Veille de Toussaint: croisade monothéiste inédite contre l’euthanasie et le suicide assisté

Bonjour

Assistons-nous à une forme inédite de radicalisation ? A la veille de la Toussaint de très hauts représentants des trois religions monothéistes – christianisme, judaïsme et islam – viennent de remettre au pape François un document dans lequel ils se prononcent fermement contre l’euthanasie et le suicide assisté  – des pratiques qui, selon eux, « sont intrinsèquement et moralement répréhensibles». Des pratiques qui doivent être «interdites sans exception». De même que  «toute pression ou action sur des patients pour les inciter à mettre fin à leur propre vie ».

Le Document sur la fin de vie des « religions abrahamiques monothéistes» a été paraphé solennellement au Vatican par un représentant de chaque religion dont le rabbin David Rosen, directeur des affaires religieuses de l’American Jewish Committee, Mgr Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour la vie, un représentant du métropolite (orthodoxe) de Kiev, Hilarion, et le président du comité central de la Muhammadiyah indonésienne (association socio-culturelle musulmane), le Dr Samsul Anwar. L’idée de cette déclaration avait été proposée au pape par le rabbin Avraham Steinberg, co-président du Conseil national israélien de bioéthique.

Objection de conscience

Ce Document se prononce dans le même temps en faveur de l’objection de conscience pour le personnel sanitaire de tous les hôpitaux et cliniques :  «aucun opérateur sanitaire ne doit être contraint ou soumis à des pressions pour assister directement ou indirectement à la mort délibérée et intentionnelle d’un patient à travers le suicide assisté ou toute forme d’euthanasie». Ce droit qui doit être «universellement respecté», reste «valable même lorsque ce type d’actes ont été déclarés légaux au niveau local ou pour certaines catégories de personnes». L’Agence France Presse rappelle qu’en Italie, la Cour constitutionnelle a récemment dépénalisé le suicide assisté dans certaines conditions strictes tout en demandant au parlement de légiférer sur le vide juridique existant.

Les signataires du Document encouragent «une présence qualifiée et professionnelle dans les soins palliatifs, partout et accessible à tout le monde». «Même lorsque éloigner la mort est un poids difficile à supporter, nous sommes moralement et religieusement engagés à fournir un réconfort, un soulagement à la douleur, une proximité et une assistance spirituelle à la personne mourante et à sa famille», ajoutent les signataires.

Estimant que «la vie mérite d’être soutenue jusqu’à sa fin naturelle», les trois religions promettent de «soutenir les lois et politiques publiques qui protègent le droit et la dignité des patients en phase terminale pour éviter l’euthanasie et promouvoir les soins palliatifs». Elles s’engagent aussi à «utiliser la conscience et la recherche» pour fournir «un maximum d’informations et d’aide à ceux qui affrontent de graves maladies et la mort». Les trois religions prévoient de «sensibiliser l’opinion publique sur les soins palliatifs à travers une formation adéquate et la mise en œuvre de ressources pour le traitement de la souffrance et la mort». Elles promettent, enfin, outre «d’impliquer les autres religions et toutes les personnes de bonne volonté» dans ce combat.

Radicalisation ou simple rappel de l’essentiel ?

A demain @jynau

2 réflexions sur “Veille de Toussaint: croisade monothéiste inédite contre l’euthanasie et le suicide assisté

  1. Le fait est que les représentants des religions monothéistes ont une position commune.
    Mais pourquoi juxtaposer dans votre texte les mots croisade, et radicalisation?

    • Les croisades, pour ce que j’ai mémorisé de la lecture juvénile des évangiles, c’est un sacré péché!
      Il est intéressant quoique difficile (les noms sont durs à mémoriser) de lire le livre de Amin Maalouf un grand francophile au passage éduqué dans des variétés du christianisme:
      « Les croisades vues par les arabes.  »
      Il faut le lire pour le croire.

      Un passage intéressant pour les médecins, d’une mémoire lointaine: lorsque les croisés ont chassés les médecins locaux (je crois à hauteur de l’actuelle Turquie) , et que les médecins croisés ont pris les choses en main: les gangrènes sont arrivées .

      A rapprocher de la façon de procéder d’un des génies de l’humanité, Ibn Sayna ou Avicenne, medecin Ouzbèque (Perse à l’époque) rapportée de façon romancée (exactitude ? ) par G. Sinoué: Avicenne ou la route d’Ispahan.
      Lecture recommandée aux jeunes médecins. Quant on pense à l’état de la médecine européenne au temps de Molière ….de Pietro Metastasiola ou avant de la Commedia dell’Arte.

      http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio/Avicenne-ou-La-route-d-Ispahan
      https://www.babelio.com/livres/Sinoue-Avicenne-ou-la-route-dIspahan/5449/critiques

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s