Nouveau coronavirus pathogène chinois: multiplication des cas, affolement des Bourses

Bonjour

Avec le sommet de Davos (Trump-Thunberg) c’est l’affaire montante. Elle envahit les ondes et les fils des agences. La Chine a annoncé mardi 21 janvier un sixième mort victime d’un mystérieux virus et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce une « réunion d’urgence » ( sujet : restriction des vols aériens ?). Et tous de rappeler que la souche incriminée « est un nouveau type de coronavirus, cousine de celui responsable du SRAS (syndrome respiratoire aigu) – un virus hautement contagieux, qui avait tué quelque 650 personnes en Chine continentale et à Hongkong en 2002-2003 ».

Zhong Nanshan, « scientifique chinois renommé » de la Commission nationale de la santé, a fait savoir à la chaîne de télévision d’Etat CCTV que la transmission par contagion entre personnes était « avérée ». L’OMS estime pour sa part qu’un animal semble être « la source primaire la plus vraisemblable », avec « une transmission limitée d’humain à humain par contact étroit ».

Le 21 janvier la Chine avait (officiellement) recensé deux cent quatre vinft-onze cas confirmés. Neuf cent vingt-deux patients sont par ailleurs en observation, a annoncé dans un communiqué la Commission nationale de la santé. Annonces faites alors qu’une sixième personne est morte mardi du virus en Chine, a annoncé le maire de Wuhan.

Vigilance française déclenchée

« En plein chassé-croisé dans les transports avant le Nouvel An chinois samedi, qui fait craindre une accélération des contaminations, le président, Xi Jinping, a donné lundi le signal d’une mobilisation du pays, souigne l’AFP.  L’isolement des personnes chez qui la maladie a été diagnostiquée devient désormais obligatoire et des mesures de quarantaine peuvent être décrétées par les autorités locales. D’autres cas de cette mystérieuse pneumonie ont été détectés à l’étranger : deux en Thaïlande et un au Japon. Le virus a également été détecté en Corée du Sud chez une Chinoise de 35 ans arrivée dimanche par avion de Wuhan. Les autorités sanitaires sud-coréennes ont révélé qu’elle s’était rendue samedi à l’hôpital à Wuhan en raison d’un rhume. On lui avait prescrit des médicaments avant qu’elle s’envole pour Séoul, où ses symptômes ont été détectés. Elle a été placée en quarantaine.

Suspicions en En Australie et aux Philippines. Les Etats-Unis et la Thaïlande renforcent les contrôles dans les aéroports En France, « la vigilance vient d’être déclenchée », a fait savoir Santé publique France au Parisien. Les médecins doivent désormais orienter vers le SAMU ou « un infectiologue référent », toute personne « présentant une infection respiratoire aiguë, quelle que soit sa gravité, ayant voyagé ou séjourné dans la ville de Wuhan en Chine dans les quatorze jours précédant la date de début des signes cliniques ou ayant eu un contact étroit avec une personne tombée malade dans cette ville ».

Et symptôme qui ne trompe guère, les bourses accusent une forte baisse de leurs valeurs. A Tokyo, à l’issue des échanges  l’indice Nikkei des 225 principales valeurs avait perdu 0,91 %. Idem à Shanghaï, où l’indice composite a chuté de 1,41 %. En France, la Bourse de Paris a débuté en baisse de 1,36 %.

Un beau sujet de débat pour Donald et Greta, à Davos.

A demain @jynau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s