Coronavirus : comment comprendre la mort du premier Français, 60 ans, enseignant ?

Bonjour

On imagine sans mal la somme des questions qui se posent après la mort du premier Français infecté par le nouveau coronavirus. On sait désormais qu’il s’agissait d’un enseignant du collège de Crépy-en-Valois dans l’Oise, selon le ministère de l’Education nationale. Cet homme de 60 ans pourrait ne pas avoir voyagé dans une zone touchée par le coronavirus, a précisé le ministère, confirmant une information du Parisien. «Il avait le Covid-19 mais il est mort d’une embolie pulmonaire massive», confirme une source médicale au quotidien.

«Il avait commencé à se sentir mal dès le début des vacances et avait rapidement été hospitalisé», indique au Parisien Gilles Petitbon, maire de Vaumoise, où résidait l’enseignant. Selon le maire, cet enseignant au collège de Crépy-en-Valois ne rentrait «ni d’Italie ni de Chine».

Dès lors comment comprendre ? Et quelles mesures préventives prendre ?  Une enquête a été lancée en urgence quant à l’endroit l’endroit où cet homme a pu être infecté et sur son entourage. Le directeur de l’hôpital de Creil, où l’homme a été hospitalisé dans un premier temps vient de déclencher le « Plan blanc ». Cette mesure permet de mobiliser immédiatement des moyens de toute nature dont chaque hôpital dispose pour faire face à une situation sanitaire exceptionnelle et en cas d’afflux massif de patients.

En raison des vacances scolaires (et du délai d’incubation et d’apparition de la maladie, qui est « de 14 jours au maximum ») « seuls les parents, adultes et enfants, collègues ou parents d’élèves ayant été en contact avec cette personne et dont les symptômes – fièvre, toux, difficultés respiratoires – ont débuté entre le 12 février et le 25 février inclus sont invités à se manifester auprès du 15 ». Pour l’heure.

Un deuxième cas d’infection par le nouveau coronavirus dans l’Oise vient d’être confirmé par Jérôme Salomon, Directeur général de la Santé. Il s’agit, toujours selon Le Parisien, d’un employé de la base aérienne de Creil âgé de 55 ans, et résidant à Lacroix-Saint-Ouen. D’abord hospitalisé à l’hôpital de Compiègne, il a été transféré dans une «situation clinique grave» au centre hospitalier universitaire d’Amiens, dans la Somme. «Son infection a été découverte à la fin de son séjour», souligne un membre de l’hôpital de Compiègne. Pendant plusieurs jours, il a donc été en contact avec le personnel des urgences et du service de réanimation de Compiègne.

Comment comprendre ? Combien de « Plan blanc » ?

A demain @jynau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s