Une vie sans gluten : attention à ne pas être roulé dans une farine bio mais contaminée !

Bonjour

Le diable peut nicher dans le paquet. C’est un appel pour rappel : la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vient de diffuser un avis de rappel concernant des paquets de 500 g de farine . Farine de sarrasin bio de la célèbre marque « Ma Vie sans gluten »Ces produits ont été identifiés comme pouvant « présenter un risque pour la santé du consommateur ». Les produits concernés portent le numéro de lot « SARB170419TNB/24611 » et la date de durabilité minimale 05/2020.

Il est instamment demandé aux personnes qui détiendraient cette farine de ne pas le consommer et de le rapporter au point de vente où il a été acheté pour obtenir un remboursement. En cas de consommation et d’identification de ces symptômes, il est conseillé d’appeler le SAMU ou de consulter un médecin.

DGCCRF ✔@dgcrf #RappelProduit #Alimentation
Ne consommez pas ce produit. Rapportez-le au magasin pour remboursement https://bit.ly/2ZqDymf 

Etrange silence de la Direction Générale de la Santé – mais les services de Bercy nous expliquent que cette farine de sarrasin est susceptible de contenir des « alcaloïdes tropaniques ». Et plus précisément des fragments de datura, une plante toxique. En cas de consommation importante de ce produit, des effets indésirables peuvent être ressentis : hallucinations, paroles incohérentes, désorientation spatio-temporelle, agitation, confusion, troubles de la vue, tachycardie, sécheresse de la bouche, ou encore pupilles dilatées.

Soigner la rage et la folie

Petit souci: la datura un genre de plantes de la famille des Solanacées, dont le centre de diversité se trouve au Mexique et dans le sud-ouest des États-Unis. Plusieurs espèces sont cultivées et se sont naturalisées dans les régions tempérées et tropicales du monde. Et chacun peut savoir (wikipédia) que le terme de datura est lui-même d’origine indienne (sanscrit धतूरा dhattūra) et qu’il nous a été transmis par l’intermédiaire du  portugais avant d’être vulgarisé en français par l’intermédiaire du latin scientifique des droguistes et herboristes.

« Les premières mentions du terme dhattūra dans les textes sanscrits se trouvent dans l’Arthashâstra un traité de politique et dans le Kâmasûtra un traité sur l’art de vivre et la sexualité, tous les deux datant des iie ou ive siècle. À cette époque, seule la toxicité de la plante est signalée et ce n’est que quelques siècles plus tard qu’on commence à s’intéresser à ses propriétés médicinales. Deux des ouvrages fondamentaux de la médecine ayurvédique, le Sushruta Samhita et l’Astanga Hrdayam, des ve ou vie siècle, mentionnent que les graines et les feuilles de dhattūra sont recommandées contre la rage. Plus tard, des préparations contenant la plante sont prescrites contre la douleur, les maladies de peau et la folie. »

Question à laquelle devront vite répondre nos fabricants sans gluten : comment peut-on contaminer une farine bio avec des alcaloïdes présent dans une plante exotique ?

A demain @jynau

2 réflexions sur “Une vie sans gluten : attention à ne pas être roulé dans une farine bio mais contaminée !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s