SRAS : le nouveau virus chinois a déjà atteint la Thaïlande. L’OMS est alertée. S'alarmer ?

Bonjour

SRAS: syndrome respiratoire aigu sévère. Sommes-nous de retour en 2003 quand le SRAS chinois (800 morts) inquiéta durant quelques mois la planète ? Un premier cas de la nouvelle pneumonie chinoise a été identifié en Thaïlande, a annoncé lundi l’Organisation mondiale de la santé (OMS), précisant qu’il s’agissait d’un voyageur venu de Chine.

 Que sait-on aujourd’hui ? Qu’une nouvelle souche de coronavirus (CoV) pourrait être à l’origine d’une épidémie de pneumonies apparue mi-décembre 2019 dans le Hubei (centre de la Chine). Quelques dizaines de cas ont été diagnostiqués dans la région, puis d’autres à Hongkong.  Les autorités chinoises ont « déclaré que les tests en laboratoire permettaient d’exclure le SRAS-CoV (virus du syndrome respiratoire aigu sévère), le MERS-CoV (virus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient), la grippe, la grippe aviaire ou un adénovirus », explique l’OMS. Par conséquent, un nouveau coronavirus ne peut être exclu. »

Le Monde rapporte que le 9 janvier, la chaîne publique chinoise CCTV a confirmé qu’une équipe de médecins chinois avait réussi à déterminer toute la séquence génomique du nouveau virus –  « une morphologie de type coronavirus ». On ne connaît toutefois ni son origine, ni sa durée d’incubation, ni le mode de transmission. L’OMS avait été informée dès le 31 décembre, par les autorités nationales, d’un groupe de cas de pneumonies d’une origine inconnue dans la ville de Wuhan, où vivent 11 millions de personnes. L’affection se manifeste par une fièvre accompagnée de difficultés respiratoires.

Sans surprise, un lien semble exister à Wuhan entre cette émergence et un grand marché aux poissons et produits de la mer, mais où se vendent également d’autres animaux : volailles, faisans, viandes d’animaux sauvages (chauves-souris, marmottes…). Plusieurs des malades y travaillent ou l’ont visité avant l’apparition de leurs symptômes. Les autorités municipales de Wuhan l’ont fermé jusqu’à nouvel ordre le 1er janvier et ont procédé à des opérations de nettoyage et de désinfection.

Surveillance des déplacements humains aériens

Jusqu’à présent la famille des coronavirus humains comptait six membres : quatre donnant des infections respiratoires généralement bénignes et deux provoquant des pneumonies potentiellement mortelles: le SRAS-CoV, responsable du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), et le MERS-CoV, à l’origine du « syndrome respiratoire du Moyen-Orient ».

Nouvelle donne ce 13 janvier : un cas vient d’être identifié en Thaïlande. Dans un communiqué, l’OMS a indiqué avoir été officiellement informée par les autorités sanitaires thaïlandaises de ce premier cas. «Compte tenu de l’évolution de la situation, le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, va consulter les membres du Comité d’urgence et pourrait convoquer une réunion de ce comité dans un bref délai», a ajouté l’OMS. La femme infectée (immédiatement hospitalisée) voyageait en provenance du Wuhan. Un diagnostic clinique de pneumonie légère a d’abord été posé, puis «des tests de laboratoire ont confirmé que le nouveau coronavirus en était la cause», a détaillé un porte-parole de l’OMS, Tarik Jasarevic, à l’AFP.

S’alarmer ?  «La possibilité que des cas soient identifiés dans d’autres pays n’était pas inattendue et renforce la raison pour laquelle l’OMS demande une surveillance active et une préparation continue dans d’autres pays», a souligné l’organisation onusienne. Le séquençage génétique du virus que la Chine a mis en partage le 12 janvier « permet à un plus grand nombre de pays de diagnostiquer rapidement les patients ».

On attend désormais, en cas de progression virale internationale, les premières mesures de surveillance (voire de restriction) des déplacements humains aériens.

A demain @jynau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s