L’incompréhensible refus politique d’étendre le dépistage génétique des nouveau-nés

Bonjour

Le gouvernement et l’Assemblée nationale viennent de s’opposer à la possibilité d’élargir l’utilisation, à la naissance, des tests génétiques afin de dépister de futures maladies afin de les soigner. Pourquoi ?

C’est là un étrange angle mort de la prochaine loi française de bioéthique qui vient d’être adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale, un sujet largement ignoré des médias qui témoigne de la frilosité gouvernementale vis-à-vis de ce qui (ici à tort) pourrait réveiller le spectre de l’eugénisme.

Résumons: depuis près d’un demi-siècle, la pratique du diagnostic néonatal permet en France de rechercher systématiquement, chez tous les nouveau-nés, à partir d’un simple prélèvement de sang, plusieurs maladies. Ces dernières peuvent ainsi être immédiatement traitées et leurs conséquences délétères prévenues.

A lire, sur Slate.fr : « L’incompréhensible refus français d’étendre le dépistage génétique des nouveau-nés »

A demain @jynau

Une réflexion sur “L’incompréhensible refus politique d’étendre le dépistage génétique des nouveau-nés

  1. Remarquable article, mercis !

    < (…) Pour ma part, je persiste à soutenir qu'il n'est éthiquement pas acceptable que lorsqu' existe un traitement pour une maladie grave, un enfant ne puisse pas y avoir accès dans les meilleures conditions d'efficacité (traitement préventif), faute d'avoir pu bénéficier d'un diagnostic précoce de sa maladie.(…) .

    Tout est dit .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s