Pourquoi ne connaît-on pas les noms des élus macroniens qui veulent alcooliser les stades ?

Bonjour

L’hydre et le brouillard. Ont-ils peur pour leur « permanence » ? Se terrent-ils loin des journalistes ? Sont-ils soixante-douze ou cent-cinq ? Pour l’heure on n’en connaît que trois : François-Cormier-Bouligeon député (LREM, Cher), 46 ans ; Cédric Roussel député (LREM, Alpes-Maritimes), 46 ans; Belkhir Belhadad député, 50 ans (LREM, Moselle). Trois députés et une proposition de loi qui alimente une violente polémique sanitaire et politique depuis quelques jours.

Un texte qui, sous couvert de faire de la France une grande nation sportive, « vise à assouplir, de manière encadrée, l’application de la loi Evin dans les stades en étendant l’octroi d’autorisations temporaires de vente d’alcool aux sociétés sportives ». « Sous le prétexte du soutien au sport, ces députés se font le relais fidèle du lobby alcoolier qui, année après année, rogne progressivement la plus grande loi de santé publique dont la France se soit dotée, dénonce   l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA). Après avoir élargi les possibilités de communication publicitaire lors de la précédente mandature, le lobby parlementaire de l’alcool repart à l’assaut en faisant sauter un des derniers verrous de la loi Evin qui interdit le sponsoring du sport par les cigarettiers et les alcooliers. »

Stéphane Mallarmé

Puis  la Fédération française d’addictologie (FFA) adressa une lettre ouverte d’une particulière virulence à Agnès Buzyn. Cette dernière ne pouvait plus ne pas réagir. Elle le fit  a minima via Twitter : « L’alcool tue 41 000 personnes chaque année dans notre pays. Chacun de ces décès est évitable. Ne laissons pas de nouvelles incitations à la consommation d’alcool se rendre complices de ce bilan. La ferveur n’a pas besoin d’alcool pour s’exprimer dans nos stades. »

Ah, la « ferveur » … Au-delà de ces trois généraux, où sont les noms des godillots en marche ? Rien sur le site dédié de l’Assemblée nationale. Des fragments de listes sur Twitter. Des lambeaux sur d’autres réseaux sociaux. RAS sur En Marche ! Et rien d’autre. Pourquoi ? Enquêtons. Mallarmé. Divagations:

« Aidons l’hydre à vider son brouillard (…) Oh, qui leurra vers ici une émeute affamée ? »

A demain @jynau

4 réflexions sur “Pourquoi ne connaît-on pas les noms des élus macroniens qui veulent alcooliser les stades ?

  1. Bonjour,
    😉 … C’est vraiment très amusant, ce sujet de ‘Brouillard’ … car il existe aussi une expression bien française, … quelque peu perdue, qui propose de le chasser, de l’ôter ou l’abattre, en le dissipant. Chasser le brouillard, pas le français ! …

    • source: [https://www.mots-surannes.fr/?p=27506]
      Nota: Expression ancienne : se trouve dès XVe ; alcool censé éclaircir les idées ; on disait aussi : charmer la brouée & abattre la rosée [http://www.languefrancaise.net/Bob/9921] ¡!

      Avec salutations.

  2. J’aurais à présent, deux questions:

    Sur un site projet Arcadie, d’études du poids des lobbys au parlement, l’on parle en le dénonçant, ‘d’offensive médiatique’, et ‘d’utilisation des réseaux sociaux’, pour une dite campagne de sensibilisation au maintien du remboursement des quelques 1163 souches de remèdes homéopathiques, … un sujet qui a déjà été évoqué à plusieurs reprises, sur ce blog.

    < « Dans le lobbying ou représentation d’intérêts, il existe une méthodologie et le cas du maintien ou non du remboursement de l’homéopathie par la Sécurité sociale est un cas d’école intéressant », affirme le site Projet Arcadie, dans son étude sur « le poids des lobbys au Parlement ». (!!!)

    C’est sourcé d’un journal : https://www.ouest-france.fr/sante/homeopathie-l-offensive-des-lobbys-decryptee-dans-un-rapport-6439088

    1- Bon, alors pour l’alcool, c’est fait comment, le lobbying ??? …
    2- Les journaux nous lèveront-ils le brouillard plus avant ??? …

  3. Ah les français et leur Mallarmé !

    Pour sonner la Mallalarme davantage on pourrait prévoir que la mort triomphera dans cette voix étrange.

    Il aime bien l’hydre, le Mallarmé roi de l’hermétisme, précurseur du sous marin en plongée

    Et ça le fait pas mal quoique ce soit hors sujet vu qu’il papote du tombeau d’Edgar. En principe mais en fait non il fait de la poésie. En tout cas c’est fascinant:

    Eux, comme un vil sursaut d’hydre oyant jadis l’ange
    Donner un sens plus pur aux mots de la tribu
    Proclamèrent très haut le sortilège bu
    Dans le flot sans honneur de quelque noir mélange.

    http://www.etudes-litteraires.com/mallarme-tombeau-edgar-poe.php

    Ca me rappelle les auteurs latins classiques. On a identifié les mots avec le dizionnaire, on a trouvé la forme du verbe avec la grammaire, mais on ne comprend toujours pas ce qu’il veut dire le grand homme. Alors on va voir la traduction Latin-Italien en se cachant, ou Latin-Ce qu’on veut et on se demande comment on arrive à ce sens là.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s