Coronavirus : en un seul jour, en Chine, deux mille nouveaux cas, le monde se claquemure

Bonjour

1er février 2020. « 2019-nCoV». Fils d’agence à flux tendu. L’OMS en perte de vitesse, elle parle mais n’est plus entendue : on isole la Chine, les frontières se ferment, le monde se claquemure, un phénomène contagieux.

On recense désormais (officiellement) 259 morts en Chine – avec un « nouveau record de 46 décès enregistrés en l’espace de 24 heures. » Le nombre (officiel) des personnes contaminées dans le pays atteint 11 791 – soit plus de 2 100 nouveaux cas pour la journée du 31 janvier.

Donald Trump (1).  Les Etats-Unis annoncent des mesures exceptionnelles pour fermer ses frontières ou imposer une quarantaine aux voyageurs revenant de Chine. A partir du 2 février, les autorités interdiront l’entrée sur leur territoire aux non-Américains s’étant rendus en Chine dans les 14 derniers jours. Pour les ressortissants américains, une quarantaine allant jusqu’à 14 jours sera imposée à ceux qui se sont rendus dans la région de Hubei dans les deux semaines précédentes.

Brexit ou pas, les ambassades et consulats britanniques en Chine viennent d’évacuer une partie de leur personnel. Seul le personnel  « indispensable »  sera maintenu en Chine. Londres dit par ailleurs craindre de faire face, à l’avenir, à des difficultés à aider des ressortissants britanniques en Chine si l’épidémie venait à empirer

L’Australie interdit désormais l’entrée sur son territoire à tous les non-résidents arrivant de Chine. « Seuls les citoyens australiens, les résidents australiens, les détenteurs d’une garde légale et les épouses seront autorisés à entrer dans le pays à partir de la Chine, a annoncé le Premier ministre australien Scott Morrison. Il sera exigé des personnes de retour qu’elles observent une période de quarantaine de 14 jours. » Des décisions similaires ont été annoncées par plusieurs pays, notamment l’Italie, Singapour ou la Mongolie. 

Le géant Apple ferme  tous ses magasins en Chine. Une décision prise en vertu du principe de précaution et « sur la base des derniers conseils des principaux experts de santé ».

Institut Pasteur de Paris.  Le 31 janvier, à Paris, la direction a expliqué que ses chercheurs vont essayer »d’identifier le talon d’Achille du virus pour développer des stratégies thérapeutiques.» Bien étrange métaphore au sein du sein du temple pastorien.  Et une prophétie : dans huit mois « un vaccin vivant recombinant « anti 2019-nCoV » sera sur les paillasses pastoriennes.

Huit mois ? Où en sera l’épidémie à la rentrée des vacances d’été ? Achille et ses deux talons seront-ils toujours dans la course ?

A demain @jynau

1 Rappelons la prophétie, datée 24 janvier 2020, de  Donald Trump, 73 ans : « La Chine travaille très dur pour contenir le coronavirus. Les États-Unis apprécient vraiment leurs efforts et leur transparence, a-t-il tweeté, se disant convaincu que tout allait « bien se passer ». « Au nom du peuple américain, je veux en particulier remercier le président Xi! », a-t-il ajouté. Donald J. Trump ✔@realDonaldTrump

China has been working very hard to contain the Coronavirus. The United States greatly appreciates their efforts and transparency. It will all work out well. In particular, on behalf of the American People, I want to thank President Xi!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s