Noël à l’AP-HP ! Un chèque-cadeau de 120 euros du directeur général à son plus fidèle personnel

Bonjour

Il est des mails dont le contenu se passe de commentaires. Les lecteurs saisiront. Ainsi celui signé Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP. C’était le vendredi 20 décembre 2019, 17:43. Diffusion générale AP-HP. En voici le contenu : (nous soulignons) :

« J’ai eu l’occasion d’exprimer à chacune et à chacun d’entre vous, dans mon message du 10 décembre dernier et en vous rencontrant sur vos lieux de travail, toute la reconnaissance de l’institution pour la mobilisation sans faille dont vous faites preuve pour la prise en charge de nos patients dans cette période difficile de grève dans les transports. Je sais que vous êtes confrontés, à tous niveaux, à des trajets plus compliqués, plus longs, plus éprouvants, plus coûteux, qui sont cause de fatigue et de sacrifices dans votre organisation personnelle. La solidarité mise en œuvre au sein des équipes permet d’assurer la permanence d’un service public qui est salué par l’ensemble de la population. Elle ne permet cependant pas de résoudre tous les problèmes, de la même façon que les solutions de transport de substitution ou d’hébergement que nous avons mis en place, et que nombreux d’entre vous utilisent, n’ont pas empêché que s’accumulent la pénibilité et l’allongement des trajets quotidiens.

« Aussi, pour souligner de façon plus concrète l’investissement de tous ceux d’entre vous qui ont déployé tous les efforts pour accéder chaque jour à leur lieu de travail, j’ai décidé après avoir échangé avec les directeurs des groupes hospitaliers universitaires et avec les directeurs médicaux, que la reconnaissance de l’institution puisse se traduire concrètement. Un chèque cadeau d’un montant de 120 € sera adressé au mois de février, par l’intermédiaire de l’AGOSPAP, à tous les personnels soignants, administratifs, techniques et logistiques de la région francilienne, qui ont été présents  pendant l’ensemble de cette période difficile.

Il est difficile d’avoir une mesure qui tienne compte précisément de toutes les situations individuelles. Le critère que nous avons retenu est de l’appliquer à toutes celles et tous ceux qui n’ont pas compté plus d’un jour d’absence pendant la période, ce qui permet de concerner environ la moitié des agents de l’APHP. Je sais que cette mesure exceptionnelle n’efface pas les difficultés ou les fatigues auxquelles vous avez été et êtes encore confrontés. Elle marque la reconnaissance de l’institution pour l’engagement dont faites preuve, au quotidien et en toutes circonstances, pour la prise en charge des patients.

Avec mes remerciements renouvelés »

Un chèque-cadeau de 120 euros, donc. Une décision personnelle du directeur général. Avec un critère filtrant (pas plus d’un jour d’absence) qui apparaîtra profondément injuste (les plus éloignés seront les plus pénalisés). Rien n’est dit quant aux grévistes affichés mais oeuvrant sur leur lieu de travail. Et d’ores et déjà une estimation chiffrée de l’administration de l’AP-HP : environ la moitié des agents recevront le chèque-cadeau de Noël. On imagine les effets induits au sein des personnels. Le Canard enchaîné (Isabelle Barré) ironise en une : « Déprime de transports ».

Il est des mails vis-à-vis desquels le plus sage est de ne surtout pas faire de commentaires.

A demain @jynau

2 réflexions sur “Noël à l’AP-HP ! Un chèque-cadeau de 120 euros du directeur général à son plus fidèle personnel

  1. A l’école on n’aimait pas les punitions collectives , trop injustes si on avait rien fait ou annonciatrice de grosse volée si on était le coupable.

    La récompense collective est bien souvent vouée à l’échec car injuste également, personne n’ayant fourni le même effort.

    Comment le DG a-t-il décidé ? seul ? avec ses conseillers ? des partenaires sociaux ?

    JPC

    • Bonjour, je suis désolé de vous dire que malgré les efforts fourni par le personnel soignant, aucun de nous ne recevra le chèque cadeau de 120 euros, une fois de plus que des promesses……
      Des critères très voir trop restrictifs, ils auraient mieux fait de ne rien promettre . Le personnel n’a plus confiance, attention au prochain mouvement, n’attendez plus d’effort de la part du personnel.
      Un sentiment de dégoût, d’injustice règne permis nous .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s