Impensable mais vrai : Agnès Buzyn, pour conquérir Paris, va quitter Solidarités et Santé

Bonjour

Ainsi donc elle n’aura pas pu, pas voulu, résister. Agnès Buzyn, ministre plus qu’à plein temps des Solidarités et de la santé, et en dépit de ses innombrables dossiers, va devenir la tête de liste du parti présidentiel dans la course à la Mairie de Paris. Faut-il rappeler que Benjamin Griveaux avait jeté l’éponge « après la diffusion en ligne de vidéos intimes » ?

Emmanuel Macron et La République en marche (LRM) lui ont trouvé une remplaçante : Agnès Buzyn a annoncé dimanche 16 février à l’Agence France Presse qu’elle se présentait dans la capitale sous l’étiquette du parti présidentiel aux élections municipales de mars. « J’y vais, j’en ai envie. J’y vais pour gagner », a-t-elle sobrement déclaré.

Comment comprendre ? Il y a deux jours Agnès Buzyn, était l’invitée de France Inter pour parler de la mobilisation dans les hôpitaux et de la crise du coronavirus. Elle n’avait pas, alors, souhaité faire de commentaires sur le retrait de Benjamin Griveaux. Interrogée sur son éventuelle candidature aux municipales parisiennes, Agnès Buzyn elle avait, une nouvelle fois, redit qu’elle ne « pourrait pas être candidate aux municipales » en raison de son agenda ministériel très chargé. « J’ai beaucoup de réformes aujourd’hui dans le ministère et s’est rajouté un surcroît de travail inattendu, malheureusement, qui est cette crise du coronavirus qui aujourd’hui m’occupe énormément. » Et de clore : « Et j’avais dit à Benjamin, malgré mon soutien, que je ne pourrais pas m’engager auprès de lui. »

Quarante-huit heures auront suffi pour que ces paroles s’envolent.

«J’ai toujours vécu dans cette ville, j’y ai élevé mes enfants, je la connais, je connais aussi ses problèmes, il faut les régler avec calme et détermination… Je suis venue chercher la confiance des Parisiennes et des Parisiens pour améliorer leur qualité de vie.»

Quid du maroquin auquel elle assurait hier encore être très attachée ? Allait-elle, comme Édouard Philippe (candidat au Havre), faire campagne tout en conservant et épais maroquin ? L’abandonner pour se consacrer totalement à Paris, alors que la réforme des retraites, le coronavirus et la crise à l’hôpital occupent plus que son temps ? « Madame Buzyn quitte le gouvernement », et doit être remplacée dans les prochaines heures au ministère de la Santé, ont précisé des sources au sein du parti présidentiel.

Ce qu’elle a vite confirmé. Combien seront-ils, demain, pour la remplacer ? Qui pour lutter contre le coronavirus puisqu’elle n’aura, finalement, pas su résister.

A demain @jynau

4 réflexions sur “Impensable mais vrai : Agnès Buzyn, pour conquérir Paris, va quitter Solidarités et Santé

  1. Pas « galoppin » (en plus ce faux ami perd un « l » en passant les Alpes) : sous-fifre au Havre.


  2. < Le nom de domaine Buzyn2020.fr renvoie vers le site de campagne d’Anne Hidalgo ¡!!!

    (…)
    Numerama souligne par ailleurs que d’autres noms de domaine (agnesbuzyn2020.paris, buzyn2020.com) ont également été loués sur la même période (16 ou 17 février) et renvoient vers un site d’une entreprise française de gestion de crise. !

    Source: https://www.nouvelobs.com/elections-municipales-2020/20200217.OBS24956/le-nom-de-domaine-buzyn2020-fr-renvoie-vers-le-site-de-campagne-d-anne-hidalgo.html

    … Bon impensable, certes … mais comment de comment de comment est-ce donc possible que ce soit vrai ???

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s