Coronavirus diplomatique : l’OMS déclare un ersatz d’«urgence publique internationale»

Bonjour

30 janvier 2020. Tempête sur les hauteurs aseptisées de Genève. Un mois après avoir été informée par la Chine de l’existence d’une nouvelle épidémie, l’OMS a officiellement déclaré « l’urgence de santé publique de portée internationale » (USPPI). L’OMS estime qu’il est toujours possible d’interrompre la propagation du virus, à condition que tous les pays mettent en place des mesures énergiques pour détecter précocement la maladie, isoler et traiter les cas, rechercher les contacts et « promouvoir des mesures de distanciation sociale proportionnées au risque ».

L’institution onusienne a pris de multiples gants diplomatiques pour ne pas froisser Pékin. «Cette déclaration n’est pas due à ce qui se passe en Chine, mais à ce qui se passe dans les autres pays. Notre plus grande préoccupation est la possibilité que le virus se propage dans des pays dont les systèmes de santé sont plus faibles», a ainsi précisé le directeur-général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, à l’issue d’une réunion à Genève du comité d’urgence de l’organisation.«Il ne s’agit pas d’un vote de défiance à l’égard de la Chine. Nous continuons à avoir confiance en la Chine», a-t-il également tenu à ajouter. 

Le bilan de l’épidémie de coronavirus 2019-nCov, est de 170 morts.Le nombre de personnes contaminées a grimpé à environ 7 700 en Chine continentale (hors Hongkong), dépassant désormais largement celui (5 327) de personnes infectées par le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003.

« Notre plus grande préoccupation est la possibilité que le virus se propage dans des pays dont les systèmes de santé sont plus faibles», a encore déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Pour autant le directeur général a estimé qu’il n’y avait pas lieu de limiter les voyages et les échanges commerciaux avec la Chine : « L’OMS ne recommande pas de restreindre les voyages, les échanges commerciaux et les mouvements de population, et s’oppose même à toute restriction aux voyages ».

Comprendra, demain, qui pourra.

A demain @jynau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s