Noël 2019. Haro moral sur les foies gras, insémination artificielle de la femelle panda

Bonjour

Noël et sa crèche. Jésus, Marie, Joseph, le bœuf (qui aurait réchauffé le nouveau-né de son souffle), l’âne (qui a transporté Marie enceinte) et les agneaux des fidèles bergers, premiers informés par les anges.

Noël 2019 dans une France où l’animal (sa place, ses perceptions, son statut) soulève chaque jour de nouvelles questions – à commencer par celle de sa consommation. L’affaire est traitée aujourd’hui dans un « Libé des animaux ». Editorial de Matthieu Ecoiffier :

« Notre événement s’ouvre sur ces «maîtres» qui (mal) traitent leurs animaux de compagnie en les considérant comme des mini-humains. Et propose un petit guide pour éviter de tomber dans la «décanisation» de son chien. Une maltraitance plus light, certes, mais une forme de violence. A l’autre extrémité du spectre, notre enquête met en lumière les dérives de la recherche agronomique qui usine des animaux d’élevage génétiquement modifiés. Jusqu’à créer des porcs ou des poulets qui ne tiennent plus debout.

Face à ces monstruosités, une prise de conscience a lieu, aussi via les réseaux et les vidéos. En mars, le Parti animaliste compte se faire entendre aux municipales. Et nombreux sont ceux qui interrogent leurs propres pratiques. Comme le patron du zoo de Montaigu-la-Brisette. A quoi servent les répliques de grenouilles rares qu’un savant, au milieu des Andes, recrée dans son labo ? Qu’est-ce que pensent les dindes à Noël ? Il n’est pas, en la matière, de réponse toute faite, mais se le demander, c’est déjà sortir de l’illusion anthropocentrique. Car le porc, c’est moi. Les porcs, c’est nous. »

Noël 2019. L’Agence France Presse nous apprend que Huan Huan, la célébrissime femelle panda prêtée à la France par la Chine au Zoo de Beauval (Loir-et-Cher), a été inséminée artificiellement. Cela s’est passé dans la soirée du lundi 23 décembre soir. Une opération décidée après cinq « mises en contact » (sic) manquées avec le mâle Yuan Zi. Une autre insémination pourrait être pratiquée afin de « multiplier les chances » d’obtenir une grossesse, a précisé le chef vétérinaire du zoo, Baptiste Mulot.

Le Monde nous rappelle que le 4 août 2017, Huan Huan (désormais âgée de 11 ans) avait donné naissance à Yuan Meng, premier panda né en France (baptisé par Brigitte Macron) était (déjà) le fruit d’une insémination artificielle. Le jeune mâle, qui doit s’installer en Chine en 2020, a été séparé de sa mère en septembre. Le sevrage et l’indépendance de son premier enfant permettaient à Huan Huan d’être prête pour une nouvelle gestation.

 « Les chaleurs peuvent avoir lieu toute l’année, mais c’est préférentiellement en février et mars. Là, les soigneurs ont constaté des changements dans son comportement , a expliqué M. Mulot. Nous avons procédé à cinq mises en contact, mais il n’y a pas eu d’accouplement réussi. Le mâle manquait d’expérience et n’a pas réussi ». Il faut ici savoir que la période de fertilité ne durant que 48 heures. C’est ainsi que dans le Loir-et-Cher l’équipe du zoo, épaulée par un scientifique chinois, a décidé de procéder à une insémination artificielle. Yuan Zi a été endormi quarante-cinq minutes pour un prélèvement de sperme, avant que Huan Huan ne soit anesthésiée trente minutes pour l’insémination. « Ils se sont réveillés normalement. A priori, cela ne les a pas perturbés », a assuré M. Mulot ; 50 % de chances de succès.

La réussite de l’insémination pratiquée dans la nuit de lundi à mardi ne pourra être évaluée que dans quelques mois : les femelles pandas ont en effet la faculté (rarissime dans le règne animal) d’arrêter le développement du fœtus si elles estiment que la période est « peu favorable ». L’homme parle ici de « diapause ».

Noël 2019. Le Parisien (Émilie Torgemen) se consacre au foie gras (de canard et/ou d’oie). Question : peut-on encore manger un aliment dont l’obtention est jugé barbare par les défenseurs des animaux ? Un délice gustatif qui va bientôt être interdit à New York ? « Entre le gastronome qui se fait une joie de préparer chaque année son foie gras à l’armagnac, et l’ado qui refuse catégoriquement d’en avaler la moindre bouchée, il y a tout un nuancier de Français qui culpabilisent désormais en dégustant leur toast » peut-on lire dans Le Parisien. Qui ajoute toutefois que selon un sondage commandé par le Comité interprofessionnel du foie gras (Cifog), près de huit Français sur dix (77 %) prévoient d’en manger (en terrine ou poêlé) pendant les fêtes.

