Le vrai scandale des urgences: comment peut-on accepter des «gardes de 24 heures» ?

Bonjour

Il est des commentaires étrangement décillants. Nous rapportions hier une affaire symptomatique des dérèglements hospitaliers : la direction de l’hôpital Émile Muller de Mulhouse (Haut-Rhin) venait d’accepter de payer une garde de 24 heures aux urgences 2 200 euros net. On apprenait aussi que d’autres offres d’intérim médical, pour la période allant du 19 décembre à début janvier, avaient atteint des seuils « impressionnants », s’approchant des 2 000 €. Que cette barre avait déjà été franchie en août dernier, dans un contexte de nombreuses démissions de praticiens.

Mais, soulignait L’Alsace,  l’offre du 28 décembre constituait un record, un « record illégal ». Un décret et un arrêté signés le 24 novembre 2017 encadrent théoriquement les salaires de l’intérim médical depuis le 1er janvier 2018. Ils fixent le plafond, pour une journée de travail de 24 heures, à 1 404 € bruts pour l’année 2018, 1 287 € en 2019 et 1 170 € à partir de 2020.

Interrogée par France 3, la directrice de l’hôpital, Corinne Krencker, explique ne pas avoir d’autre solution que l’illégalité : « On a ouvert le recrutement à l’intérim au mois d’octobre pour les fêtes de fin d’année. Et je n’ai pas eu de candidats. C’est sûr que plus vous êtes en difficulté, plus vous cédez à la surenchère financière. L’hôpital Émile-Muller manque en effet de médecins urgentistes : en octobre, il n’y avait plus que sept titulaires, contre une vingtaine avant l’été  Plus vous êtes en difficulté, plus vous cédez à la surenchère financière parce que vous vous retrouvez à ne plus avoir le choix. C’est contraints et forcés que nous payons ce montant-là ».

 « L’hôpital ne peut constituer une zone de non-droit dans laquelle certains acteurs imposeraient par le chantage exercé sur la continuité des soins leurs conditions tarifaires aux acteurs du système de santé », avait récemment tonné Agnès Buzyn, une ministre qui entend en finir avec les « mercenaires de l’intérimaire ».

De quoi faut-il s’indigner ?

Commentaire de Ernst : « Chantage ? Non, régulation en fonction de l’offre et de la demande. B A BA de l’économie , tres bien appliqué par les cheminots qui ont un monopole sur le transport ferroviaire. Ici les syndicats ne disent rien… »

Commentaire décillant du fidèlement critique Umberto Ucelli :

«  92 euros nets de l’heure c’est heu… pas mal. A comparer à d’autres métiers toutefois…. Mais cela fait 458 euros par jour pour quelqu’un qui ferait 35 heures par semaine. Vous voulez comparer ces heures de travail dans une entropie folle et une enthalpie exagérée et la rémunération d’un pilote de ligne par exemple qui prendra sa retraite bien jeune ?

– calcul d’un salaire net.
https://www.journaldunet.fr/management/guide-du-management/1201035-salaire-brut-net-calcul/
– rémunération des pilotes Air France
https://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/2015/10/06/29002-20151006ARTFIG00129-salaires-et-temps-de-travail-les-vrais-chiffres-sur-les-pilotes-d-air-france.php

« Ce qui me fait le plus peur c’est la notion de garde en médecine d’urgence de 24 heures (sous-entendu d’affilée) , qui est une activité trèpidante, pénible s’il en est, et à haut risque d’erreur . C’est totalement dé-li-rant. Demandez le à des urgentistes responsables.

« 24 heures aux urgences ? Dans les conditions actuelles ? Au fou ! Non: Aux fous ! 10 heures c’est déjà trop alors 24 ! Ceci dit vu le travail et les responsabilités que cela représente la rémunération « mercenaire » parait moins délirante que la durée de la garde. Pourtant le législateur clairvoyant le permet , donc il faut le pendre !

« Je suggère que l’on se penche sur la rémunération actuelle de la garde des médecins, biologistes et pharmaciens hospitaliers, pas de 24 heures mais 14 heures maximum, qui est de 250 euros SEULEMENT qui ne comptent MEME pas pour la retraite et les indemnités maladie ou accident. LE VRAI SCANDALE est LA. Vous ne trouvez pas que c’est un scandale ça ? Vous vous étonnez que certains fassent les mercenaires ?

« Blackbird singing in the dead of night,
Take these broken wings and learn to fly !
Take these sunken eyes and learn to see ! »
(On peut l’interpréter comme on veut hein, c’est une chanson)

A demain @jynau

5 réflexions sur “Le vrai scandale des urgences: comment peut-on accepter des «gardes de 24 heures» ?

