Déremboursée, l’homéopathie ne pourra plus désormais, être enseignée hors de l’Université

Bonjour

Dans le contexte actuel, l’affaire ne manque pas de sel. Réuni en session plénière, le Conseil national de l’Ordre des médecins vient d’adopter, à une très large majorité, une décision « mettant fin aux conditions dérogatoires du droit au titre vis à vis de l’homéopathie ». Et, dans le même temps, l’Ordre d’organiser l’avenir de cette pratique dont les spécialités viennent d’être déremboursées.

Qui s’en souvient ?  Depuis depuis 1974 l’homéopathie était reconnue par l’Ordre des médecins comme « orientation d’activité ». Et depuis 1984, les médecins en faisant la demande devaient justifier d’une formation de trois cents heures, « universitaire ou non ». En 1974, puis à nouveau en 1997 et en 2007, l’Ordre des médecins avait émis le souhait que soit « éventuellement créé » (sic) un Diplôme Interuniversitaire (DIU) d’homéopathie, qui aurait permis de faire évoluer ce droit au titre.

« En effet, parmi les critères généraux d’évaluation aujourd’hui à l’œuvre pour accorder le droit au titre figurent notamment l’exigence d’une formation universitaire validée de type DIU, d’une formation qui respecte les règles de déontologie médicale, d’une formation n’ayant pas de lien d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique souligne l’Ordre. Dorénavant, l’exigence pour qu’un ‘’éventuel DIU’’ ouvre le droit au titre en homéopathie sera conforme aux dispositions communes à l’ensemble des titres. »

Dans sa sagesse le Conseil national ordinal « en appelle ainsi aux Universités à travailler ensemble à l’élaboration éventuelle (re-sic) d’une maquette de diplôme plus globale à propos de l’intégration des médecines complémentaires et alternatives, dont la reconnaissance du droit au titre pourrait être secondairement débattue par l’Ordre (re-re-sic) ».

Beaucoup de brouillards, donc. Mais une certitude ordinale : l’application de ces nouvelles dispositions sera effective pour les nouveaux et futurs inscrits à une formation universitaire à compter de ce jour.

A demain @jynau

Une réflexion sur “Déremboursée, l’homéopathie ne pourra plus désormais, être enseignée hors de l’Université

  1. < (…) une formation universitaire validée de type DIU, d’une formation qui respecte les règles de déontologie médicale, d’une formation n’ayant pas de lien d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique …

    Et en tous respectables souvenirs, d'il n'y a pas siiiii longtemps … : Déontologie :

    "Moi, président de la République, je constituerai un gouvernement qui sera paritaire, autant de femmes que d'hommes.
    Moi, président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d'intérêts.
    Moi, président de la République, les ministres ne pourront pas cumuler leur fonction avec un mandat local, parce que je considère qu'ils devraient se consacrer pleinement à leur tâche.
    Moi, président de la République, je ferai un acte de décentralisation, parce que je pense que les collectivités locales ont besoin d'un nouveau souffle, de nouvelles compétences, de nouvelles libertés."

    … La déontologie est au bas mot, ce que la morale vaut à va l'eau ???

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s