Homéopathie : les révélations sur le lobbying médical de Boiron sont à lire dans … L’Equipe !

Bonjour

Le samedi L’Equipe vous coûte 2,70 euros. Ne pas regretter : en prime, un supplément glacé qui n’est pas toujours sans intérêt. Aujourd’hui page 67­ on retrouve Valérie Poinsot, 50 ans, directrice générale des puissants Laboratoires Boiron – une page pudiquement présentée comme « réalisée par le serice commercial ». Pour autant c’est un article signé (J.S.).

Nous avions découvert Valérie en pleine guerre contre le déremboursement des spécialités qui font la richesse de Boiron. Elle exhortait le président Macron à revenir sur sa décision. C’était dans Le Monde. Nous la retrouvons sur le pont, « blondeur et douceur », « yeux bleus lumineux ». Elle aime le vélo, le ski, le Pilates. Savoure la course de ski de fond La Savoyarde. Admire la footballeuse Wendy Renard. Et pratique un sport quotidien depuis vingt ans : le promotion de l’homéopathie. Sans oublier la « cause féministe (elle a publié en 2015 « Wonder Women, dites oui à vos pouvoirs ». Editions Le Cherche-Midi):

« Qui que vous soyez, vous n’êtes pas celle que vous croyez… Vous êtes bien plus merveilleuse ! Valérie Lorentz-Poinsot rêve que chaque femme puisse affirmer : ‘’ Je peux rendre le monde meilleur car j’en ai l’intention, les capacités et les pouvoirs’’ (…) Chefs d’entreprise, politiques, grandes sportives ou encore artistes, des personnalités au parcours hors du commun confient aux lectrices leurs astuces de réussite.

« Au-delà d’une méthode sur le management au féminin, Wonder Women, dites oui à vos pouvoirs offre un cheminement et un ensemble de pistes pour surmonter ses doutes, ses inquiétudes, et apprendre à utiliser au mieux son potentiel. Une aventure qui permettra à toutes de croire en leur avenir et d’être l’un des éléments qui fera ‘’bouger les lignes’’.Pour que vous, wonder women, osiez dire « Oui » à vos pouvoirs. »

Aujourd’hui Valérie est la première femme à être à la tête de Boiron (« 600 000 millions d’euros de chiffre d’affaires  et des produits phares à base d’Arnica ou Sporténine® (non dopant) 1 » écrit L’Equipe. Depuis vingt ans déjà elle plaide « pour l’homéopathie pour tous et la médecine intégrative  dans laquelle elle a toute sa place, d’autant plus qu’elle ne génère pas d’effets secondaires (sic) » explique-t-elle à « J.S. ».

Et le quotidien sportif de poursuivre : Valérie insuffle depuis quinze ans des virages stratégiques (re-sic) au groupe. « En nous tournant vers les généralistes d’abord, puis en créant un département hôpital, confie-t-elle. Notre idée c’est d’entrer dans une phase de coopération des soins avec les spécialistes, et aujourd’hui de toucher directement les patients. » L’argent ? L’homéopathie ne représente que 0,29% des remboursements de l’assurance maladie et est plébiscitée par de nombreux sportifs dont Amélie Jolie, Wendy Renard, Philippe Saint-André ! ». Homéopathie et rugby, il fallait oser.

A demain  @jynau

1 Extrait de la notice officielle de Boiron : SPORTÉNINE®, comprimé à croquer est un médicament homéopathique traditionnellement utilisé en cas  de crampes, courbatures, fatigue  musculaire, lors d’efforts sportifs ou surmenage physique.Ce que contient SPORTÉNINE® pour un comprimé à croquer: les « substances actives » sont : Arnica montana 9 CH (6,67mg), Sarcolacticum acidum 3 CH (6,67mg), Zincum oxydatum 3 CH (6,67mg). Les autres composants sont : Glucose monohydraté, lactose monohydraté, stéarate de magnésium, acide citrique monohydraté, arôme naturel citron.

3 réflexions sur “Homéopathie : les révélations sur le lobbying médical de Boiron sont à lire dans … L’Equipe !

  1. https://www.lepopulaire.fr/limoges-87000/actualites/deremboursement-de-l-homeopathie-reactions-en-limousin_13609687/
    Du côté du site Boiron, à Limoges , est un article qui met en perspectives le plan de rebond éventuel du laboratoire.
    < « La fin du remboursement signifie une hausse de la TVA et une liberté pour les pharmaciens de fixer le prix », poursuit Hélène Honoré. Selon elle, la franchise médicale de 50 centimes (appliquée sur tous les médicaments) réduit le montant réellement pris en charge par la Sécu pour l’homéopathie à « 86 millions par an ». Et non les 127 millions d’économies avancées.

    Bonjour, et question donc : Ce chiffre de 86 millions par an , est-il plausible ? ?

Répondre à dsl Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s