  1. L’autre vrai scandale des urgences (de l’hôpital, du sanitaire et du médico-social), c’est un ministère – une administration – qui décide des règles du jeu, en l’occurrence des tarifs, exige leur respect, et ne donne aucun moyen aux établissements pour les réaliser. Le moyen c’est suffisamment de médecins sur le marché du travail, et convenablement payés. Trouver aujourd’hui un médecin en intérim, CDD ou CDI aux tarifs de l’hôpital ou des conventions collectives est mission impossible. Posez la question à d’autres directeurs, y compris à ceux d’établissement médico-sociaux. Faites une enquête. Vous aurez des réponses « stupéfiantes » ! Parlons également des tarifs des « chercheurs de tête », ces agences de recrutement … Que veut-on que fasse un directeur dans ces conditions ? Se passer de médecin ? Expliquer à ses équipes soignantes qu’elles se passeront de médecin ? Aux patients qu’on n’a plus les moyens de les soigner ? Alerter l’ARS ? On peut signaler « tous les événements susceptibles de représenter une menace pour la santé publique », l’absence de médecins n’en faisant pas partie. Je l’ai fait … Je trouve l’attitude de cette directrice parfaitement responsable. A Agnès Buzin de reconnaître que les hôpitaux sont dans des impasses, et qu’il faut plus que des rappels à une législation inapplicable pour soutenir les professionnels. Cette situation perdure depuis des années, elle ne vient pas de la découvrir.

  2. En terme de fatigue (voire d’erreurs médicales) : vaut il mieux 6 x 24 heures par mois, ou 12 x 12 heures par mois (dont la moitié en nuit) ? Pensez à compter les temps de trajet et les temps de transmission qui sont multiplier par 2 dans la 2ème option
    En terme de santé publique : vaut il mieux fermer des Urgences (et fermer aussi les services associés, radiologie biologie voire pharmacie … c’est rentable) ou avoir un service d’Urgences ouvert en sous-effectif paramédical et des médecins en 24 heures ?
    Je n’ai pas de réponse, mais ça, c’est de la vraie politique (c’est à dire choisir puis surtout aller expliquer tout ça à la population)

  3. Deja , une garde de 24h , ce n’est 24h de travail effectif sans interruption.!
    Quant au salaire attribue , il est ce que la societe estime suffisant et necessaire. Le point d’equilibre se trouve tout seul. Si l’Etat se mele de la renumeration , il est certain que des hopitaux vont manquer d’urgentistes. Comparer les metiers entre eux est une absurdite car c’est croire qu’ils ont une valeur intrinseque…alors que c’est le besoin qui est determinant.

    • « Deja , une garde de 24h , ce n’est 24h de travail effectif sans interruption.! »

      Et bien, parfois non, c’est vrai, mais parfois si, aucun moyen de le savoir à l’avance… Je suis réanimateur, et je peux vous assurer qu’une garde peut consister en 24 heures sans s’arrêter de travailler, en mangeant sur un coin de table en 10 minutes attendant un résultat de biologie, en enchainant les prises en charge médicales et les entretiens d’annonces difficiles aux familles.

      Est-ce que c’est bien? Je n’en sais rien. Est-ce que nous essayons dans notre unité de faire autrement? Oui.

    • Je ne pense pas que « la societe » détermine si un revenu est correct, mais plus souvent le marche, qui n’est pas la societe. Ou l’“etat », ou les administrations pour les fonctionnaires. Pas sur que la societe serait plus raisonnable.

      J’ai travaille dans les hopitaux français et fait des periodes de plus de 24 heures, début 9 heures J1, garde 18h-9h, travail dans le service J2 9h jusqu »‘a ce que boulot soit fait et on est au ralent on va pas vite … donc parfois 36 heures avec si chance 1 heure ou 2 de sommeil .

      Mes anciens kollegues me disent ils font parfois des gardes de plus de 24 heures. Dormir une heure ou plus n’est pas toujours possible parfois meme aller pisser c’est probleme.

      J’ai connu un americain chef de service d’urgence aux USA, qui aurait voulu faire des tours de garde avec changement à 2 heures du matin (accalmie souvent) , celui qui vient à 18 h fait la sieste avant , finit à 2 h dort a l’hopital avant de rentrer en voiture. , celui qui vient pour 2 heures vient dormir avant sur place aussi . Il a pas pu faire ce systeme, les docteurs ne voulaient pas.

      Il est important de placer quelques heures de sommeil dans le creneau ou homo sapiens dort normalement. Pour le cerveau . LE travail de nuit augmente le risque de mort prematuree de cancer, maladies du coeur …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s