatre ans de parler, de manger, de jouer du piano par souci du climat et qu’elle n’est allée mieux que quand ses parents ont décidé de ne plus prendre l’avion et de manger vegan jette de sérieux doutes sur ses motivations. Elle a été reçue par Christine Lagarde et Emmanuel Macron, est pressentie pour le prix Nobel de la paix.

« Sa notoriété est symptomatique du caractère délirant que peut prendre la nécessaire mobilisation pour le climat. Comment ne pas songer à l’enfant star Jordy qui, en 1992, à l’âge de 4 ans, devient célèbre grâce à une chanson, Dur dur d’être bébé!, vendit près de 6 millions de disques et, bouleversé par ce succès planétaire précoce, finit par se fâcher avec ses parents et sa maison de disques, accusés de l’avoir exploité? ‘’Dur, dur d’être une ado qui porte toute la misère du monde! ‘’ pourrait chanter Greta Thunberg. On a très envie de l’aider: mais prendre le globe en otage pour une thérapie familiale donne le sentiment d’une duperie. »

Claude Askolovitch :

« Pour le philosophe Bruckner, la vilenie est ici, retient contre l’adolescente son handicap comme son apparence: ‘’Outre son Asperger qu’elle affiche comme un titre de noblesse, son visage terriblement angoissant semble nous dire, si vous ne le faites pas pour la planète, faites-le au moins pour moi.’’ Soupèse-t-on la vindicte? La bouille ronde d’une adolescente, que l’humanité tourmente, angoisse Monsieur Bruckner. L’autisme que ne masque pas une jeune fille sans filtre, l’autisme qu’elle tente de nous faire comprendre, lui semble une arrogance, un empiétement indu. Elle l’embête, la bougresse, avec sa différence! Ne pourrait-on pas, enfin, laisser penser en paix les adultes et sain·es d’esprit?

Saisit-on cette méchanceté? Il ne s’agit plus seulement de fustiger un emballement médiatique et politique, de regretter –fut-ce avec véhémence– l’embrigadement de la jeunesse, «nos bambins», dans les luttes des adultes. Le philosophe, ici, chasse une intruse, et il la chasse pour ce qu’elle est. Jeune et handicapée, Greta Thunberg est d’autant plus détestable –un peu sorcière, perverse et laide, angoissante. On parle ainsi d’une fille de 16 ans. »

Et le journaliste de citer alors un autre papier, sur le même sujet publié peu auparavant également dans Le Figaro et signé du Dr Laurent Alexandre 1. Extraits :

« Le comité Nobel de la Paix envisagerait de décerner son prix à l’idole des jeunes, Greta Thunberg, qui est effectivement la réussite marketing de la décennie. Mais, pour qui roule-t-elle ?

« Il est déjà paradoxal que Greta Thunberg symbolise un engagement messianique planétaire, alors que son visage n’affiche jamais la moindre empathie. Cette enfant est d’autant manipulable que ses parents ont rendu public son handicap (ce qui est irresponsable de leur part): en tant que médecin, je pense que révéler l’état neuropsychiatrique de ses enfants mineurs aux médias devrait être un délit! On sait depuis la description du syndrome par Hans Asperger 2 en 1941, que les enfants Asperger sont parfois géniaux mais toujours fragiles ; les instrumentaliser est une faute morale. Mais surtout, Greta Thunberg roule pour l’extrême gauche anticapitaliste (…) 

Suivre Greta Thunberg aggraverait le réchauffement climatique, augmenterait le gâchis d’argent public, entraînerait une dictature verte régressive et nous mettrait à la merci de la Chine et la Russie. Tous les démocrates libéraux, tous les héritiers de Raymond Aron doivent combattre les utopies mortifères qu’elle véhicule. »

Avoir raison avec Greta ou tort avec Aron ?  Claude Askolovitch, pour finir :

« Pascal Bruckner se dégoûte de l’autisme de Greta, qu’elle a l’impudeur de ne pas renier. Il ignore encore, curieux littérateur, que prophètes et prophétesses ne se revendiquaient pas de la normalité. Il ignore encore, cœur asséché, ce que disent les yeux fous et l’âme brûlante d’une Cassandre, et les mondes cachés que la banalité nous empêche de saisir. Il ignore, Bruckner, d’autres Asperger célèbres qui, étranges parfois aux autres êtres humains, ressentaient des vérités supérieures.