Il faut toutefois compter avec la publication, le 11 décembre, d’une vidéo sur les maltraitances subies par les canards à gaver. « Diffusées par l’association de défense des animaux L214, les images indigestes ont été tournées au domaine de la Peyrousse, en Dordogne dont le foie gras a reçu la médaille d’or au concours général agricole cette année, ne craint pas d’écrire Le Parisien. On y voit notamment des canetons femelles abandonnés dans une benne jusqu’à ce que mort s’ensuive parce qu’on ne conserve que les mâles au foie plus gros et moins innervés. Les tuer est légal à condition de les broyer ou de les gazer immédiatement. L’association a porté plainte pour cette infraction et réclame des « sanctions exemplaires ».

« Les membres de L214 sont des marchands de peur, leur stratégie, c’est le sensationnalisme et la théâtralisation pour interdire l’élevage ! » défend la directrice du Cifog, Marie-Pierre Pé, qui met en cause la véracité des images d’oisons agonisant dans les bacs équarrissage. Il n’en reste pas moins vrai que vingt pays de l’Union européenne ont interdit le « gavage-stéatose » – ainsi que la Flandre et la région de Bruxelles. Seuls quatre le pratiquent encore : France, Espagne, Hongrie, Bulgarie – sans oublier la Wallonie.

Marie-Pierre Pé : « Il ne faut pas tout mélanger, les canards ne sont pas des humains, ils ne souffrent pas quand on les gave, leur gosier est extensible comme des bas en nylon (sic). Les dirigeants de L214 sont des pros de la communication qui font semblant d’ignorer que le sort des canards s’est bien amélioré depuis trente ans. »

Noël 2019. On lira, dans Libé (Catherine Calvet) le dérangeant entretien  avec l’éthologue Fabienne Delfour 1 : «Tous les animaux s’expriment, ont des émotions et même des jugements moraux». Est-ce dire que les animaux jugeraient les humains qui, après une halte devant la crèche, consomment des foies de volatiles gavés ?

A demain @jynau

1 Fabienne Delfour Que pensent les dindes de Noël ? Oser se mettre à la place de l’animal Tana, 252 pp., 18,90 €.

11 réflexions sur “Noël 2019. Haro moral sur les foies gras, insémination artificielle de la femelle panda

  1. Bonjour, à ceux qui suivent,

    < (…) Depuis, le lycée a acquis un euthanasieur-broyeur qui le met « totalement aux normes » concernant la mise à mort. (¡ !!)
    Tout va pour le mieux pour les canards remis aux normes, puisqu’on s’en démettra donc … en les broyant vivant … Et DEMETER n’a qu’à bien s’en faire, … quand ‘Castaner’ en fait … ‘des cellules anti espèces’ …

    Source : https://www.nouvelobs.com/politique/20191213.AFP0502/castaner-presente-une-cellule-contre-les-intrusions-dans-les-elevages.html

    Question: au delà de l’immoral, on parlerait politiquement de quoi, exactement ???


  2. Autre question:

    Est-ce pour toutes ces questions environnementales, … que forcément, Mme de Buzyn s… ‘est tant et si bien employée à vouloir à toutes fins, dérembourser l’homéopathie, au plus vite, (et vouloir envoyer la médecine homoeopathique, se faire voir … chez les grecs … sans autres formes autorisées de savants procès ) lorsque l’on on sait, que par cette méthode élaborée … plus qu’une façon de soigner, … ce peut être aussi, une lecture franche, directe, sans concessions … de telles misérables exactions ???

    … Et ce, en médecine Humaine COMME vétérinaire !

    Pour ceux que ceci intéresse, c’est à comprendre, au travers de cet article, et de son très long fil de commentaires & réflexions :

    https://homeosi.blog/2019/10/20/quen-tot-place-place-beau-5/
    Avec respectueuses salutations.

  3. Oui mais bon, si ça se trouve le foie gras n’a été inventé que pour « couvrir » les labos de médicaments homéopathiques et le permettre de fabriquer leur Oscillococcinum avec les restes !
    Selon WP : « Les laboratoires Boiron utilisent le cœur et le foie d’un canard de Barbarie (Anas barbariae hepatis et cordis) »
    Bon c’est vrai que du coup y’a peut-être trop de canard pour autant de dilution…

    • 🤔 … Ah oui … 😉
      Et … En plongées honnêtes, et au plus près d’un sujet on ne peux plus sérieux, pour cette fois là, … ça vous tente ?

