Dix-sept millions d’euros: pourquoi Servier a-t-il ainsi avantagé la presse et les médias ?

Bonjour

Ainsi donc il ne nous faut pas confondre les « cadeaux » de Big Pharma avec les simples « avantages » qu’il peut octroyer. Coïncidence, cette précision survient alors que le mensuel Prescrire, indépendant de l’industrie pharmaceutique continue son travail « autour du procès du Mediator » 1. Où l’on apprend que Les Laboratoires (« la firme ») Servier verse des millions d’euros d’avantages chaque année à divers acteurs du monde médical en France. « Après le désastre 2 du Mediator°, beaucoup de professionnels de santé et de leurs diverses organisations ont continué à profiter des avantages de la firme Servier, comme si de rien n’était » affirme Prescrire. Résumé :

« Au cours de la période 2012-2018, en France, la firme Servier a été la dixième pour le montant des avantages distribués aux acteurs de la santé. Selon les déclarations de la firme, ce montant s’élevait à 108 millions d’euros, dont 11 millions pour sa filiale Biogaran, spécialisée dans les médicaments génériques. La répartition par bénéficiaires est, par ordre décroissant : les académies, sociétés savantes et organismes de conseil (53 millions d’euros) ; les professionnels de santé (25 millions) ; la presse et les médias (17 millions) ; les étudiants en santé (7 millions) ; et, en fin de liste, les associations de patients (100 000 euros) et les associations d’étudiants (50 000 euros). Les cardiologues ont touché 6,2 millions d’euros pendant la période 2012-2018, soit un quart du total des avantages versés aux professionnels, et des médecins généralistes ont touché 3 millions. »

Entre scandale et désastre

Bien évidemment on aimerait mieux comprendre la ligne budgétaire concernant « la presse et les médias ». Pourquoi 17 millions  entre 2012 et 2018 ? Pour autant tout n’est pas constant. Prescrire observe ainsi « une baisse importante du nombre des avantages déclarés par la firme Servier en 2016, avec une certaine remontée depuis ». Pourquoi ? En partie à cause d’une « diminution très sensible » du nombre de visiteurs « médicaux » décidée dans le cadre d’une réorganisation de la stratégie commerciale de la firme. La firme a ainsi souhaité en effet recentrer ses activités dans certains domaines thérapeutiques comme l’oncologie (avec un nombre réduit de professionnels de santé), renforcer sa promotion dans les pays émergents, et poursuivre son développement de médicaments génériques et biosimilaires.

On observera que l’Académie nationale de médecine a reçu  de la firme 150 000 euros entre 2014 et 2018 – et qu’elle délivre un prix « Académie nationale de médecine – Servier ». « Après le désastre du Mediator°, beaucoup de professionnels de santé et de leurs diverses organisations ont continué à profiter des avantages de la firme Servier, comme si de rien n’était, conclut le mensuel. Alors même que ce procès est en partie celui des conflits d’intérêts et des influences entre firmes et autres acteurs de la santé, aux dépens de la santé des patients. »

A demain @jynau

1 « La firme Servier, un financeur de poids du monde médical » Rev Prescrire 2019 ; 39 (433) : 863-864. (pdf, accès libre)

2 Nous nous interrogions il y a peu sur l’utilisation, par Prescrire, du terme « désastre » concernant l’affaire du Mediator. Un extrait de l’aimable réponse de Pierre Chirac, directeur de la publication :  « Cher confrère, Mediator°, c’est certes aussi un scandale, mais nous parlons de « désastre » parce qu’il y a des dégâts humains… (…) ».

2 réflexions sur “Dix-sept millions d’euros: pourquoi Servier a-t-il ainsi avantagé la presse et les médias ?

  1. Bonjour ,

    < On observera que l’Académie nationale de médecine a reçu de la firme 150 000 euros entre 2014 et 2018 – et qu’elle délivre un prix « Académie nationale de médecine – Servier ».

    Ceci laisse un goût franchement désagréable, sinon, nauséeux, lorsque l'on sait, les avis 'disgracieux', pour … ce qui ne 'convient 'pas … à cette dite académie .

    Ses dernières publications, … au sujet de la 'soi disant inefficacité' de l'homéopathie, se confrontent à une analyse rigoureuse des méthodes utilisées, surtout, après la sortie du dit " premier rapport australien", … un cas d'école !! Ce n'est pas très joli, en termes d'honnêtetés dites scientifiques !

    Ces € généreux, servent-ils aussi à cela, … donc à démolir à la Procruste, ou à l'attrait nuisible, … une thérapie qui ne leur cadre pas ???

    De même, comment autoriserait -elle alors, au delà des inévitables conflits de 'loyautés', … à des avis nettement plus éclairés, sur une thérapeutique ou elle se sent en dû de rester sur ses positions en 'réputations' ???

    Ce sont quelques des questions que posent des chercheurs à la pointe : [https://youtu.be/vGVw4ggIYiE]… à 27mn29, pour qui n'a pas le temps de tout regarder.

    La dite académie, répondra t-elle de ces questions ??? … Et l'on ne parle même pas, du traitement par les médias …
    Avec respectueuses salutations .

  2. « Bien évidemment on aimerait mieux comprendre la ligne budgétaire concernant « la presse et les médias »
    Il est cependant difficile de ne pas imaginer que ces sommes d’argent aient servi à conduire les journaux concernés à priver leurs lecteurs des contenus les plus édifiants d’un long procès.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s