Il se trompe dans le dosage de Dépakine®, l’interne est condamné à plus de 10 000 euros

Bonjour

On ne commentera pas. « Bavure médicale à La Timone : l’interne condamné ». C’est une information de La Provence (Denis Trossero) reprise par Le Quotidien du Médecin (Sophie Martos). Où l’on apprend qu’un interne de médecine de l’hôpital de la Timone de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille a récemment été condamné à verser 8 000 euros d’amende avec sursis et à une contravention de 800 euros par la sixième chambre du tribunal correctionnel de Marseille. Il avait «mal dosé » la Dépakine®

Les faits datent de 2017. Fin octobre, un couple arrive aux urgences de l’hôpital de la Timone avec leur bébé de vingt mois. Atteint d’une pathologie oncologique, l’enfant est « traité avec des bêtabloquants et de la Dépakine® pour améliorer l’efficacité de sa chimiothérapie », précisait alors  France Bleu Provence. Les parents alertent les équipes médicales que leur enfant est dans un état comateux après chaque prise de médicaments. 

Or, l’ordonnance rédigée par un interne comporte une erreur de conversion entre milligrammes et millilitres ayant conduit à un dosage de Dépakine® , dix fois supérieur à la normale. Un lavage d’estomac fut pratiqué d’urgence. Puis les parents portèrent plainte contre l’hôpital.

Outre l’amende et la contravention, l’interne devra verser à chacun des parents le somme de 1 000 euros en réparation de leur préjudice moral. Magnanime, la justice n’inscrira pas cette condamnation au casier judiciaire de l’interne.  La pharmacienne qui était également poursuivie a été relaxée. On ne commentera pas.

A demain @jynau

2 réflexions sur “Il se trompe dans le dosage de Dépakine®, l’interne est condamné à plus de 10 000 euros

  1. Normalement cet etudiant exerçant légalement le métier de médecin est employé par un hôpital.
    C’est l’hôpital qui théoriquement ou dit-on partout qui est responsable sauf cas de « faute détachable du service ».
    Par exemple soigner sous l’emprise de l’alcool.

    Un/une juriste peut – il/elle nous expliquer ?

    L’hôpital se serait-il défilé ?

    A-t-il assuré la défense de l’interne ?

    Cela confirme, médecins formés -ou en formation , vous avez sans doute intérêt à vous assurer et à ne pas vous fier à votre hôpital. Je connais des cas de médecins mal ou pas défendus par leur hôpital quand ils ne les ont pas envoyés se faire epingler (injustement).

    Je n’ai pas d’action dans les assurances …

Répondre à Umberto Ucelli Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s