Maux de gorge : ne serait-ce point le début de la fin des médicaments en vente libre ?

Bonjour

Hasard ou nécessité, c’est un tir croisé sans précédent. Le mensuel Prescrire et son meilleur ennemi (l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé – ANSM) ciblent aujourd’hui, à la même heure, « les médicaments à base d’alpha-amylase indiqués dans le traitement des maux de gorge ». L’ANSM souhaite (sic) « qu’ils ne soient plus présentés en libre accès dans les pharmacies ». Cette mesure vise à sécuriser l’utilisation de ces médicaments qui présentent un risque connu de réactions allergiques, très rares mais pouvant être graves. L’ANSM entend ainsi renforcer le rôle de conseil du pharmacien (re-sic) et donc l’information des patients, au moment de la délivrance de ces médicaments accessibles sans ordonnance.  On parle ici, actuellement disponibles sans ordonnance, des médicaments à base d’alpha-amylase (Maxilase Maux de gorge Alpha-Amylase, Alfa-amylase Biogaran conseil et Alfa-amylase Top Pharm). Ils sont indiqués comme « traitement d’appoint dans les maux de gorge peu intenses et sans fièvre ». Ils se présentent sous forme de sirop pour les nourrissons, enfants et adultes et sous forme de comprimé pour les adultes. Ces derniers peuvent être accessibles en pharmacie devant le comptoir.

Or réactions allergiques associées à l’utilisation de ces médicaments sont connues : il s’agit essentiellement d’atteintes cutanées (urticaire, démangeaisons …) mais aussi très rarement des effets allergiques graves, pouvant se manifester par une chute de tension, des difficultés respiratoires seules ou associées à un gonflement de la face (chocs anaphylactiques).

Dans ce contexte, l’ANSM souhaite renforcer l’information des patients en retirant ces médicaments de la liste de médicaments de médication officinale : ils seraient donc disponibles sans ordonnance mais uniquement sur demande au pharmacien qui, alors, délivrera tous les conseils nécessaires. Professionnels de santé et patients doivent rester prudents lors de la prise de ces médicaments : en cas de signes évocateurs d’allergie, le médicament doit tout de suite être arrêté et le patient doit consulter rapidement un médecin.

Deux conceptions différentes de la réduction des risques

Prescrire, lui, est à la fois plus radical et plus ambitieux. On retrouve ces « anti maux de gorge »  dans la liste, publiée chaque « des médicaments à écarter des soins ».  Il s’agit de : l’alpha-amylase (Maxilase° ou autre), dans les maux de gorge ; le Ginkgo biloba (Tanakan° ou autre) dans les troubles cognitifs chez les patients âgés ; le naftidrofuryl (Praxilène° ou autre) dans la claudication intermittente ischémique liée à une artériopathie des membres inférieurs  ; le pentosane polysulfate oral (Elmiron°) dans le syndrome de la vessie douloureuse ; la pentoxyvérine (Vicks sirop pectoral 0,15 %° ; Clarix toux sèche pentoxyvérine 0,15 %°) dans la toux ; le ténoxicam (Tilcotil°), un anti-inflammatoire non stéroïdien ; la xylométazoline, un décongestionnant rhinopharyngé disponible en Belgique, Suisse et ailleurs. La contamination par du plomb des argiles médicamenteuses utilisées dans divers troubles intestinaux dont les diarrhées justifie de les écarter des soins : l’attapulgite (Actapulgite°, ou en association dans Gastropulgite°), la diosmectite (Smecta° ou autre), l’hydrotalcite (Rennieliquo°), la montmorillonite beidellitique alias monmectite (Bedelix°, ou en association dans Gelox°) et le kaolin (en association dans Gastropax° et Neutroses°).

Tirs croisés, mais deux conceptions différentes de la réduction des risques : « Ne plus présenter en libre accès » ou « écarter définitivement des soins » ?

A demain @jynau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s