      Mais là, vrai, c’est en très proche intérêt des Gorets :

      « Antibiorésistance chez les animaux d’élevage. L’homéopathie peut-elle proposer des solutions ? – L’homéopathie en remplacement des antibiotiques pour les diarrhées néonatales des porceletsAntimicrobial resistance in production animals. Can homeopathy offer solutions? – Homeopathy as replacement to antibiotics in the case of neonatal diarrhoea in piglets »

      Source: DrLiesbethEllinger (veterinarian homeopath):

      Antimicrobial resistance in production animals. Can homeopathy offer solutions? – Homeopathy as replacement to antibiotics in the case of neonatal diarrhoea in piglets
      La Revue d’Homéopathie, Volume 10, Issue 4, December 2019, Pages e41-e45

      … pour les ‘dynamiques’ es vivants, vous dites quoi ? 😋

  4. Où est-ce qu’on peut avoir l’article en entier (et notamment les points qui pèchent souvent avec l’homéopathie: pas d’expérience randomisée en double aveugle)?
    Parce que, je pense qu’un placebo plutôt qu’un antibiotique donne moins d’antibiorésistance…

    • Bonjour Youpi

      < Où est-ce qu’on peut avoir l’article en entier
      Quel article en entier ??? Auriez vous des problèmes de clics ?

      Par ailleurs … Si les études sérieuses en médecine Homéopathique vous intéressent, voici une page, qui vous donnera sans doutes quelques appétits :

      https://www.hri-research.org/hri-research/learning-more-from-existing-evidence/systematic-review-programme/

      Ce site en entier, de l'" Homeopathic Research Institute", regorge d'études en tous genres. Il y a de quoi naviguer. Pour y accéder plus avant, il faut en clair, s'identifier. Il y a aussi, pour des heures et des heures entières de vidéos. C'est vrai, que là, faut-il savoir, 😉 plus que voir, écouter … Le dernier et récent congrès international de Londres, devrait pouvoir combler vos attentes.

      Quand aux sempiternelles ritournelles sur l'homéopathie en tant que placebo, l'on vous invitera là aussi, à mieux vous renseigner … vous ne pourriez qu'être curieux des signatures spécifiques en hautes dilutions (projet Dyn Hom et suivants ). En vous souhaitant bonne lecture.

    • ECH – SSH conference , Paris, du 15.11.2019 : ‘Homeopathy’s role and value to address antimicrobial resistance’ – Pour l’accès ONLINE des articles , c’est là :

      https://homeopathyeurope.org/homeopathys-role-and-value-to-address-antimicrobial-resistance/

      Les articles sont consultables en anglais ou en français. il suffit de cliquer sur les liens bleus, pour que la page entière (et fort longue parfois ), se déroule. Ces articles sont consultables et téléchargeables gratuitement, à partir de la Revue d’Homéopathie ‘ELSEVIER’, et ce jusqu’au 10 janvier 2020. Ensuite, ils resteront accessibles ou par souscription, ou par abonnement.

      … Pour plaire aux plus avisés épris de sciences et de thérapies .
      Salutations.

  5. Encore une question d’espèce, pour ceux qui auront suivi avec parfois une certaine révulsion, les exploits de certains ‘Fake Med’ … concernant l’homéopathie, … mais pas que :
    (…) <Les décisions ont été mises en délibéré et devraient être prononcées mi-janvier selon Fakemed, qui dit craindre des suspensions d'exercice pour certains médecins. Une décision qui, si elle était confirmée, ferait l'effet d'une bombe chez les anti-homéopathie. (¡ !! Dit cet article ) … Rien que ça ???

    • En France, c’est donc ‘petite actualité parisienne’, en cet bout d’an … avec la dite tribune des 124, qui a laissé des marques profondes, pour nombre de patients, … un impact considérable … qui n’est plus à démontrer … sur des professionnels pourtant dûment formés.

      Les plaintes pour non confraternité, suivent donc leur cheminement. … Cette fois, c’est PARIS …

      Question en sciences des espèces, donc :
      Pour la tribune des 124, pour laquelle les procédures ordinales se poursuivent, … la bombe, c’est quoi exactement, …

      1- Que l’accablement des avis scientifiques de la HAS & Coll existenciels soient plus que relatifs …
      2- Ou que les dégâts confraternels soient flagrants ???

      De bons écrivains auront de quoi écrire … N’est-ce pas ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s