L’opération «Janvier Sobriété» aurait été victime … de la colère des soignants hospitaliers

Bonjour

Comment expliquer la reculade d’Agnès Buzyn reportant sine die l’opération « Janvier Sobriété » ? Y voir, comme tous les observateurs le supposent, la sèche volonté, clairement exprimée à Epernay, par le président de la République ? Une autre lecture est aujourd’hui proposée, qui ne manquera pas d’irriter. Extrait de 20 Minutes (Camille Allain) :

« Le ‘’mois sans alcool’’ prévu en janvier ne se fera pas. L’opération portée par Santé publique France et qui devait être annoncée courant novembre a finalement été enterrée. D’après les informations recueillies par 20 Minutes, c’est l’Elysée qui a demandé que la campagne soit stoppée.

« La semaine dernière, le président de la République, Emmanuel Macron, avait promis à des vignerons du champagne que le mois sans alcool n’aurait pas lieu. Il a tenu sa parole. Tout était prêt. Le compte Twitter avait émis ses premiers messages et le site Web n’attendait qu’à être lancé. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, devait même annoncer l’opération de prévention le 14 novembre.  La crise des hôpitaux​ l’a finalement obligée à repousser, sonnant la fin du mois sans alcool. »

Rappelons les propos que vient de tenir Agnès Buzyn sur France Info :

« La campagne est en train d’être travaillée. Cette mesure n’a pas encore été validée par le ministère de la Santé, elle ne m’avait pas été proposée.  Nous avons un comité interministériel dédié à la prévention en santé en février et c’est à ce moment-là que les programmes de prévention sont validés par le gouvernement. Les équipes de Santé publique France ont travaillé sur des campagnes qui ne sont pas encore abouties et sur lesquelles je dois prendre position mais ça n’est pas forcément ce format-là qui sera retenu ».

Où l’on voit à quel point, sur un tel sujet, le pouvoir exécutif peut rendre la vérité difficile à traquer.

A demain @jynau

Une réflexion sur “L’opération «Janvier Sobriété» aurait été victime … de la colère des soignants hospitaliers

  1. Benjamin Grigri dirait du mal de ceux qui fument, roulent en diesel et boivent des coups et ça les enerverait…
    En plus ça pourrait…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s