Cigarette électronique : Michèle Rivasi aimerait assez que l’on fasse savoir qu’elle peut tuer

Bonjour

Rivasi-Trump même combat anti-vape ? On avait appris à faire avec ses ambiguïtés écologiques et citoyennes sur la vaccination et l’aluminium. Il faut désormais ouvrir un nouveau sous-dossier sanitaire : Michèle Rivasi et le vapotage. C’est du moins ce que laissait entendre, à l’aube, RTL (Martial You) :

« Voilà qui va renforcer le débat sur le vapotage en France  et en Europe. Selon nos informations, Michèle Rivasi, la députée Europe Écologie les Verts va demander une révision de la directive tabac au sein de l’Union européenne pour qu’on applique le principe de précaution sur le vapotage, en plein essor dans notre pays.

« En 2018, le marché de la cigarette électronique a décollé en France de 21%. 1,7 million de Français vapotent quotidiennement. La députée s’inquiète du manque d’études sanitaires sur ce produit en Europe. « On a présenté la cigarette électronique comme un bien de consommation mais on n’a pas fait d’études toxicologiques là-dessus », déplore-t-elle au micro de RTL. 

Trébuchet révolutionnaire

« Si on applique les mêmes règles aux e-cigarettes qu’au tabac classique cela signifie qu’il faut mettre en oeuvre des messages sanitaires identiques, des photos, des fioles neutres, des interdictions de publicité, l’impossibilité de mettre ces produits en vitrine. Cela signifie aussi qu’il sera interdit de vapoter dans les lieux publics. 

« « Qu’il y ait des gens qui meurent suite à l’utilisation de la cigarette électronique, il faut absolument que ça soit mentionné quand les gens achètent ce produit. Il faut alerter les ados qu’il peut y avoir plus de risques que de bénéfices », déclare  Michèle Rivasi. »

Vapoter peut tuer ? Alerter les ados ? Où l’on voit que les vertes voix des écologistes politiques ne sont pas mieux armées, conceptuellement, que l’actuel exécutif sanitaire français dès lors qu’il s’agit de manier le trébuchet révolutionnaire de la réduction des risques.

A demain @jynau

5 réflexions sur “Cigarette électronique : Michèle Rivasi aimerait assez que l’on fasse savoir qu’elle peut tuer

  1. A mon sens le problème est bien plus global et ne se résume pas à la seule Madame Rivasi.
    Nous l’avions déjà ressenti lors du vote de la dernière directive tabac qui classe la vape comme produit connexe au tabac.

    Il en est de même malheureusement en ce qui concerne tous les sujets portés aux votes au parlement européen (comme dans tous les autres parlements) auxquels nos « représentants lobbytomisés » qui ne connaissent absolument pas le sujet votent en fonction du sens du vent.

    (ou de l’enveloppe ?)

  2. A reblogué ceci sur Pour le moment, on ne sait pas. Mais cela devrait venir. Ou pas…et a ajouté:
    A mon sens le problème est bien plus global et ne se résume pas à la seule Madame Rivasi.
    Nous l’avions déjà ressenti lors du vote de la dernière directive tabac qui classe la vape comme produit connexe au tabac.

    Il en est de même malheureusement en ce qui concerne tous les sujets portés aux votes au parlement européen (comme dans tous les autres parlements) auxquels nos « représentants lobbytomisés » qui ne connaissent absolument pas le sujet votent en fonction du sens du vent.

    (ou de l’enveloppe ?)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s