« Il ignore une femme rare, à laquelle la jeune Greta me fait penser, du nom de Temple Grandin, autiste Asperger qui raconta son histoire de l’intérieur et qui –entre autres exploits surhumains– conçut des abattoirs aussi doux et efficaces que possible, pour épargner ces animaux que nous allions manger. Autiste, elle avait ressenti la souffrance, la peur et la solitude devant la mort des animaux, ces non-humains, nos semblables.

« Greta Thunberg, elle, ressent la Terre. Elle n’a besoin pour cela ni de gourou ni de complot: elle se contente d’entendre des évidences. Elle fut aussi écolière, lycéenne, cela me revient, malheureuse dans un établissement bourgeois, normal, où elle était moquée et s’épanouit dans un quartier de pauvres, d’immigré·es, d’étrangèr·es, souvent fidèles à l’islam, cette rude foi dont Pascal Bruckner doit bien se méfier. Plût au ciel que notre philosophe, satisfait et grisé de ses mots et de sa cour, fut un peu autiste, un peu Asperger et même enfant, qui sait, et réapprenne à aimer ce qu’il ne comprend pas. »

A demain @jynau

1 Ce dernier y était présenté ainsi : « Laurent Alexandre est chirurgien-urologue, diplômé de Sciences Po, HEC et l’ENA, et cofondateur du site Web Doctissimo. Il est l’auteur de plusieurs essais. Son dernier ouvrage, qui vient de paraître, est « L’IA va-t-elle aussi tuer la démocratie ? « coécrit avec Jean-François Copé (JC Lattès, 2019) ».

2 Sur ce thème : « Les enfants d’Asperger Le dossier noir des origines de l’autisme » Edith SchefferPréface : Josef Schovanec, traduction (anglais) : Tilman Chazal. Sans oublier l’ouvrage dérangeant de Hugo Horiot, comédien, écrivain et autiste consacré à l’intelligence des autistes : « Autisme: j’accuse ! » (Editions de l’Iconoclaste). «

4 réflexions sur “Greta Thunberg ou la grande peur d’Asperger, par Laurent Alexandre et Pascal Bruckner

  1. Pour savoir de l’intérieur ce qu’est le syndrome d’asperger, je préfère que mon entourage soit au courant. Si mon comportement diffère de la norme, ils mettent ça -à raison- sur le syndrome. Avant qu’ils ne soient au courant, ils avaient tendance à chercher des raisons à ces différences. Et les gens sont très doués pour trouver les pires raisons possibles.
    Pour avoir « échappé au bûcher » de justesse à plusieurs reprises par le passé, M. Alexandre, je préfère que mon entourage soit au courant de mon Asperger et qu’il sache ce qu’est asperger. Ca m’évite de devoir me demander quand je vais voir soudain mes voisins se transformer en monstres haineux et devoir m’enfuir en courant.

    • Hypergol, que faites-vous dans la vie et à combien s’élève vôtre salaire ? Pensez-vous qu’un déficient comme vous devrais vivre une vie épanouie alors que la plupart des déficients mentaux vivent un vrai calvaire ? prison, traitement de cheval, internement en HP… Vous devriez vous estimer heureux et vous faire tout petit.

      Cet angélisme envers les autistes asperger (et accessoirement le trouble de la personnalité schizoide) ne sert que des intérêts capitalistes. Ce sont souvent des bourgeois gagnant très bien leur vie, des petits Dupont ingénieurs ou analystes financiers tapant dans du 5K/mois. Le peuple détestera les autistes pour leur manque d’âme et leur vie douce offerte pour leurs capacités adaptés aux besoins des technocrates. Méfiez-vous. La visibilité de Greta causera des problèmes inédits et mettra en lumières des nouvelles inégalités. Je prévois un accroissement des agressions et vols envers les autistes. Bientôt la guerre des fous ?

      • Mea culpa, je viens de me rendre compte que le pseudonyme « Hypergol » n’est pas celui de l’autiste asperger qui raconte sa vie dans le commentaire précédant le mien, mais de l’auteur du blog.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s